CNPS Express - 14 janvier 2009

Sommaire

  • L'intervention du président de la république et le projet de loi HPST mobilisent l'hostilité du monde hospitalier
  • Le président de la république rogne le périmètre ministériel de Roselyne Bachelot
  • Un conseil national de surveillance pour les zones rurales
  • Création d’un pole santé auprès du médiateur de la république
  • En 2009, la CNSD veut préserver l'essentiel
  • La FNO appelle les orthophonistes maîtres de stage et les étudiants à manifester le 20 janvier devant les centres de formation
  • La politique conventionnelle de la FFMKR pour 2009
  • Le SNMKR revient sur sa rencontre avec le directeur de l’UNCAM
  • La CSMF défend les médecins accusés des maux de l’hôpital
  • Le SML veut aider les médecins à exercice particulier
  • Laurent DEGOS, Président de la HAS invité des Matinales du CNPS le 22 janvier

 

L'intervention du président de la république et le projet de loi HPST mobilisent l'hostilité du monde hospitalier

À l'occasion de son déplacement vendredi au CHU de Strasbourg, le président de la république a estimé que la situation des hôpitaux ne serait pas améliorée par une augmentation des moyens mais par une meilleure organisation et un développement des coopérations avec les autres établissements et la médecine de ville.

Dans un communiqué, la Coordination médicale hospitalière (CMH) estime que le discours de Nicolas Sarkozy "par ses omissions (...) peine à convaincre" et déplore l'absence de reconnaissance des soignants par le chef de l'État, soulignant que les infirmières restent les parents pauvres du dispositif.

Sept syndicats de la fonction publique hospitalière ( la CGT santé action sociale, la CFDT santé-sociaux, FO services publics et de santé, SUD santé-sociaux, Unsa santé-sociaux, la CFTC santé et sociaux et la CFE-CGC ) santé action appellent à la grève le 29 janvier qui sera une journée d'action interprofessionnelle.

Leurs revendications portent sur "la défense des services publics", "l'augmentation des salaires" et "la défense des statuts et des conventions collectives". Il s'agira aussi de protester contre les restructurations prévues dans les orientations du projet « hôpital, patients, santé, territoires (HPST)" et contre "la logique d'enveloppes budgétaires fermées".

La Coordination médicale hospitalière (CMH) et le Syndicat national des médecins, chirurgiens, spécialistes et biologistes des hôpitaux publics (Snam-HP) s'associeront également à cette journée, qui s'annonce déjà comme une journée noire pour l'hospitalisation publique.

   

Le président de la république rogne le périmètre ministériel de Roselyne Bachelot

 

A la suite de la nomination de Martin Hirsch comme haut-commissaire à la jeunesse par le président de la république, fonction qui s'ajoute à celle de haut-commissaire aux solidarités actives, le périmètre ministériel de Roselyne Bachelot a été révisé. Un décret publié au journal officiel du 12 janvier précise que la ministre de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative devient ministre « de la santé et des sports ».

Bernard Laporte, secrétaire d'État chargé des sports, de la jeunesse de la vie associative, devient pour sa part, secrétaire d'État chargé des sports délégué auprès de Roselyne Bachelot.

   

Un conseil national de surveillance pour les zones rurales

A l'occasion d'un déplacement au centre hospitalier de Nevers,  accueillie par une manifestation réunissant une centaine de personnes à l'appel des syndicats CGT, CFDT et FO, la ministre de la Santé , a annoncé la mise en place d'un Conseil national de surveillance pour suivre l'évolution de la démographie médicale.

Pour la ministre, « les zones rurales ne doivent pas devenir des déserts médicaux", (…) "Il n'y aura pas de contrainte. Ce sera un schéma régional non opposable. »

Elle a également confirmé son intention de modifier le mode de financement des hôpitaux (T2A) afin de mieux prendre en charge les malades les plus "lourds" et ceux en "situation de précarité" à partir de début mars.

   

Création d’un pole santé auprès du médiateur de la république

À la suite des différents accidents survenus en milieu hospitalier, un pôle santé-sécurité des soins vient d'être créé auprès du médiateur de la république. Ce pôle, dirigé par Alain-Michel CERETTI , ex-Président du Lien, disposera d'une plateforme d'écoute téléphonique, auquel pourront s'adresser les patients et leurs familles.

La mission du pôle santé du médiateur de la république s'étend également aux établissements de santé privés à but lucratif qui ont, de fait, une délégation de mission du service public en raison de leur financement, ainsi qu'à la médecine de ville.

Contact : http://www.securitesoins.fr  

 

En 2009, la CNSD veut préserver l'essentiel

Pour la CNSD , l’année 2008 a été révélatrice de certain  faits marquants dont les chirurgiens-dentistes devront tenir compte pour conserver et améliorer leur mode d’exercice libéral contractuel.

C'est pourquoi la convention dentaire reste un des moyens essentiels à privilégier pour rassembler la profession autour des valeurs et des principes respectant l’exercice libéral ayant comme priorité l’accès aux soins préventifs et curatifs pour tous les assurés sociaux, accès justifié par leur cotisation à l’assurance maladie obligatoire et complémentaire.

Un autre moyen consiste à informer sans relâche les parlementaires sur la spécificité des soins bucco-dentaires, leur financement, et leurs modalités conventionnelles, afin d’éviter des choix législatifs brutaux pouvant déstabiliser l’exercice libéral d’une profession de santé.

La CNSD espère faire de 2009 une année de relance conventionnelle pour retrouver une confiance indispensable à la convention signée en 2006.

Lire la tribune du président de la CNSD

   

La FNO appelle les orthophonistes maîtres de stage et les étudiants à manifester le 20 janvier devant les centres de formation

Alors qu'ils attendent une réponse depuis le mois d’octobre 2008 de la part du ministère de la Santé au sujet des problèmes soulevés par l’obligation de gratification des stagiaires par leur orthophoniste maître de stage, les orthophonistes, font monter la pression d’un cran.

Une action commune des associations d’étudiants (FNEO) et des professionnels (FNO) a été décidée pour la journée du mardi 20 janvier 2009.

Les étudiants et leurs maîtres de stage manifesteront devant les centres de formation en orthophonie, afin de rappeler à leurs ministères de tutelle, la Santé et l’Enseignement Supérieur, que la formation initiale est un enjeu majeur pour la profession, et que les orthophonistes et futurs orthophonistes n’accepteront pas que celle-ci soit bradée!

Pour la FNO , et les associations d’étudiants, ce dossier est essentiel au moment où les travaux sur la réforme de la formation initiale des orthophonistes s’engagent dans leurs administrations, comme il est capital de montrer l'union de la profession et des étudiants sur ce sujet.

Lire le communiqué de la FNO

 

La politique conventionnelle de la FFMKR pour 2009

La FFMKR vient de publier sa feuille de route conventionnelle pour 2009. La politique fédérale conventionnelle de la FFMKR pour 2009 sera basée sur :

• La mise en place, dans les plus brefs délais, d’une application homogène des mesures de simplifications administratives sur le terrain.

• La mise en place d’une véritable maîtrise médicalisée basée sur une montée en puissance de la production des bilans diagnostics kinésithérapiques (BDK) et en aucune manière, sur un retour ou une modification de la DEP sous quelque forme que ce soit.

• La mise en place d’une revalorisation des actes de masso-kinésithérapie.

  La mise en place d’une véritable politique incitative et coordonnée entre les différents acteurs et les différentes structures en matière de démographie professionnelle paramédicale

Ces quatre mesures s’inscrivent dans une politique fédérale axée sur l’autonomie et la responsabilité du masseur-kinésithérapeute, acteur de soins responsable au sein du système de santé.

Lire le communiqué de la FFMKR

   

Le SNMKR revient sur sa rencontre avec le directeur de l’UNCAM

Après plusieurs mois de silence, les masseurs kinésithérapeutes ont rencontré le directeur de l’UNCAM. À cette occasion, un large tour d'horizon des problèmes rencontrés par la profession a été fait.

Le SNMKR a dénoncé l'absence de travail conventionnel constructif au cours de l'année 2008 avec de nombreux retours en arrière sur des dossiers qui semblaient acquis. Le plan de communication mené par la CNAM depuis le mois de juin 2008, qui a particulièrement pointé du doigt la profession, a conduit aux mesures spécifiques sur les actes en série dans le cadre de la LFSS 2009. Après 18 mois sans discussion tarifaire et en l'absence de revalorisation depuis juin 2007, les cabinets et les kinésithérapeutes sont en difficulté et ont de plus en plus de mal à offrir une prestation de qualité dans des conditions normales de travail.

Les représentants de la profession ont insisté sur la nécessité de trouver rapidement une solution pratique au problème du parcours des ordonnances hors DEP.

Lire le communiqué du SNMKR

 

La CSMF défend les médecins accusés des maux de l’hôpital

Dans un entretien publié dans le journal « Aujourd'hui en France/Le Parisien », François Chérèque, Secrétaire Général de la CFDT , a rendu les médecins libéraux responsables de l'engorgement des urgences à l'hôpital.

Pour y remédier, il propose de « revoir la carte des médecins libéraux et de réaffirmer leur mission de service public ». En d'autres termes, pour la CFDT , la solution miracle aux problèmes de l'hôpital consiste à mettre en place des SROSS ambulatoires avec pour objectif de positionner les médecins libéraux comme supplétifs du système hospitalier.

La CSMF dénonce ce type de raisonnement simpliste fondé sur une logique antilibérale qui illustre la méconnaissance des soins de ville libéraux et de la problématique de la continuité des soins et des urgences.

Les propos d'une grande centrale syndicale comme la CFDT , sont particulièrement inquiétants, car ils dénotent une volonté d'opposer durablement les soins de ville et l'hôpital alors que notre système repose précisément sur ces deux piliers, qui lui permettent de fonctionner aujourd'hui avec souplesse.

Lire le communiqué de la CSMF

 

Le SML veut aider les médecins à exercice particulier

Le SML dénoncent les difficultés - à la limite de la discrimination - que les médecins généralistes à exercice particulier (MEP) rencontrent dans le cadre de la procédure de spécialisation en médecine générale. Il vient de créer une cellule d’assistance à leur intention et engage une large réflexion sur l’avenir de ces pratiques médicales.

Cette situation fait peser une menace sur la pérennité de ces pratiques médicales, ce qui est inacceptable eu égard à leur intérêt en termes de santé publique. Ces exercices dits particuliers regroupent un éventail de pratiques aussi large que, notamment, l’acupuncture, l’allergologie, l’ostéopathie, la psychothérapie, l’homéopathie, la sexologie, la nutrition notamment dont on peut difficilement nier l’importance pour les patients. Ces médecins sont des médecins à part entière et ils doivent acquérir leur spécialisation dans les mêmes conditions que les autres.

Lire le communiqué du SML

   

Laurent DEGOS, Président de la HAS invité des Matinales du CNPS le 22 janvier

Le jeudi 22 janvier Laurent DEGOS Président de la Haute Autorité de Santé, sera l'invité des prochaines matinales du CNPS, sur le thème «Comment concilier le scientifique et l'économique ? ».

Rendez-vous à 8h30 précises au siège du CNPS, 54 rue Ampère - 75017 Paris

Inscription obligatoire : Téléchargez votre bulletin d'inscription puis merci de l'envoyer au Secrétariat du Centre National des Professions de Santé

54 rue Ampère - 75849 Paris Cedex 17 - Tel : 01 46 79 20 65 -Fax : 01 46 79 20 21 Email : cnps@cnps.fr

 

 

Conformément aux dispositions de la loi 78-17 : « Informatique, fichiers et liberté », vous conservez la possibilité d'accéder aux informations vous concernant et de les rectifier si vous le jugez nécessaire.

Vous désabonner
Abonnez vos amis

N’hésitez pas à nous communiquer vos informations, nous ne manquerons pas de les relayer ( cnps@cnps.fr)

 
Recherche