CNPS Express - 31 janvier 2008

 

SOINS DE PROXIMITE : LES LIBERAUX DE SANTE S'ENGAGENT J-1 POUR LA PREMIERE CONVENTION DU CNPS

La première convention, intitulée « Soins de proximité : les libéraux de santé s'engagent » organisée par le CNPS, première force syndicale interprofessionnelle, aura lieu demain à Paris. Elle permettra d'aborder l'organisation l'offre de soins de proximité dans la perspective des Etats Généraux de l'organisation de la Santé.
Lire le programme 

 

LES LIBERAUX DE SANTE ONT LEUR SITE

Le CNPS vient de lancer la nouvelle version de son site sur www.cnps.fr. Rénové, aux nouvelles couleurs du CNPS, ce nouveau site est dédié à l'actualité interprofessionnelle des libéraux de santé. Il est destiné à permettre au grand public, mais également aux institutionnels et à la presse, de mieux connaître leurs prises de position et leurs propositions. C'est également un portail des libéraux de santé qui y retrouveront :

  • Les coordonnées des CDPS de leur département
  • L'annuaire des syndicats professionnels adhérant au CNPS
  • Les informations liées à leur secteur d'activité
  • Enfin, ce site offre un espace de travail collaboratif dédié aux membres adhérents du CNPS qui échangent leurs documents et outils de travail.

Retrouvez, le nouveau site du CNPS sur une nouvelle adresse: http://www.cnps.fr

 

ETATS GENERAUX DE L'ORGANISATION DE LA SANTE : UNE DATE POUR LES LIBERAUX DE SANTE !!!!

Alors que le premier round des Etats Généraux de l'Organisation de la Santé va se conclure, pour les médecins le 8 février, les autres libéraux de santé restent toujours dans l'attente de leur calendrier de travail… Le CNPS rappelle aux organisateurs des EGOS qu'ils ne sauraient concevoir un système de santé efficient sans prendre en compte et impliquer la totalité des libéraux de santé et leur demande d'urgence de fixer un calendrier.

 

EXONERATION DE CHARGES : LA FIN DES CHEQUES EN BOIS DE L'ETAT

Le Sénat vient d'adopter à une large majorité la proposition de loi instaurant le principe de la validation par le Parlement dans la loi de financement de la sécurité sociale toute exonération de charges sociales. Il s'agit d'une mesure de clarté indispensable. Les responsabilités sont ainsi précisées et endossées. 

 

CONFERENCE SUR LE FINANCEMENT DE LA PROtECTIONPROtECTION SOCIALE A L'ELYSEE

La conférence de l'Elysée sur la protection sociale aura lieu le 6 février avec les leaders des syndicats de salariés et d'organisations patronales. 

Nouveau dérapage des dépenses d'assurance-maladie en fin d'année ET MODERATION DES HONORAIRES

Sur l'ensemble de 2007 le taux de croissance des remboursements en soins de ville atteint +4,9% en données brutes selon les chiffres que vient de publier l'Assurance Maladie. Toutefois les remboursements des honoraires médicaux et ceux des dentistes n'ont augmenté que de 2,9 %, contre 4,9 % en 2006, «le point marquant de l'année 2007 étant la baisse de l'activité des généralistes» : le nombre de consultations et de visites ayant diminué de 1,7 % ».
Lire le communiqué de l'Assurance Maladie

 

OSTEOPATHIE, LE CONSEIL D'ETAT REND ENFINSON VERDICT

L'ostéopathie n'est pas reconnue comme une profession de santé. Les masseurs-kinésithérapeutes, comme les médecins peuvent exercer leur profession et l'ostéopathie et non être d'exercice exclusif comme le demandaient les ostéopathes exclusifs. La ténacité a payé.
Lire les communiqués du FFMKR et du SNMKR

 

AUGMENTATION DU NUMERUS CLAUSUS : LA CNDS PREND ACTE

La Confédération Nationale des Syndicats Dentaires (CNSD), prend acte de la proposition du gouvernement d'augmenter le numerus clausus pour les études en chirurgie dentaire mais souhaite aller plus loin pour garantir la permanence des soins, la répartition géographique et le regroupement des cabinets dentaires. http://cnsd.fr/

 

LES ORTHOPHONISTES POUR UN DEPISTAGE PRECOCE DE LA SURDITE

La Fédération Nationale des Orthophonistes (FNO) et l'Union Nationale pour le développement de la Recherche et de l'Evaluation en Orthophonie (UNADREO) s'engagent aux côtés de tous ceux, personnes déficientes auditives, professionnels de santé et personnels de l'éducation spécialisée, pour mettre en place, systématiquement et massivement, un dépistage très précoce organisé et cohérent de toutes les surdités de l'enfant, suivi d'une prise en charge au long cours, d'un accompagnement parental et d'une aide médico-psychologique et socio-éducative indispensables.
Lire le communiqué de la FNO et de l'UNADREO

 

RÉINGÉNIERIE DU DIPLÔME DE MASSO-KINÉSITHÉRAPIE

La FFMKR revient sur les enjeux de la démarche engagée avec le Ministère de la Santé concernant la « réingénierie » du diplôme de Masso-Kinésithérapie. Les enjeux de la réingénierie de ce diplôme sont :

  • Une offre de certification lisible en vue d'une inscription au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) ;
  • Une construction structurée et correspondant aux normes actuelles, notamment celles régissant le dispositif LMD.

http://www.ffmkr.com/

 

LE COUP DE GUEULE DES INFIRMIERS DE LA FNI

La F.N.I. dénonce les documents mis en ligne par la HAS qu'elle qualifie d'outil de « propagande de la DHOS » et se déclare profondément choquée par le contenu qui ne repose sur aucun consensus professionnel, particulièrement pour ce qui concerne les infirmiers. Le grand cours aux professionnels de santé, qui reprend en grande partie, sans en changer la forme, les derniers documents de l'ONDPS et les derniers documents de la DHOS en termes de prospective métier, cache assez mal l'emprise totale de la vision de la DHOS et des Fédérations hospitalières sur ces groupes de travail.
Lire le communiqué de la FNI

 

LE GRAND CHANTIER DE LA BIOLOGIE MEDICALE

Qui n'a pas sa réforme ? La Biologie Médicale n'échappe pas à cette règle et le Syndicat des Biologistes vient de publier le calendrier des réunions des groupes de travail qui a été établi pour conduire ce chantier. La première réunion est fixée le 6 février et les conclusions doivent être présentées avant l'été. Trois thèmes sont en discussion : la qualité, la réorganisation du secteur de la biologie et l'efficience des dépenses de biologie. 

Toutes les informations sur le site du SDB : http://www.sdbio.fr/sdb.htm

 

POUR L'UNPF : OUI AU CHANGEMENT NON A LA DESTRUCTURATION

Dans son discours de vœux, Claude Japhet, Président de l'Union Nationale des Pharmacies de France (UNPF), a souligné que si la profession vivait une période de mutation «  changement ne signifie pas révolution, ni destruction, ni déstructuration » !
http://www.unpf.org/

 

LE RAPPORT ATTALI FAIT DES VAGUES
LES REACTIONS DE L'U.S.P.O.

Suite à la publication du rapport Attali attaquant les 3 piliers de la Pharmacie, l'U.S.P.O. a mis en place une Cellule de Crise Exceptionnelle. Lever le Numerus Clausus est une hérésie à l'heure où le gouvernement doit trouver des mesures incitatives pour les professions qui n'en ont pas afin de les réinstaller dans les zones désertés. Supprimer le Monopole n'apportera quasiment aucun gain de pouvoir d'achat. La consommation de ses produit ne représentant aujourd'hui que 29€/an. Les Grandes et Moyennes surfaces n'apportent aucune garantie sur des baisses de prix. Ouvrir le Capital est un pari risqué et va à l'encontre de la position du gouvernement qui l'a défendu contre l'avis de la commission Européenne depuis plusieurs mois. Malgré les propos rassurant du président de la République, l'U.S.P.O. va communiquer un certain nombre d'éléments, pour conforter la position actuelle de l'Elysée, et contrecarrer les prises de positions de Michel Edouard Leclerc.
Lire le communiqué de l'USPO : http://www.uspo.fr/

 

LES REACTIONS DE LA CSMF : LA SANTE N'EST PAS UNE VARIABLE D'AJUSTEMENT

Si la CSMF salue la clairvoyance de la Commission qui souligne la nécessité de réviser les modalités de financement de l'Assurance Maladie, en particulier en instaurant une TVA sociale, en revanche elle dénonce l'institutionnalisation de la maîtrise comptable pure des dépenses de santé avec des « crédits limitatifs » et la volonté d'agréger les comptes de l'Assurance Maladie avec ceux de l'Etat pour mieux réduire les dépenses publiques. Ce serait un terrible retour en arrière. Il est difficile de voir comment, dans un tel contexte, la Commission ATTALI va pouvoir concrétiser son ambition de faire de la santé un facteur de croissance pour notre pays. La CSMF attire solennellement l'attention du Gouvernement sur les suites qu'il donnera au Rapport ATTALI et l'exhorte à ne pas considérer la santé des français comme un produit ou une marchandise, encore moins une variable d'ajustement économique dans un système ultralibéral.
Lire le communiqué de la CSMF

 

N'hésitez pas à nous communiquer vos informations, nous ne manquerons pas de les relayer ( cnps@cnps.fr).

 
Recherche