Loi HPST, santé sacrifiée - Le CNPS appelle à la mobilisation le 19 mai
Le CNPS, première organisation intersyndicale des libéraux de santé, dénonce le projet de loi
HPST, qui sacrifie les soins de ville et dénature notre système de santé à la française.

Ce projet de loi est particulièrement dangereux car il conduit à :

  • l'étatisation du système de santé via les ARS,
  • la destruction des conventions nationales,
  • la fin de la liberté d’installation via les SROS ambulatoires,
  • une réorganisation arbitraire et rigide des soins avec la définition d'un premier recours
  • excluant des acteurs de santé de première ligne,
  • l'affaiblissement du rôle des syndicats nationaux,
  • la disparition de l'exercice libéral.

Il occulte le nécessaire débat du financement de l’assurance maladie qui est pourtant le principal enjeu pour l’avenir de notre système de santé.


Enfin, ce projet de réforme a été construit contre les professionnels de santé et non avec eux.
C'est pourquoi le CNPS appelle tous les syndicats nationaux des professionnels de santé, et tous les CDPS à une grève « à la japonaise » mardi 19 mai. Les libéraux de santé sont appelés à manifester dans leur cabinet et officine, par tous moyens qu'ils jugeront appropriés, leur opposition à la loi HPST : fermeture des cabinets, gratuité des soins, information des patients, distribution d'affiches…


Le CNPS invite les libéraux de santé à inciter leurs patients à signer massivement la pétition « contre une santé au rabais », en déposant leur signature sur le site www.sauvons-la-sante.fr

Le CNPS demande au gouvernement d’autoriser une véritable discussion autour de cette réforme afin que celle-ci puisse devenir une réforme utile. La santé des Français est un sujet trop sérieux pour que le débat soit occulté et qu’une réforme puisse se décider contre les professionnels de santé.

Communiqué de presse du 18 mai 2009

 
Recherche