CNPS Express - 25 mars 2020

Mercredi 25 mars 2020

 
  Les soignants libéraux déplorent leurs premiers morts

Déjà 4 médecins libéraux sont morts des suites du coronavirus. Ce lourd bilan s’ajoute au décès d’un médecin hospitalier de Compiègne.

Le CNPS est particulièrement triste, et les professionnels de santé libéraux sont en deuil. Mais chacun redoute la crête de l’épidémie alors que les professionnels libéraux de santé manquent de matériel de protection. Le CNPS estime qu’il faudra, le moment venu, que des comptes soient rendus à la communauté soignante.

  Urgence sanitaire : adoption des textes

Le Gouvernement a fait adopter trois projets de lois pour mettre en œuvre les différentes mesures liées à l’urgence sanitaire. Tout d’abord, une loi organique qui revoit les délais concernant les questions prioritaires de constitutionnalité durant la crise. Ensuite, une loi ordinaire créant un état d’urgence sanitaire qui donne au Gouvernement les moyens de restreindre les libertés publiques pour instaurer le confinement, ou pour procéder à des réquisitions par exemple. Ce texte met également en œuvre les mesures d’urgence économique, dont une part est renvoyée à des ordonnances. Enfin, le Gouvernement a fait adopter une loi de finances rectificative, à hauteur de 65 milliards d’euros. Deux milliards d’euros seront investis dans la santé, notamment pour financer l’achat de matériel de protection supplémentaire.

  Masques et matériel de protection : les libéraux perdent patience

Témoignant d’une impatience grandissante, les professionnels libéraux de santé, avec la Fédération de l’hospitalisation privée ont réclamé mercredi dernier, dans un communiqué commun au Gouvernement, de faire la transparence totale sur l’état des stocks, les prévisions de fabrication et les dates de livraison. Cette action a payé. La ministre des Armées dès mercredi soir, puis samedi, le ministre de la Santé, ont finalement été conduits à s’expliquer. 20 millions de masques FFP2 vont être livrés en priorité aux hôpitaux et aux Ehpad dans les régions où l’épidémie est la plus forte. Une seconde vague de livraison est prévue dans le reste de la France dès la semaine prochaine. 250 millions de masques ont été commandés.

Voir le communiqué du CNPS

Voir la lettre au président de la République

  Crise sanitaire : les mesures de soutien aux entreprises

L’Union nationale des professions libérales (UNAPL) a recensé les différentes mesures d’aide au soutien des entreprises mises en œuvre par le Gouvernement.

Celles-ci sont consultables sur le site de l’UNAPL

  Le coronavirus reconnu comme maladie professionnelle

Alors que cinq médecins, dont quatre libéraux, sont décédés des suites d’une infection au coronavirus, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé le 23 mars que le coronavirus sera systématiquement et automatiquement reconnu comme maladie professionnelle pour les soignants. Le ministre promet une protection la plus large possible pour les professionnels de santé sur le terrain.

  La FSPF s’unit à la Croix-Rouge pour livrer les patients

La Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) a passé un accord de collaboration avec la Croix-Rouge française afin d’assurer un service gratuit de livraison à domicile de médicaments pour les personnes vulnérables pendant l’épidémie. Cette union des croix rouge et verte permettra aux personnes isolées, dont les déplacements sont difficiles ou dangereux, de recevoir ainsi leurs médicaments.

Voir le communiqué de la FSPF

  Tests : les syndicats de médecins et biologistes alertent sur le risque de pénurie de réactifs

Alors que la pénurie de matériel de protection est déjà présente, risque de s’y ajouter une pénurie du réactif et des écouvillons nécessaires à la réalisation des tests de dépistage du Covid-19. Les biologistes médicaux, dont le SDB, le SNMB, le SLBC et les syndicats médicaux dont la CSMF et le SML, ont alerté les pouvoirs publics. Cette situation de pénurie est imminente. Les syndicats réclament des mesures urgentes. Il est signalé que ce type de difficulté n’existe qu’en France et n’est pas apparu dans les pays voisins. Si rien n’est fait, les tests ne pourront plus être assurés. Pourtant, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a indiqué vouloir une nouvelle stratégie de dépistage afin de tendre rapidement vers un dépistage massif de la population.

  Les CDF appellent aux dons de matériel

Les chirurgiens-dentistes ont organisé un service de continuité des soins dans tous les départements afin d’assurer les soins urgents. Face à la pénurie de matériel de protection, Les Chirurgiens-Dentistes de France (Les CDF) ont lancé un appel en direction des professionnels dont les cabinets sont fermés, afin qu’ils donnent leur matériel non utilisé pendant la pandémie aux cabinets assurant la continuité des soins.

En savoir plus sur le site des CDF

  Le SDB et la FNI en appellent aux entreprises avec l’aide du Rotary

Afin de mobiliser les entreprises et de les inciter à faire don du matériel de protection dont elles disposent, le Syndicat des biologistes (SDB) et la Fédération nationale des infirmiers (FNI) ont fait appel au Rotary Club. Ce club service, qui regroupe un réseau important de chefs d’entreprises, s’est engagé à organiser une collecte auprès des entreprises et d’acheminer celle-ci en direction des professionnels de santé.

En savoir plus

  La CSMF appelle au respect du confinement

Alors que l’épidémie de Covid-19 se répand sur tout le pays, la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) appelle « tous les citoyens, sans exception, à avoir une attitude responsable et à ne sortir de leur domicile que pour ce qui est absolument indispensable à la survie, et en appliquant les mesures barrière en permanence ». Le syndicat appelle également le Gouvernement et les pouvoirs publics « à faire respecter ces mesures de façon très ferme, en établissant des contrôles de police et de gendarmerie sur l’ensemble du territoire afin de s’assurer que cette restriction absolue des déplacements est respectée par tous ». La CSMF estime qu’il en va de la survie de chacun d’entre nous face à ce Covid-19 qui, malheureusement, a et aura des conséquences dramatiques sur une partie de la population française.

Voir le communiqué de la CSMF

  Le SML réclame des mesures de protection sérieuses pour les soignants

Après le décès de plusieurs médecins, le Syndicat des médecins libéraux (SML) a réclamé « des mesures de protection sérieuses pour les soignants ». Le syndicat réclame que tout ce qui est possible soit mis en œuvre sans tarder afin que « les médecins libéraux et tous les soignants bénéficient de mesures sérieuses de protection afin d’éviter de nouvelles morts ». « Le pays a besoin de ses soignants, et ce n’est pas le moment de les envoyer au sacrifice », indique encore le SML.

Voir le communiqué du SML

  L’UNSAF organise un service de continuité des soins pour les audioprothésistes

Le 14 mars dernier, la Direction générale de la santé (DGS) a demandé aux audioprothésistes de reporter les soins non-urgents pour les patients les plus fragiles, et particulièrement les plus de 70 ans, afin d’éviter les sorties et les salles d’attente. Si les audioprothésistes, catégorisés comme des services essentiels, doivent reporter tous les rendez-vous non urgents, ils doivent néanmoins organiser un service minimum de continuité des soins pour les patients. Le syndicat a donc établi, en date du 17 mars, dans un note en direction de la profession édicte les principes du « Service de continuité des soins pour les audioprothésistes ».

En savoir plus

 
 
N’hésitez pas à nous communiquer vos informations, nous ne manquerons pas de les relayer cnps@cnps.fr
Conformément aux dispositions de la loi 78-17 : « Informatique, fichiers et liberté », vous conservez la possibilité d'accéder aux informations vous concernant et de les rectifier si vous le jugez nécessaire.
Abonnez vos amis
Vous désabonner

 
Recherche