Déficit de l’Assurance Maladie - 15 juin 2009

Déficit de l’Assurance Maladie : Le CNPS refuse un énième plan comptable sur les soins de ville alors que la question posée est celle du financement

Alors que la Commission des comptes de la Sécurité sociale confirme un déficit de 20,1 milliards d'euros du régime général, avec une forte dégradation de la branche maladie dont le déficit passe de 4,4 milliards d'euros en 2008 à 9,4 milliards d'euros en 2009, le CNPS constate que cette situation résulte non pas du dérapage des dépenses, mais d’une perte de recettes liée à la crise économique.

Le CNPS souligne que l’engagement des libéraux de santé a permis de contenir les dépenses des soins de ville pour 2009, lesquelles restent modérées comme l’observe la commission des comptes.

Le rapport de la Commission des comptes de la Sécurité sociale démontre tout l’intérêt de conduire en urgence une réforme du financement de l’Assurance Maladie. Or, celle-ci n’a été traitée ni par la réforme de 2004, ni par la réforme « Hôpital, patients, santé, territoires ». Le CNPS regrette ces occasions manquées qui auraient permis d’apporter une solution durable au « trou de la Sécu ».

La CNPS, première organisation interprofessionnelle des libéraux de santé, met en garde le gouvernement contre la tentation d’un énième plan d’économies purement comptable exclusivement tourné sur les soins de ville, qui aboutirait à un rationnement des soins sans répondre à la problématique posée par l’ampleur du déficit constaté aujourd’hui.

 
Recherche