CNPS Express- 20 janvier 2021

Mercredi 20 janvier 2021

 
  Covid-19 : déjà 2 millions de candidats à la vaccination

Le Gouvernement a ouvert, ce lundi 18 janvier, une nouvelle phase de la campagne de vaccination. Les personnes âgées de 75 ans et celles de tous âges à haut risque de développer des complications, en plus des professionnels de santé âgés de plus de 50 ans ou fragiles, peuvent désormais se faire vacciner. 2 millions d'entre eux, sur une cible de 6 millions de personnes ont d’ores et déjà pris rendez-vous dans un centre de vaccination.

Cet engouement pose la question de la disponibilité des doses de vaccins que soulèvent les professionnels de santé et les élus locaux qui ont mis en place les centres de vaccination. Le Gouvernement promet une communication hebdomadaire sur le nombre précis de doses de chaque centre de vaccination. Le ministre de la Santé précisera notamment la répartition régionale et départementale des doses chaque semaine. Olivier Véran a indiqué que la distribution des vaccins se faisait à flux tendu, et qu'il n'y avait pas de rétention. Seules 8 000 doses de vaccin ont été stockées par l’État, au niveau national, sur près de 1,5 million de doses déjà reçues.

  La FHP annonce 300 centres de vaccination dans les établissements privés

À l'occasion de sa traditionnelle conférence de presse de début d'année, la fédération de l'hospitalisation privée a annoncé l'ouverture de 300 centres de vaccination par les établissements privés sur l'ensemble du territoire.

L'hospitalisation privée s'engage pleinement dans la campagne de vaccination. Ainsi, en plus des 300 centres de vaccination déjà ouverts, 150 attendent d'être labellisés par les préfectures pour ouvrir.

La FHP plaide pour un recours massif au privé dans le cadre de la campagne de vaccination, seul levier permettant de faire baisser la tension hospitalière alors que le pays affronte une recrudescence de l'épidémie dans de nombreux territoires.

  Haut conseil du DPC : Bernard Ortolan succède à Jean-François Thébaut

Bernard Ortolan, secrétaire général de la CSMF des Hauts-de-Seine, a été nommé président du Haut conseil du développement professionnel continu (HCDPC). Celui qui fut président du Conseil national de la formation médicale continue (CNFMC), de 2004 à 2010, succède ainsi à Jean-François Thébaut. Ce dernier a démissionné de ses fonctions fin novembre 2020 pour dénoncer les dysfonctionnements et les lourdeurs de cet organisme.

Le Haut conseil du DPC devrait par ailleurs voir évoluer ses missions. Un décret en conseil d'État est attendu dans les prochains mois.

  La CSMF alerte sur les difficultés des internes

Les internes de médecine pourraient voir se durcir les conditions leur permettant de remplacer leurs collègues médecins en ville ou à l'hôpital. « Derrière cette volonté conjointe du ministère de la Santé, des doyens de faculté de médecine et du Conseil national de l’ordre des médecins, très éloignés des réalités du terrain, c’est l’accès aux soins qui est mis en danger », explique la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) dans un communiqué commun avec l’intersyndicale nationale des internes (ISNI). Les deux syndicats dénoncent cette mesure délétère à la formation des internes privés de l’occasion de découvrir la médecine libérale.

Voir le communiqué de la CSMF 

  Dépistage : le SDB lance une campagne d’explication

« Un grand nombre de Français s’est fait dépister ces derniers mois… sans forcément bien comprendre comment fonctionnaient les tests de dépistage », constate le Syndicat des biologistes (SDB). Pour y remédier, le syndicat veut répondre aux nombreuses interrogations des patients, notamment sur les réseaux sociaux, où ce type d’explication n’existe pas. C’est pourquoi le SDB a produit une mini-série de 3 vidéos pédagogiques sur le dépistage de la Covid-19. « Les questions d’Émilie » abordent trois des principales thématiques les plus évoquées par les patients, « Comment sait-on qu’un test est efficace ? », « Un test PCR, comment ça marche ? » et « Comment fonctionne un test antigénique ? ». Les épisodes sont mis en ligne sur YouTube au rythme d’un par semaine à depuis le 19 janvier.

Voir le communiqué du SdB

 
 
N’hésitez pas à nous communiquer vos informations, nous ne manquerons pas de les relayer cnps@cnps.fr
Conformément aux dispositions de la loi 78-17 : « Informatique, fichiers et liberté », vous conservez la possibilité d'accéder aux informations vous concernant et de les rectifier si vous le jugez nécessaire.
Abonnez vos amis
Vous désabonner
 
Recherche