François Blanchecotte, président du CNPS

« Nous avons besoin qu’on nous aide à aider nos patients »

« La pandémie que nous vivons démontre que le rôle des professionnels de santé libéraux est plus que jamais crucial. Nous devons « en même temps » répondre aux impératifs de l’urgence sanitaire en dépistant, en traçant, en prenant en charge les patients Covid, mais aussi, et c’est tout aussi crucial, pour assurer la continuité des soins des autres patients. L’exercice n’est pas toujours facile et nous avons besoin que l’on nous aide à aider nos patients », a rappelé le Président du CNPS, François Blanchecotte, en conclusion de la rentrée du CNPS.

Sur les négociations conventionnelles mono-professionnelles et interprofessionnelles qui viennent de s'ouvrir dans le prolongement du Ségur de la santé, le Président du CNPS « demande au ministre de la Santé et au directeur de la Cnam de ne pas décevoir les libéraux de santé. Le déséquilibre entre l’effort d’investissement engagé en direction des établissements ne peut pas rester aussi important. Il n’a pas de sens sur le long terme à moins de vouloir faire disparaître la filière des soins de ville. »

Se faisant le porte-parole des syndicats regroupés dans le CNPS, François Blanchecotte a réclamé « un engagement financier pour la modernisation de l'organisation des soins de ville ».

Le président du CNPS refuse que les professionnels de santé libéraux qui luttent contre la pandémie, « ne soient pas reconnus et que certains d’entre eux soient même pénalisés par le train des mesures d’équilibre contenues dans le PLFSS 2021 ! »

Revoir l’intervention du Président du CNPS

 
Recherche