Ségur de la santé : les propositions du CNPS
Le Ségur de la santé a été lancé le 25 mai dernier par le Premier ministre et le ministre de la Santé. Les travaux de cette concertation sont organisés autour de quatre thématiques, appelées « piliers » : transformer les métiers et revaloriser ceux qui soignent, définir une nouvelle politique d’investissement et de financement au service des soins, simplifier radicalement les organisations et le quotidien des équipes, fédérer les acteurs de la santé dans les territoires au service des usagers.
 
Le CNPS y participe. Dans sa contribution, il rappelle son attachement au système conventionnel national fort et respecté. Il souligne la nécessité d’un financement national calculé à partir des besoins et rejette la perspective des Ordam (objectifs régionaux de dépenses d’assurance maladie). Le CNPS rappelle que les soins de proximité doivent être organisés en privilégiant la souplesse, à partir d’équipes de soins ouvertes constituées autour du patient et rémunérées à l’acte. Enfin, l’intersyndicale des libéraux de santé réclame une simplification des textes, l’écosystème administratif foisonnant qui résulte des différentes réformes de santé nuit à la lisibilité du système de santé et freine les initiatives des professionnels.
 
.
 
Recherche