CNPS Express - 15 juillet 2020

Mercredi 15 Juillet 2020

 
  Ségur de la santé : un Ségur pour les hospitaliers ?

Le Ségur de la santé a finalement débouché sur un accord « historique », selon le Premier ministre. Au total, l’accord consacre un investissement de 8,3 milliards d’euros sur les salaires hospitaliers. Il comporte également la définition d’une nouvelle politique d’investissement, évoquée par Emmanuel Macron dans la presse régionale et qui reste à préciser. Les revalorisations concerneront également les salariés de l’hospitalisation privée et seront transposées selon des modalités spécifiques. Les praticiens hospitaliers et les internes n’ont pas été oubliés et ont fait l’objet d’un second accord. Olivier Véran a indiqué qu’il ferait d’autres annonces relatives au Ségur de la santé dès la semaine prochaine, notamment sur l’organisation hospitalière et les autres mesures « non salariales ». Pour autant, il n’a pas indiqué ce qu’il prévoyait pour les soins de ville… Et si finalement ce Ségur n’était qu’un Ségur de l’hôpital ? À suivre…

  Retour sur l’intervention du président de la République

On attendait le chef de l’État sur la Santé lors de son interview du 14 juillet. Il n’est pas revenu sur le Ségur de la santé, dont il a sans doute considéré le dossier clos, ce qui serait dommage car, au passage, il aurait oublié les Libéraux. Pour autant, Emmanuel Macron a fait trois annonces : tout d’abord, en cas de reprise de l’épidémie, « nous sommes prêts » a-t-il déclaré, le matériel a été stocké. Ensuite, le port du masque sera rendu obligatoire dans tous les lieux publics clos à compter du 1er août. Enfin, il sera possible à toutes les personnes qui le souhaitent, sans prescription et même en l’absence de symptôme, de se faire tester, sans préciser les conditions de prise en charge par l’Assurance maladie.

Par ailleurs, Emmanuel Macron est revenu sur la réforme des retraites, qu’il compte remettre en discussion malgré l’opposition des partenaires sociaux. Il a indiqué qu’il ne serait pas possible de faire « l’économie d’une réforme de notre système de retraite » « pour qu’il soit viable ». Avec la crise sanitaire, le déficit des retraites serait passé à 30 milliards d’euros. Ce chantier devra être mené de front avec celui de la dépendance. Les partenaires sociaux seront réunis en fin de semaine pour discuter de la méthode de l’agenda.

  Covid : les TROD autorisés à l’officine

Un arrêté publié au Journal officiel le 11 juillet autorise « à titre exceptionnel » et jusqu'au 30 octobre « les pharmaciens d'officine à réaliser les tests rapides d'orientation diagnostique (TROD) sur sang capillaire de détection des anticorps dirigés contre le SARS-CoV-2 ».

  Avenant 21 : la FSPF appelle à la reprise des négociations

Alors que les négociations conventionnelles avaient achoppé, la Fédération des syndicats pharmaceutiques (FSPF) estime que « l’avenant no 21 qui a été soumis à la signature des syndicats comporte des avancées pour la profession », notamment la poursuite de l’accompagnement des patients avec la création d’entretiens de suivi des malades traités par anticancéreux oraux, et l’ouverture vers le paiement à l’acte.

La FSPF souhaite la réouverture des discussions avec l’Assurance maladie autour de cet avenant qu’elle propose d’assouplir.

Voir le communiqué de la FSPF

  La CSMF lance sa rénovation

La Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) a annoncé le lancement de la rénovation de son projet politique et la transformation de son siège en « maison de l’innovation de la médecine spécialisée » comprenant un « incubateur de start-up santé », un amphithéâtre avec un lieu de restauration et un espace de formation.

Lire la note de presse de la CSMF

Ségur : le SML réclame 4 milliards d’euros pour les soins de ville

En miroir des investissements sur l’hôpital, le Syndicat des médecins libéraux (SML) demande « un investissement minimum de 4 milliards d’euros » pour la ville. Le SML réclame le relèvement de l’acte de base à 45 €, l’instauration d’un acte de coordination, la rénovation de la permanence des soins et la généralisation du 116 117.

Voir le communiqué du SML

 
 
N’hésitez pas à nous communiquer vos informations, nous ne manquerons pas de les relayer cnps@cnps.fr
Conformément aux dispositions de la loi 78-17 : « Informatique, fichiers et liberté », vous conservez la possibilité d'accéder aux informations vous concernant et de les rectifier si vous le jugez nécessaire.
Abonnez vos amis
Vous désabonner
 
Recherche