CNPS Express - 09 avril 2008

 

AU SOMMAIRE :

  • Le ministre du budget annonce un plan de rigueur pour la Sécu en 2009
  • Clôture des EGOS 2 aujourd’hui
  • Après la condamnation de 7 syndicats médicaux, le CNPS dénonce une atteinte grave à la liberté d’action syndicale
  • La CSMF et le SML font appel
  • La vente des médicaments chez Leclerc déclenche la colère des pharmaciens
  • Le LEEM écrit à Michel Edouard Leclerc pour lui faire part de ses réserves
  • 1ère Journée Nationale de l'Hospitalisation Privée J-1
  • La FNI prévoit un été chaud
  • Le CNPS écrit à la CNIL à propos des sites de notation
  • La CNSD milite pour une consultation à 21 €, 22 € et pourquoi pas 23 €
  • Simplifications administratives : la FFMKR rencontre la CNAMTS
  • La FSPF lance un projet de boîtier pour les personnes dépendantes

 

 

LE MINISTRE DU BUDGET ANNONCE UN PLAN DE RIGUEUR POUR LA SECU EN 2009

Le ministre du Budget Eric Woerth a déclaré qu'il attendait de la Sécu « un effort » supplémentaire de l'ordre de 5 milliards d'euros ­ en plus des 7 milliards annoncés vendredi dans le rapport sur la Révision générale des politiques publiques.

Le ministre du budget présentera au président de la République, avec le Premier ministre et la ministre de la Santé, un plan de financement de la Sécurité sociale d'ici à 2009 « qui impliquera aussi des économies, économies portant sur le médicament, économies de gestion de l'ensemble du système, réforme sur la manière de rembourser un certain nombre de soins ».

Le PLFSS 2009 s’annonce donc déjà comme un PLFSS de rigueur et suscite déjà inquiétudes et interrogations du côté des libéraux de santé, qui sont malheureusement habitués aux plans de rigueur puisque jusqu’ici tous les ont concernés et ont épargné les autres secteurs comme l’hôpital.. !

 

CLOTURE DES  EGOS 2 AUJOURD’HUI

La ministre de la Santé Roselyne Bachelot clôturera aujourd’hui à Paris le deuxième volet des Etats Généraux de l'organisation de la santé (EGOS), consacrés à la répartition des professionnels de santé sur le territoire et à l'accès aux soins.

La concertation au sein des EGOS, entre élus, professionnels de santé, patients et syndicats de médecins a laissé un goût amer aux libéraux de santé qui ont le plus souvent eu l’impression que tout était ficelé d’avance. Le seul mérite fut d’ouvrir le débat et de tenter de discuter. Maintenant chacun espère que les conclusions finales seront respectueuses des propositions formulées, du mode d’exercice libéral, et des propositions formulées par le CNPS pour alimenter la  rédaction de la future loi sur la modernisation de l'organisation des soins, que la ministre de la santé entend finaliser à l'automne.

 

APRES LA CONDAMNATION DE  7 SYNDICATS MEDICAUX, LE CNPS DENONCE UNE ATTEINTE GRAVE A LA LIBERTE D ’ACTION SYNDICALE

A la suite de la décision du Conseil de la Concurrence, le CNPS, première organisation intersyndicale des libéraux de santé, se déclare pleinement solidaire des syndicats médicaux qui se voient infliger de très lourdes condamnations qui constituent une entrave à la liberté de l’activité syndicale.

Le CNPS dénonce une décision inique à caractère politique qui manifestement a pour objectif de bâillonner l'action syndicale au moment où précisément les différentes réformes en cours appellent le débat avec les syndicats.

http://www.cnps.fr/

   

LA CSMF ET LE SML FONT APPEL

La CSMF et le SML qui ont été condamnés respectivement à 370 000 € et 135 000 € d’amende par le Conseil de la Concurrence estiment cette condamnation injuste et infondée et ont décidé d’y faire appel.

L’importance de ces amendes payables immédiatement, même en cas d’appel( !), a pour effet de priver ces syndicats de leurs moyens d’action.

La CSMF, pour sa part a lancé une souscription nationale auprès de tous médecins.

Lire le communiqué du SML 
Lire le communiqué de la CSMF 
Lien avec l’affiche de la souscription de la CSMF

   

LA VENTE DES MEDICAMENTS CHEZ LECLERC DECLENCHE LA COLERE DES PHARMACIENS

Les pharmaciens ont fermement critiqué le souhait de Michel-Edouard Leclerc de vendre des médicaments en grandes surfaces. A commencer par l'Ordre des pharmaciens qui a refuse de voir la santé publique fourvoyée au supermarché et pour qui il ne faut pas confondre médicament et marchandise, pharmacien et chef de rayon, pharmacie et magasin.

De son côté l'Union des syndicats de pharmaciens d'officine (USPO) rappelle que "M. Leclerc promet des baisses de prix sur des produits qu'il n'est pas autorisé à distribuer, pour mieux dissimuler les augmentations de prix sur des produits dont il a aujourd'hui quasiment le monopole".

L’USPO souligne que les pharmaciens sont plus performants que les grandes surfaces.

En effet, l’application de la loi Chatel du 3 janvier 2008, impose la suppression des marges arrière qui se traduit par une baisse des prix des médicaments au 1er semestre 2008 : 120 millions d’euros sont ainsi économisés et rendus par les pharmaciens en baisses de prix au bénéfice des patients.

Le même mécanisme aurait dû se traduire dans la Grande distribution par une baisse du prix du caddie de la ménagère de 15 %. Au contraire, les consommateurs voient les prix augmenter. Et l’USPO de demander : où est passé l’argent des marges arrière dans les grandes surfaces ?

Enfin l’USPO rappelle l’engagement de la profession sur la transparence des prix, transparence que semble ignorer le monde de la grande distribution…

Lire le communiqué de l’USPO 

Par ailleurs, la Fédération des Syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) lance une campagne d’affichage sur le thème « mettre un coup d’arrêt aux intérêts mercantiles des distributeurs comme LECLERC ou l’Union Européenne ». Ouverte à tous les pharmaciens, cette campagne qui coûtera 1 million d’Euros, s’appuiera sur la presse régionale et nationale, sur internet et peut-être sur l’audio visuel, ne sera pas lancée avant 6 semaines.

   

LE LEEM ECRIT A MICHE EDOUARD LECLERC POUR LUI FAIRE PART DE SES RESERVES

Christian Lajoux, président du LEEM, a écrit mardi à Michel-Edouard Leclerc pour lui faire part de ses "réserves" sur la campagne publicitaire de l'enseigne réclamant la vente de médicaments sans prescription. Le LEEM déplore les analogies faites par le patron du groupe Leclerc « avec le monde de la joaillerie ou du luxe alors que précisément nos activités s'inscrivent dans la recherche de l'égalité des chances pour tous les malades. Les patients qui se battent contre le cancer ou contre le sida n'ont pas le sentiment d'évoluer dans le monde du luxe".

Lire la lettre

   

1ere JOURNEE NATIONALE DE L’HOSPITALISATION PRIVEE  J-1

La FHP prépare sa grande journée nationale de mobilisation le 10 avril en partenariat avec les syndicats médicaux et la conférence des CME de l'Hospitalisation Privée, qui aura lieu, place Vauban à Paris 7e.

De nombreux représentants des établissements de santé en provenance de toute la France ainsi que les médecins qui y exercent se rassembleront à partir de 15 heures.

Plusieurs animations et prises de parole rythmeront l'après-midi.

Un point presse se tiendra sur place, à 16 h 30 à l'issue d'un tour effectué par des manifestants cyclistes qui passera près de l'Elysée, l'Assemblée Nationale et Matignon.

Toutes les infos pour participer sur le site http://www.fhp.fr/

   

LA FNI PREVOIT UN ETE CHAUD

Depuis la signature de la Convention Nationale, le 22 juin 2007, le courage et la responsabilité dont ont fait preuve les syndicats représentatifs des infirmières libérales sont au cœur de tous les discours politiques et de toutes les interventions publiques du Directeur de l’UNCAM.

En revanche, la FNI observe un silence radio étrange lorsqu’il s’agit d’honorer leur part de contrat pour permettre aux infirmières libérales d’obtenir, comme promis, au 1er août 2008, des revalorisations tarifaires légitimes.

Confrontée aux tergiversations de l’UNCAM et au désintérêt manifeste du Cabinet de la Ministre de la Santé pour ce sujet, la F.N.I. a réagit et prend acte dans une lettre adressée le 4 avril à Frédéric VAN ROEKEGHEM, Directeur Général de l’UNCAM, dont la conclusion prend des accents de bulletins météo prévoyant que l’été sera chaud.

Lire le communiqué de la FNI
Lire la lettre de la FNI au directeur de l’UNCAM 

   

LE  CNPS ECRIT A LA CNIL A PROPOS DES SITES DE NOTATION

Le Président du CNPS, Michel CHASSANG a écrit au Président de la CNIL concernant la création des sites de notation dont le site « Note2bib.com » qui ne semblent pas respecter la loi « Informatique et libertés ».

Même si depuis ce site français est provisoirement fermé, le projet n’est pas pour autant abandonné puisqu’un autre s’est mis à fonctionner, en toute impunité depuis l’Ile Maurice ! Le moment n’est donc pas venu de baisser la garde … !

Lire la lettre 

 

LA CNSD MILITE POUR UNE CONSULTATION A 21 €, 22 € ET POURQUOI PAS  23 €

Lors d’une rencontre avec l’Association des Journalistes de l’Information Sociale (AJIS), la Ministre de la Santé, Roseline Bachelot, a annoncé qu’elle ne voyait pas de problèmes a entamer le processus en vue de passer la consultation à 23 euros pour les médecins, considérant qu’il n’y aura pas de dérapages significatifs de l’ONDAM. Cette démarche était prévue dans un avenant conventionnel signé avec les médecins en mars 2007. Elle doit suivre les termes de la LFSS 2008, délai de 6 mois et absence d’alerte sur le respect de l’ONDAM.

La CNSD, prenant connaissance de ces propos, ne peut qu’une fois de plus s’étonner de la différence de traitement pour un même dossier de la part du ministère. La CNSD considère que, fort de ces mêmes arguments, il n’y a aucun obstacle pour que la valeur de la consultation chirurgiens-dentistes ne soit alignée sur celle des médecins comme cela était prévu lors des négociations conventionnelles.

Lire l’article

 

SIMPLIFICATIONS ADMINISTRATIVES : LA FFMKR RENCONTRE LA CNAMTS

Une délégation de la FFKR a été reçue le 1er avril par le responsable de la mission relations avec les professionnels de santé à la CNAMTS pour faire le point sur la mise en place des simplifications administratives. Cette rencontre a permis de faire le point sur la suppression de la DEP (déclaration d’entente préalable) pour les séries inférieures ou égales à 30 séances et sur la proposition de suppression de l’envoi de la fiche de synthèse initiale du bilan diagnostic kinésithérapeute également signée par tous les syndicats représentatifs de la profession et publiée au JO le 8 mars 2008.

Lire la newsletter de la FFMKR

   

LA FSPF LANCE UN PROJET DE BOITIER POUR LES PERSONNES DEPENDANTES

La Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) a présenté un projet inédit de boîtier à l'usage des personnes dépendantes et destiné à les mettre directement en contact avec leur pharmacien.

Le boîtier comportera trois touches: une touche d'urgence, une touche d'accès aux services et une troisième touche qui permettra au patient d'être mis directement en contact avec la pharmacie de son choix.

Le patient peut appeler son pharmacien pour un renseignement lié à la posologie, mais aussi pour se faire livrer les médicaments à domicile. C'est le premier boîtier de ce genre précise la FSPF qui souhaite développer de l'offre de services à la personne de la part des pharmaciens.

La mise en place du boîtier, interviendra dans le courant du second semestre 2008 pour une phase de test.

 


N’hésitez pas à nous communiquer vos informations, nous ne manquerons pas de les relayer (cnps@cnps.fr)

 

 
Recherche