Loi HPST, santé sacrifiée - Mobilisation nationale des Libéraux de santé le 19 mai
Les libéraux de santé interdits de pique-nique par les forces de l’ordre
cnps_senat053_2.jpg

Les libéraux de santé du CNPS avaient organisé aujourd'hui un rassemblement autour d'un pique-nique dans les jardins du Luxembourg pour dénoncer le projet de loi « hôpital, patients, santé, territoires » dont les débats reprennent cet après-midi au Sénat.

 cnps_senat154_2.jpg    cnps_senat098_2.jpg

À peine arrivé dans les jardins du Luxembourg, le groupe du CNPS constitué d'une cinquantaine de représentants des différents syndicats majoritaires des professions libérales de santé, a été repoussé manu militari par les forces de l'ordre dès lors que la banderole « loi Bachelot - non à une santé au rabais » a été déployée.

Le CNPS s’élève contre le climat délétère qui règne dans notre pays et qui consiste à empêcher les organisations syndicales, par tous les moyens, à exprimer leur opposition aux projets du gouvernement. L'incident de la mi-journée en est un exemple.

Le CNPS a néanmoins manifesté, en dehors des jardins du Sénat et devant les grilles de celui-ci, contre les dispositions contenues dans le projet de réforme et pour une levée de la procédure d'urgence afin d'autoriser une véritable discussion. Les libéraux de santé souhaitent participer à une réforme constructive et éviter aux Français de subir demain les contraintes d'une santé au rabais.

Cette action du CNPS s’inscrit dans le cadre de la journée de mobilisation des libéraux de santé appelés à manifester dans leur cabinets et officines leur opposition au projet de loi Bachelot dans le cadre d'un mouvement de grève à « la japonaise ».

Aujourd'hui partout en France les libéraux de santé mobilisent et informent les patients sur les dangers de cette réforme.

Le CNPS appelle les patients à signer massivement la pétition contre une santé au rabais en déposant leur signature sur le site www.sauvons-la-sante.fr

 cnps_senat066_2.jpg

 
Recherche