Les CRPS

Les CRPS : la réponse des libéraux de santé face à la nouvelle organisation du système de santé dans les régions.

Le paysage sanitaire est en train de se reconfigurer dans les régions, comme le prévoit l’application de la loi HPST, avec la création des futures ARS qui deviennent les nouvelles autorités organisatrices des soins et qui auront pour interlocuteurs les URPS, Unions Régionales des Professions de Santé, bien mal nommées car seulement constituées par profession et non en interprofessionnel. Le législateur, a fait en sorte de rendre facultative la Fédération des URPS et son fonctionnement encore plus aléatoire afin d’aboutir à un « club des Présidents d’URPS » sans pouvoir d’action afin de réduire toute initiative interprofessionnelle.

Face aux ARS, Agences Régionales de Santé, d’une part, face au contournement systématique des syndicats organisés par la loi HPST d’autre part, le CNPS a décidé de réagir en dotant les libéraux de santé d’un moyen d’action efficace sur le terrain : les Centres Régionaux des Professions de Santé (CRPS).

Face au Directeur Général de l’Agence Régionale de Santé, un super Préfet, qui aura le pouvoir de contractualiser individuellement et collectivement avec les professions de santé, et au-delà de déclencher des contrôles comme les descentes d’IGAS dans les cabinets, ou des sanctions, une représentation intersyndicale régionale est indispensable à l’instar du CNPS au niveau national.

L’Assemblée Générale du CNPS du 3 octobre 2009 a donc décidé à l’unanimité, la création des Centres Régionaux des Professions de Santé (CRPS) et donné mandat au Conseil d’Administration de la mettre en oeuvre. Celui-ci dans sa séance du 11 février 2010 a finalement adopté les statuts types de ces CRPS. Le principe de fonctionnement des CRPS a été calqué sur celui du CNPS.

Les CRPS ont pour objet au niveau régional :

  • De mettre en oeuvre les orientations, et la politique nationale du CNPS et d’assurer, en accord avec ce dernier, sa représentation au sein de tous les    organismes régionaux publics ou privés
  •  De promouvoir, de coordonner les études en vue de résoudre les problèmes communs aux différentes professions et de contribuer à la définition d’une meilleure politique sanitaire et sociale
  • De défendre les intérêts communs aux différentes professions de santé, et  à cet effet d’assurer leur représentativité auprès de toutes instances régionales
  • De décider tant en demande qu’en défense toute action de justice pour laquelle il mandatera le Président ou son représentant
  • D’informer l’opinion publique de la nécessité d’une politique de santé et des coûts et moyens exigés de la mise en oeuvre d’une telle politique

Les CRPS seront composés de membres issus de chacun des CDPS de la région, mais aussi de membres qui seront désignés par chaque organisation nationale des professionnels de santé adhérente au CNPS.

Le CNPS lance à présent l’installation des CRPS dans toutes les régions de France métropolitaine et Outre Mer.

Tous les acteurs du système de santé ont intérêt à ce qu’un contre-pouvoir soit créé dans les régions face aux ARS, les libéraux de santé, mais également les  patients qui risquent de voir la qualité des soins sacrifiée sur l’autel du rationnement et des transferts de tâches à visée économiques.

 
Recherche