CNPS Express - 19 mai 2010

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sommaire

 

  • Un plan d’action pour les territoires médicalement sous-dotés avec 250 maisons de santé
  • Elections professionnelles : le calendrier
  • La CNSD va créer un Observatoire de la santé des chirurgiens-dentistes
  • Contestation tarifaire : La CSMF dénonce les intimidations des Caisses
  • Le SML vote à l’unanimité la poursuite de la grève des télétransmissions
  • Les syndicats de Kinés appellent à 2 journées de manifestation
  • DPC : le SNMKR appelle à manifester pour l’obtention d’un collège masseurs-kinésithérapeutes
  • La FNP reçue au cabinet de la Secrétaire d'Etat aux Aînés
  • La FNO mobilise pour son XXVème congrès
  • Vieillissement de la population et dépenses de médicaments : Le LEEM organise une conférence
  • Calendrier : les rendez-vous des libéraux de santé

 

Un plan d’action pour les territoires médicalement sous-dotés avec 250 maisons de santé

 

Lors du Comité interministériel d’aménagement et de développement du territoire (CIADT) organisé mardi dernier, le premier ministre a annoncé une quarantaine de mesures visant à améliorer l’offre de soins dans les territoires médicalement sous-dotés.

 

D´ici à 2025, le nombre de médecins va baisser de 10% et la densité médicale, de 15%. De plus, les disparités territoriales restent importantes : « on constate des variations de un à huit pour les infirmiers libéraux et de un à quatre pour les kinésithérapeutes et les dentistes », selon le CIADT.

 

Estimant que les maisons de santé pluridisciplinaires constituent « une réponse adaptée aux besoins des populations et aux évolutions des modes d’exercice des professions médicales », l’Etat participera à leur financement à hauteur de 25 à 35%, aux côtés des collectivités territoriales. Le CIADT prévoit le financement de 250 maisons sur la période 2010-2013, pour un montant de 2,5 millions d’euros par an.

 

Un comité régional de sélection des projets associera l´Agence régionale de santé (ARS) et les préfets, en concertation avec les collectivités territoriales et les représentants des professionnels.

 

Le CIADT prévoit aussi des incitations à exercer dans ces territoires pour les jeunes professionnels de santé : 400 contrats d´engagements de service public en milieu rural sont prévus pour 2010-2012. Les étudiants en médecine s´engageant à exercer dans ces zones, pour une durée équivalente à celle de leurs études, se verront attribuer une bourse de 1.200 euros par mois et disposeront d’un logement privatif au sein des maisons de santé.

 

Consulter le DP du CIADT

 

 

Elections professionnelles : le calendrier

 

Les élections professionnelles aux Unions régionales des professions de santé (URPS), auront lieu, selon un calendrier diffusé par le cabinet de la ministre de la santé, le 29 septembre pour les médecins. Suivront ensuite, le 16 décembre les masseurs-kinésithérapeutes, les pharmaciens, les chirurgiens-dentistes et les infirmiers libéraux.

 

La désignation des membres des URPS par voie d’élections ne concerne que les élections des professions dont l’effectif est supérieur à 20 000, ce seuil devant être précisé dans un prochain décret.

 

 

La CNSD va créer un Observatoire de la santé des chirurgiens-dentistes

 

Dans le cadre de la première édition des « Rencontres de la CNSD » intitulée « Prenons soin de nous » et consacrée à la pénibilité du métier de chirurgien-dentiste, le syndicat a annoncé la création d’un Observatoire de la santé des chirurgiens-dentistes. Sa mission sera de regrouper un maximum de données sur ce sujet auprès de la caisse de retraite, de la MACSF et des caisses d’assurance maladie. Industrie et distribution seront également sollicitées. L’objectif clairement affiché de cet Observatoire sera la prévention : comment éviter le « burn-out », les troubles musculo-squelettiques et autres pathologies, à l’heure de la réforme des retraites où un allongement de la durée d’activité se profile.

 

Lire le communiqué de la CNSD

 

 

Contestation tarifaire : La CSMF dénonce les intimidations des Caisses

 

« Les médecins ont décidé de poursuivre le mouvement de contestation tarifaire parce que les annonces du Président de la République, et le contenu du Règlement arbitral - qui repoussent à 2011 le C à 23 € et le C2 à 46 €, tout en laissant de côté les spécialités cliniques et le paiement de la permanence des soins pour les spécialistes en établissement -, ne sont pas les réponses attendues » explique la Confédération de syndicats médicaux français (CSMF).

 

Le syndicat dénonce la « vaste campagne d'intimidation » des caisses face à l'ampleur du mouvement.

 

Cette campagne prend la forme d'appels téléphoniques, au cours desquels les acteurs des caisses laissent entendre au médecin, qu'il est le seul à coter C à 23 €, et qu'il ferait mieux d'arrêter afin d'éviter des ennuis.... Les médecins reçoivent aussi des lettres de menaces de la part des caisses, invoquant, dans certains cas, la décision du Président de la République de revaloriser la consultation à 23 € au 1er janvier 2011. Enfin, et c'est illégal, certaines caisses rejettent purement et simplement les feuilles de soins, alors qu'elles devraient les rembourser 22 €, préférant ainsi pénaliser délibérément les patients pour qu'ils se retournent contre leur médecin.

 

La CSMF dénonce les intimidations des Caisses d'Assurance Maladie qui tentent de faire obstacle à un mouvement syndical justifié par le non respect des engagements du gouvernement et des caisses d'assurance maladie, et appelle les médecins à redoubler leur mobilisation.

 

Lire le communiqué de la CSMF

 

 

Le SML vote à l’unanimité la poursuite de la grève des télétransmissions

 

Lors de son assemblée générale, mercredi dernier, le Syndicat des médecins libéraux (SML) a dénoncé « l’immobilisme et le manque d’audace » du « règlement arbitral », et noté qu’aucune des propositions transmises n’a été prise en compte « malgré leur faisabilité et leur nature à répondre aux préoccupations actuelles des médecins libéraux. »

 

De plus, le montant de la consultation généraliste n’a toujours pas été porté à la hauteur de celle qui est due à tous les spécialistes, à savoir 23€. « Le retard de cette mesure prise en 2007 n’a que trop duré, alors que les médecins libéraux ont fait les efforts nécessaires pour que cette mesure soit applicable sans grever le budget de l’assurance maladie et sans délai surréaliste », souligne le syndicat dans un communiqué.

 

Le SML appelle donc à poursuivre la grève des télétransmissions. Par ailleurs, il approuve la décision d’un boycott du dispositif de développement professionnel continu (DPC), si les décrets d’application « n’intègrent pas l’indispensable présence des médecins libéraux dans l’organisme de gestion. »

 

Le projet que le SML portera pour les futures élections aux URPS a également été validé lors de cette AG : il apporte « des innovations précises pour l’ensemble des médecins, de manière à placer l’ensemble du corps médical dans une position active et efficiente face aux agences régionales de santé (ARS) et aux caisses d’assurance maladie. » Le SML ira à la rencontre des médecins libéraux pour le présenter.

 

Lire le communiqué

 

 

Les syndicats de Kinés appellent à 2 journées de manifestation

 

 « Devant l’absence d’écoute des pouvoirs publics, devant la paupérisation de la profession, devant le manque d’attractivité pour les jeunes, devant les difficultés croissantes pour exercer correctement et pleinement leur métier, devant la complexification administrative croissante, les masseurs-kinésithérapeutes descendent dans la rue ».

 

La Fédération française des masseurs-kinésithérapeutes rééducateurs (FFMKR) et l’Union nationale des syndicats de masseurs-kinésithérapeutes libéraux (UNSMKL) regroupant Objectif kiné (OK) et le Syndicat national des masseurs-kinésithérapeutes rééducateurs (SNMKR) se sont rencontrés le 11 mai dernier et ont décidé d’organiser deux grandes journées d’action. La première est prévue le vendredi 28 mai devant toutes les CPAM de France et la seconde à Paris le jeudi 10 juin.

 

La profession est exaspérée face à l’absence de revalorisations tarifaires depuis de trop nombreuses années et a décidé de le faire savoir, bruyamment !

 

Lire le communique de la FFMKR 

Lire le communiqué du SNMKR

 

 

DPC : le SNMKR appelle à manifester pour l’obtention d’un collège masseurs-kinésithérapeutes

 

Dans le cadre de la mise en place du développement professionnel continu (DPC), le Syndicat national des masseurs-kinésithérapeutes rééducateurs (SNMKR), s’oppose à la création d’un collège hétéroclite qui regroupe les différentes professions paramédicales, rappelle-t-il dans un communiqué.

 

Le SNMKR fait remarquer que les médecins, les pharmaciens, les dentistes et les sages-femmes ont obtenu leurs propres collèges dédiés, alors que les kinésithérapeutes sont « mis dans un sac fourre-tout. »

 

Estimant que cette « décision arbitraire » met à mal un nouvel acquis social, le SNMKR réclame la création d’un collège spécifique à cette profession, et appelle les manifestants à ajouter cette revendication le 28 mai, à l’occasion d’une journée nationale d’action.

 

Lire le communiqué du SNMKR

 

 

La FNP reçue au cabinet de la Secrétaire d'Etat aux Aînés

 

La Fédération Nationale des Podologues (FNP), a été reçue le 7 mai par le Secrétariat d'Etat aux Aînés et a saisi cette occasion pour tirer la sonnette d’alarme sur le comportement de nombreux EHPAD. Ces derniers font «  pression sur les podologues qui ont une activité dans l'établissement pour signer des conventions individuelles avec des tarifications d'exercice totalement inacceptables, autour de 15 euros l'acte, assortis d'une limitation de soins à 4 séances par patient et par an.

 

La représentante de la Secrétaire d'Etat s'est dite « surprise de telles pratiques alors qu'un décret est en cours d'examen pour modifier la tarification au niveau des EHPAD concernant d’une part le médecin coordonnateur et d’autre part l’obligation pour chaque professionnel de santé de passer une convention ». Le cabinet de la Secrétaire d'Etat a confirmé que la fixation du tarif devra faire l’objet d’une négociation entre le professionnel et l’EHPAD. Dans ce cadre, une enveloppe globale par patient pour les soins et l’hôtellerie est attribuée à ces établissements, enveloppe qui est en augmentation par rapport au précédent mode de financement, et plus intéressante pour l’EHPAD.

La FNP considère que le texte en préparation « devrait être une avancée, avec la rémunération du temps de coordination », mais le syndicat reste vigilent sur les comportements des établissements qui seraient en contradiction avec les règles nouvelles.

 

Voir le site de la FNP

 

 

La FNO mobilise pour son XXVème congrès

 

« L’orthophoniste, acteur de santé pour tous les âges de la vie », tel est le thème central du XXVème congrès de la Fédération Nationale des Orthophonistes (FNO) qui se déroulera en Auvergne, à Vichy les 10, 11 et 12 juin 2010.

 

Après une journée statutaire le 10 juin qui verra l’élection de son nouveau bureau, le congrès engagera, notamment, une réflexion de fond sur la place et les missions des orthophonistes, acteurs de santé, dans le cadre de la réorganisation du paysage sanitaire en France.

 

Lire le communiqué de la FNO 

 

 

Vieillissement de la population et dépenses de médicaments : Le LEEM organise une conférence

 

Les Entreprises du médicament (LEEM) organiseront une conférence de presse à Paris, le 26 mai prochain, autour de l’effet du vieillissement de la population sur les dépenses de médicaments remboursables en France à l’horizon 2029.

 

A cette occasion, le LEEM présentera une étude prospective inédite, menée par le Collège des économistes de la santé (CES) avec le concours de l’Inserm.

 

Les auteurs ont utilisé un modèle de micro-simulation dynamique appliqué à plusieurs scenarii de vieillissement qui tiennent compte à la fois des changements dans la structure de la population, d’un possible vieillissement en bonne santé et de nouvelles évolutions dans la mortalité des Français.

 

Aujourd’hui, 20% des Français ont plus de 60 ans : ils représentent deux tiers des personnes en affection longue durée (ALD) et 45% des dépenses de santé.

 

Lire le communiqué 

 

 

Calendrier : les rendez-vous des libéraux de santé

 

La FHP organise la 3ème édition des Trophées de l’Hospitalisation Privée le 26 mai 2010 à Paris

http://www.fhp.fr/

 

La FNO organisera son XXVème Congrès fédéral à Vichy les 10, 11 et 12 juin

Renseignements et inscription 

 

 

 

N’hésitez pas à nous communiquer vos informations, nous ne manquerons pas de les relayer  cnps@cnps.fr

 

Conformément aux dispositions de la loi 78-17 : « Informatique, fichiers et liberté », vous conservez la possibilité d'accéder aux informations vous concernant et de les rectifier si vous le jugez nécessaire.

 

Abonnez vos amis

 

Vous désabonner

 

bandeau_macsf

 

 

 

 

 
Recherche