CNPS Express - 02 juin 2010

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sommaire

 

 

  • Sécu : déficit moins important que prévu en 2009
  • Ondam 2010 : le gouvernement annonce 600 millions d'euros d'économies nouvelles
    • Réaction : la CSMF appelle les médecins libéraux à dire « STOP » aux atteintes contre l’exercice libéral
  • Les masseurs-kinésithérapeutes ne supportent plus le « mépris » de l’UNCAM
    • La FFMKR et le SNMKR dénoncent les référentiels
  • Baromètre de confiance des professions de santé : les infirmiers en tête
  • La CNSD relaye l’étude annuelle de la Drees sur la démographie des professionnels de santé
  • DPC et Elections Professionnelles : Le SML entendu
  • Cancer : le LEEM engagé sur tous les fronts
  • La FNO mobilise pour les élections à la CARPIMKO et pour son Congrès Fédéral
  • Calendrier : les rendez-vous des libéraux de santé

 

 

Sécu : déficit moins important que prévu en 2009

 

Le déficit de la caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) s’est finalement établi à 20,3 milliards d’euros, soit 3,1 milliards de moins que prévu dans le dernier budget de la Sécu, selon la Commission des comptes de la Sécurité sociale (CCSS). En 2008, ce déficit avait été de 10,2 milliards d'euros.

 

Les recettes du régime général ont été « fortement affectées » par la récession : elles ont reculé de 0,3%, tandis que les charges ont progressé de 3,1%. La branche maladie accuse le déficit le plus important avec 10,6 milliards d’euros, soit 700 millions d’euros de dépassement par rapport à l'objectif national des dépenses d'assurance maladie (Ondam) 2009. Selon les chiffres de la Sécu, ce déficit serait principalement dû aux établissements de santé.

 

Ondam 2010 : le gouvernement annonce 600 millions d'euros d'économies nouvelles

 

Le gouvernement a annoncé la mise en œuvre d'une série de six nouvelles mesures dont le rendement doit permettre de réaliser 600 millions d’euros d’économies sur l'objectif national des dépenses d'assurance maladie (Ondam) 2010, même si le comité d'alerte estime que le dépassement reste suffisamment modéré pour ne pas déclencher la procédure d’alerte.

 

Les ministères du Budget et de la Santé envisagent notamment des baisses de prix supplémentaires sur le médicament (100 millions d’euros d’économies), une baisse du coût de l’anesthésie de la chirurgie de la cataracte (10 millions d’euros) et la mise en réserve de certaines dotations en fonction de l'évolution de l'Ondam (180 millions d'euros).

 

Pas de doute, la maîtrise comptable est de retour !

 

Lire l’avis de la commission des comptes de la Sécurité sociales

Lire la lettre du gouvernement

 

 

Réaction : la CSMF appelle les médecins libéraux à dire « STOP » aux atteintes contre l’exercice libéral

La CSMF fustige le plan d’économies de 600 millions d’euros « alors que le comité de suivi des dépenses de l’assurance maladie a estimé que le dépassement de l’ONDAM  reste mesuré et n’appelle pas le déclenchement de la procédure d’alerte ».

 

Estimant que cette annonce confirme une entrée « dans l’ère de la maîtrise comptable pure et des ONDAM opposables », elle dénonce ce « virage brutal, sans concertation préalable avec la profession. » Elle craint aussi qu’au vu des « mesures insupportables de baisses de tarif » contenues dans ce nouveau plan, le C à 23€, prévu au 1er janvier 2011, ne soit encore repoussé. Elle dénonce enfin un « rationnement des soins pour les patients. »

 

La CSMF appelle donc les médecins libéraux « à se mobiliser et à intensifier le mouvement tarifaire engagé le 12 avril », en appliquant systématiquement le C à 23€, le V à 33€, le C2 à 46€ et la facturation de toutes les gardes en établissement, pour « dire STOP ! à ce cycle infernal. »

 

Lire le communiqué 

 

 

Les masseurs-kinésithérapeutes ne supportent plus le « mépris » de l’UNCAM

 

Après une journée de démonstrations devant les CPAM, le 28 mai, les masseurs-kinésithérapeutes sont appelés par la Fédération française des masseurs-kinésithérapeutes rééducateurs (FFMKR) et le Syndicat national des masseurs-kinésithérapeutes rééducateurs (SNMKR) à manifester leur mécontentement à Paris le 10 juin.

 

La FFMKR et le SNMKR dénoncent les référentiels parus au J.O.

 

Afin de réduire davantage les dépenses de soins de masso-kinésithérapie, malgré leur évolution plus lente en 2009 qu’en 2008, les caisses et le gouvernement ont mis en place des référentiels qui ont paru au J.O. le 28 mai, jour de mobilisation de la profession devant les CPAM.

 

Fustigeant la volonté de l’UNCAM de « rendre opérationnels des référentiels purement comptables » et non urgents, la FFMKR souligne que le formulaire de demande d’accord préalable (DAP) n’est pas encore "cerfatisé" et n’a pas encore été diffusé à la profession. « Le masseur-kinésithérapeute voit donc une nouvelle complexification administrative s’ajouter à celles existantes. »

 

De plus, alors que le Comité d’alerte a indiqué que 60% du dépassement de l’Ondam 2009 provenait des établissements de santé, il semble que les référentiels ne s’appliqueront pas en centres de réadaptation fonctionnelle (CRF) et en centres de soins de suite et de rééducation (SSR).

 

Ces nouveaux éléments doivent « amplifier la manifestation nationale et unitaire du 10 juin à Paris », fait savoir la FFMKR en appelant l’ensemble de la profession à se mobiliser. « Une absence de mobilisation donnera raison au directeur de l’UNCAM et au gouvernement qui poursuivront leur action visant à déstructurer l’exercice libéral. »

 

De son côté, le SNMKR fustige cette publication « qui entérine définitivement les prises de décision néfastes, tant pour les patients que la profession, imposées arbitrairement par l’UNCAM. »

 

Lire le communiqué de la FFMKR 

Lire le communiqué du SNMKR 

 

Baromètre de confiance sur l’ensemble des professions de santé : les infirmiers en tête

 

Le baromètre Viavoice a établi un classement de l’indice de confiance des Français envers leurs professionnels de santé pour le groupe Pasteur Mutualité, sur un échantillon représentatif de mille personnes. Les infirmiers arrivent en tête avec 93% d’opinions favorables, suivis par les médecins et les pharmaciens (91%), les chirurgiens-dentistes (89%), les sages-femmes (88%) et les kinés et ostéopathes (82%).

 

Les ¾ des personnes interrogées estiment que les infirmiers « ne sont pas assez nombreux sur le territoire » ; moins d’un tiers estime qu’ils sont suffisamment reconnus sur le plan professionnel et 23% pensent qu’ils sont bien rémunérés.

 

Les médecins généralistes « s'adaptent suffisamment aux évolutions des soins et sont bien informés sur les nouvelles techniques médicales » selon 74% des sondés, et sont « facilement joignables pour tout conseil supplémentaire »  (60%). En revanche, les Français estiment à 62% qu’ils ne sont pas bien répartis sur le territoire.

 

 

La CNSD relaye l’étude annuelle de la DREES sur la démographie des professionnels de santé

 

Chaque année, la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES) publie une analyse de la situation démographique des professionnels de santé, rappelle la Confédération nationale des syndicats dentaires (CNSD) dans un communiqué.

 

Issue du répertoire Adéli, cette étude permet de connaître le nombre de praticiens en exercice au 1er janvier de chaque année suivant différents critères : tranche d’âge, sexe, secteur d’activité, densité urbaine…

 

Au 1er janvier 2010, on comptait 40 930 chirurgiens-dentistes, dont 38,1 % de femmes. Parmi eux, 32 463 exercent en tant que libéraux en cabinet individuel ou de groupe, en particulier dans les communes rurales (67,1% de cabinets individuels). La tranche d’âge la plus représentée (6 517 praticiens) est celle des 50-54 ans.

 

Lire le communiqué de la CNSD 

 

 

DPC et Elections Professionnelles : Le SML entendu

 

Le Syndicat des médecins libéraux (SML) a rencontré la ministre de la santé et estime avoir été entendu sur les demandes qu’il avait formulées concernant le développement professionnel continu (DPC) et la rédaction des décrets régissant les élections aux URPS.

 

Pour ce qui est des élections aux URPS, le SML « obtient satisfaction quant à la composition des listes et le nombre suffisamment représentatif des noms qui les composent » et la désignation des candidats au bureau par « l'assemblée générale souveraine ».  Concernant le DPC, le SML se félicite « d'avoir été totalement entendu quant à la réintégration des professionnels de santé dans l'organisme de gestion du système ».

 

Lire le communiqué du SML 

 

 

Cancer : le LEEM s’engage sur tous les fronts

 

Aujourd’hui en France, 900.000 personnes vivent avec un cancer, indique le LEEM. L’acquisition de connaissances fondamentales sur la biologie du cancer a ouvert la voie à des traitements ciblés, appliqués à de nombreuses formes de tumeurs.

 

Le LEEM déclare s’engager sur tous les fronts contre le cancer, notamment sur la recherche et la participation au Plan cancer. Il a noué 109 partenariats entre recherche publique et recherche industrielle, 73 partenariats avec des sociétés de biotechnologies, et contribué à 635 études qui ont permis de suivre 23 898 patients.

 

Chaque année, en France, 280 000 nouveaux cas de cancer sont découverts. « Nous entrons dans l’ère des traitements individualisés », souligne le LEEM en estimant que l’enjeu national est désormais « d’être à la pointe de ces recherches fondamentales et cliniques et d’en assurer, le moment venu, l’égal accès à tous les malades. »

 

Lire le communiqué du LEEM 

 

 

 

La FNO mobilise pour les élections à la CARPIMKO et pour son Congrès Fédéral

 

La Fédération Nationale des Orthophonistes appelle les orthophonistes à voter massivement, avant le 23 juin, aux élections de renouvellement partiel du conseil d’administration de leur caisse de retraite.

Par leur vote, les orthophonistes afficheront leur volonté de mise en œuvre d’une politique cohérente de gestion de leurs retraites, d’un contrôle permanent de la profession sur l’application de cette politique et de la sauvegarde d’un régime de retraite basé sur des principes de solidarité.

La Fédération Nationale des Orthophonistes qui tiendra son congrès fédéral du 10 au 12 juin à Vichy, alertera directement le Président de la République sur les revendications de toute la profession : réforme de la formation initiale au niveau Master, maintien des avantages liés à l’exercice conventionnel,  revalorisation des actes d’orthophonie et des salaires…

La FNO mobilise la profession depuis plusieurs semaines par le biais des réseaux sociaux d’internet et les actions prévues en marge du congrès fédéral, à Vichy, pourraient ensuite déboucher sur des actions de plus grande envergure.


http://www.orthophonistes.fr/article_orthophonie_2368_elections-carpimko-juin-2010.htm
http://www.orthophonistes.fr/article_orthophonie_2360_action-amo-10-mai-2010.htm
http://www.orthophonistes.fr/article_orthophonie_2363_amo-et-salaires-plan-d-action-.htm

 

 

Calendrier : les rendez-vous des professionnels de santé

 

 

-       Manifestation unitaire des kinés à Paris le 10 juin à l’appel de la FFMKR et du SNMKR

 

-       La FNO organisera son XXVème Congrès fédéral à Vichy les 10, 11 et 12 juin

Renseignements et inscription 

 

-       La CSMF organisera sa XVIème université d’été à Cannes les 24, 25 et 26 septembre prochain à l’attention de ses cadres syndicaux.

 

-       Les 35emes entretiens de podologie sur le thème les Affections professionnelles auront lieu les  22-23 octobre 2010 à la Cité des Sciences  à La Villette –Paris - http://www.fnp-online.org/

 

 

N’hésitez pas à nous communiquer vos informations, nous ne manquerons pas de les relayer  cnps@cnps.fr

 

Conformément aux dispositions de la loi 78-17 : « Informatique, fichiers et liberté », vous conservez la possibilité d'accéder aux informations vous concernant et de les rectifier si vous le jugez nécessaire.

 

Abonnez vos amis

Vous désabonner

 

 

bandeau_macsf

 
Recherche