CNPS Express - 07 mai 2008

 

AU SOMMAIRE :

  • Sarkozy à l’Elysée : un an déjà
  • La ministre de la santé veut confier la gestion du risque aux futures ARS
  • La F.N.I. appelle à un arrêt des soins à partir du 7 mai 2008
  • SNMKR et l’avenir de l’A.S.V.
  • La FFMKR voit du bon dans le rapport FLAJOLET… mais aussi des sujets d’inquiétude
  • La formation médicale continue  en crise
  • La FHP organise les Trophées de l'Hospitalisation privée
  • La FNP signale la fin de la publicité sauvage pour les semelles 

 

SARKOZY A L’ELYSEE : UN AN DEJA

Voilà déjà un an que Nicolas Sarkozy est arrivé à l’Elysée. En un an, les libéraux de santé sont passés du chaud au froid. Des promesses à la douche froide de la LFSS 2008 où ils ont eu le sentiment d’être méprisés.

Les EGOS à peine médiatisés n’ont pas permis de raccrocher tous les wagons, cette opération aurait pu être formidablement intéressante si elle n’avait commencé par distinguer les médecins des autres professionnels de santé

Enfin, les réformes sont nécessaires et les libéraux de santé ont démontré qu’ils tenaient à y participer, pour peu qu’on les y associe. Leur exigence est simple et double : le respect de l’exercice libéral et l’instauration de l’équité entre le secteur public et les soins de ville.

Cette deuxième année du mandat présidentiel est cruciale car elle verra la concrétisation des réformes annoncées à travers les textes de loi dont le Parlement devra débattre dès l’automne. Les libéraux de santé seront au rendez-vous.

   

LA MINISTRE DE LA SANTE VEUT CONFIER LA GESTION DU RISQUE AUX FUTURES ARS  

La ministre de la Santé considère la création des Agences Régionales de Santé (ARS) comme "une évolution historique" du système de santé. La ministre souhaite inclure la "gestion du risque" dans leur champ de compétence, autrement dit, il s’agirait de leur confier la régulation des dépenses de santé au détriment de l’Assurance Maladie.

La ministre a, d’autre part, énuméré les "quatre missions majeures" des futures ARS: "renforcer la territorialisation des politiques de santé", "consolider la place de la prévention", "faire sauter les cloisons" entre la médecine de ville et l'hôpital, et promouvoir "l'efficience hospitalière et la transformation de lits hospitaliers en places d'accueil pour les personnes âgées".   

 

LA F.N.I. APPELLE A UN ARRET DES SOINS A PARTIR DU 7 MAI 2008

La Fédération Nationale des Infirmiers (FNI) lance un mot d'ordre d'arrêt des prises en charge des patients sortant de l'hôpital et nécessitant des soins infirmiers à domicile à compter du 7 mai et jusqu'au mardi 13 mai.

Les infirmières libérales viennent de voir confirmer par la ministre de la Santé que les augmentations tarifaires négociées en juin 2007 applicables au 1er Août 2008 étaient reportées aux calendes grecques  contrairement aux engagements pris.

Les engagements tarifaires déjà conclus sont reportés du fait de l’application du délai minimum de six mois imposé par la LFSS 2008, dont la FNI suppose qu’il sera plus vraisemblablement de dix huit mois à lire la ministre, relève de l'insupportable en regard des engagements pris et des efforts consentis par la profession dans un contexte de flambée des prix du carburant, et de reprise de l'inflation.

Faute de dialogue avec le ministère et de respect des engagements, il ne faudra pas compter sur les infirmières libérales cet été pour faire face, comme elles le font habituellement, à la fermeture anarchique et non anticipée des lits d'hospitalisations.

Lire le communiqué de la FNI

   

SNMKR ET L’AVENIR DE L’A.S.V.

Le Syndicat National des Masseurs-Kinésithérapeutes Rééducateurs revient sur la première réunion organisée la semaine dernière au Ministère de la Santé sur l'avenir de l'ASV.

L’A.S.V. représente 30% de la retraite des kinés ce qui n’est pas rien ! Aujourd’hui, la C.N.A.M.T.S. réalise que cet avantage (renommé faussement régime par les autorités de tutelle) meurt fin 2008 ! Ce n’est pourtant pas faute de les avoir, par l’intermédiaire du SNMKR, alarmés depuis 10 ans !

L’état des lieux est sévère, les leviers envisagés sont douloureux pour les kinés et font encore plus regretter le SNMKR d’avoir joué le jeu de l’exercice conventionnel !

http://snblog.free.fr/blog/Accueil/Accueil.html

Par ailleurs, le SNMKR vient de mettre en ligne la synthèse des réflexions de son Congrès des 13, 14, 15 et 16 mars dernier à Gréoux-les-Bains.

Les travaux orientés sur l’avenir de la profession étaient organisés autour de trois axes : les relations avec les tutelles, les études et la formation initiale et l’exercice illégal : les kinés peuvent-ils tout faire ?

Lire la synthèse

   

LA FFMKR VOIT DU BON DANS LE RAPPORT FLAJOLETMAIS AUSSI DES SUJETS D’INQUIETUDE

Le rapport du député du Pas-de-Calais, André Flageolet, relatif « aux disparités territoriales des politiques de prévention sanitaire » est l’une des « quatre missions qui doivent permettre de présenter, un projet de loi de modernisation du système de santé ».

La Fédération Française des Masseurs-Kinésithérapeutes Rééducateurs   salue le travail très précis tant dans le constat des actions de prévention que dans les recommandations proposées.

Cependant, la FFMKR s’interroge sur la proposition relative au nouveau métier « Educateur médico-sportif », issus de la filière STAPS et exigera son encadrement strict s’il devait se concrétiser.

A contrario, le FFMKR se félicite que le rapport rappelle la mission de service public et d’intérêt général des libéraux.

La FFMKR est particulièrement satisfaite que, dans le prolongement de son action tant dans le domaine de la prévention que dans le domaine de la formation initiale, le rapport soulève l’urgente « nécessité de traiter tous les aspects de la prévention notamment dans le cadre de la santé scolaire ou de la santé au travail » d’une part, mais aussi la nécessaire obligation, « dès la formation initiale, de dispenser d’enseignements commun et d’organiser la connaissance des autres secteurs » d’autre part.

Lire la newsletter de la FFMFR

 

LA FORMATION MEDICALE CONTINUE  EN CRISE

Les trois CNMFC (conseils nationaux de FMC) libéraux, salariés et hospitaliers ont décidé de suspendre les agréments des associations de formation. L’avenir du dispositif de FMC obligatoire est en suspens depuis trop longtemps et les nouveaux reports annoncés par la ministre auxquels ajoutent des incertitudes sur le devenir des CNFMC. Dans l’expectative et en attendant d’y voir plus clair, les CNFMC continueront à instruire les dossiers mais ne délivreront plus d’agréments.

L’avenir de la FMC devrait être tranché dans le cadre du projet de loi de modernisation de la santé prévu pour l’automne.

Les CNMFC redoutent que le gouvernement confie l'organisation de la FMC à la Haute Autorité de Santé (HAS).

Face à cette éventualité, le CNMFC des médecins libéraux,  lance une enquête nationale pour faire réagir les médecins.

Cette consultation nationale permettra aux médecins libéraux de se positionner pour exprimer leurs attentes en matière de FMC, d'EPP et de formation professionnelle conventionnelle (FPC).

Les résultats de cette enquête seront annexés au rapport que sont en train de rédiger les trois CNFMC et qu’ils remettront à la ministre de la santé en juin.

Télécharger le questionnaire

 

LA FHP ORGANISE LES TROPHEES DE L'HOSPITALISATION PRIVEE

La première édition des Trophées de l’Hospitalisation privée organisée par la Fédération de l’Hospitalisation Privée, aura lieu le 26 juin 2008 dans l’enceinte de la Pyramide du Musée du Louvres à Paris. Le concours est ouvert à tous les établissements de santé privés et aux praticiens y exerçant. L’objectif est de valoriser l’image de l’hospitalisation privée auprès des tutelles, des responsables politiques presse et du grand public, de contribuer à faire reconnaître le rôle des cliniques dans l’offre de soins et de partager les initiatives innovantes entre établissements. Les distinctions se décomposent en deux catégories : les Trophées QUALITE et les Trophées INNOVATION MEDICALE.

Les candidatures peuvent être présentées jusqu’au 15 mai 2008, à la fois par courrier à l’adresse suivante : FHP 81, rue de Monceau 75008 Paris - Pôle communication ; et par mail à l’adresse suivante : comfhp@fhp.fr

 http://www.fhp.fr/

   

LA FNP SIGNALE LA FIN DE LA PUBLICITE SAUVAGE POUR LES SEMELLES

La Fédération Nationale des Podologue signale la parution au JO du 4 mai page 7466 de la décision du 22  février 2008 interdisant la publicité de semelles sur des sites internet en application du code de la santé publique dès lors que celles-ci n’ont pas les propriétés annoncées.

Lire la décision parue au Journal Officiel 

Visiter le site de la FNP

 

 


N’hésitez pas à nous communiquer vos informations, nous ne manquerons pas de les relayer (
cnps@cnps.fr).
 
Recherche