50 ans d’évolutions et révolutions en santé, et c’est pas fini

  Keynote : histoire des innovations en santé


Marie-Françoise de PANGE
Directrice de Buzz Médecin

L’innovation est parfois choisie, et parfois subie.

Il y a 50 ans, l’informatique hospitalière concernait principalement la gestion, et un peu la recherche. Les dossiers médicaux ont mis du temps à s’imposer.

L’arrivée des premiers micro-ordinateurs personnels a permis l’émergence progressive de logiciels. Les évolutions ont pris de nombreuses années. Internet a toutefois constitué un tournant majeur. Il a introduit de nouvelles modalités de communication et modifié fortement la relation avec les patients. Les médecins en ont tiré des conséquences sur leurs pratiques.

Le poste de travail des médecins a été profondément impacté par la mise en œuvre de la télétransmission obligatoire des feuilles de soins. Le système a peiné à se déployer. Si les pharmaciens l’ont facilement adopté, en y ajoutant le tiers payant, les autres professionnels ont été plus réticents.

Le DMP a été annoncé depuis 2004. Les médecins étaient plutôt séduits, mais les expérimentations n’ont finalement pas eu les suites escomptées. Des initiatives régionales ont, en revanche, réussi à s’imposer.

Les smartphones sont aujourd’hui généralisés. Ils constituent une innovation très appréciable, avec de multiples applications pour les médecins. Ils facilitent également le suivi des patients.

Les médecins ont été plus circonspects avec les objets connectés, qu’ils considéraient souvent comme des gadgets. Ils tendent cependant à se faire une place croissante, notamment avec l’essor de la téléconsultation et de la télésurveillance pour les maladies chroniques.

Le développement de la télémédecine a été acté depuis 2004, mais celui-ci n’est pas encore totalement mis en œuvre, même si des évolutions commencent à intervenir, avec des réalisations concrètes.

Le big data constitue également un enjeu majeur, avec de multiples projets en cours.

.
 
Recherche