CNPS Express - 26 janvier 2011

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sommaire

  • Sécurité des libéraux de santé : le CNPS reçu au ministère de l’Intérieur
  • La loi Fourcade reportée
  • Les directeurs d’EHPAD critiquent le nouveau contrat type
  • Malakoff Médéric lance son comparateur d’EHPAD
  • Le malaise des pharmacies
  • Alerte aux faux patients : le testing revient
  • 18% des requêtes adressées au Médiateur de la République proviennent des professionnels de santé
  • Philipe Bas, nommé président de l’ANSES
  • L’association AIDES épinglée sur sa gestion
  • La CNSD rappelle que les amalgames dentaires sont efficaces et sans danger
  • Vœux du chef de l’État : la CSMF profondément déçue
  • La FFMKR détaille les grands axes de sa politique pour 2011
  • La FNO dénonce l’absence de revalorisation tarifaire
  • Les entreprises du médicament veulent contribuer à la refonte du système de sécurité sanitaire
  • Le calendrier des libéraux de santé

 

Sécurité des libéraux de santé : le CNPS reçu au Ministère de l’Intérieur

Une délégation du CNPS a participé à une réunion de travail vendredi au ministère de l’Intérieur pour aborder la situation des libéraux de santé dans le contexte de l’accroissement des violences et agressions dont ils sont victimes.

Cette première réunion a porté sur l’élaboration d’un « livret de sécurité » pour tous les professionnels de santé à l’instar de celui qui avait été mis en œuvre pour les médecins. Cet ouvrage devrait formaliser un ensemble de bonnes pratiques et de conseils d’experts en matière de règles de comportement, des mesures de précaution et de dispositifs de sécurité à adopter, en tenant compte des différentes professions et de leurs spécificités propres.

Une nouvelle réunion de travail est prévue le mois prochain.

 

La loi Fourcade reportée

L’examen du projet de loi Fourcade destiné à « déboguer » la loi Bachelot, déjà déplacé une première fois de décembre au 16 février, vient à nouveau d’être reporté jusqu’à la fin du mois de mars. Le motif invoqué par la conférence des présidents du Sénat pour motiver ce nouveau report n’est autre que l’introduction de nouveaux articles sur la médecine de proximité. C’est curieux, chacun avait pourtant cru comprendre que la médecine de proximité était un sujet urgent appelant des réponses rapides.

 

Les directeurs d’EHPAD critiquent le nouveau contrat type

Le nouveau contrat-type national pour les médecins et les masseurs kinésithérapeutes intervenant en établissement d’hébergement pour les personnes âgées dépendantes (EHPAD) fait grincer des dents les directeurs de ces établissements.

En effet, le président de la Fédération nationale des associations de directeurs d’établissements et de services pour personnes âgées (FNADEPA) conteste ce nouveau contrat type car il n’imposerait pas de réelles contraintes aux professionnels de santé et impose en revanche tout un exercice à l’établissement et à son représentant, autrement dit le directeur.

 

Malakoff Médéric lance son comparateur d’EHPAD

Le groupe Malakoff Médéric propose à ses assurés un comparateur en ligne afin de les orienter sur le choix d’un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). 3 000 établissements seraient ainsi répertoriés et passés au crible de l’assureur et font l’objet de fiches détaillées. Ces fiches, renseignées par les directeurs d’EHPAD, comportent les avis des clients des établissements, des informations sur les tarifs, la qualité des prestations, les équipements, les capacités d’accueil, le cadre de vie, le personnel de nuit et paramédical, et enfin, le nombre de lits pré-réservés par l’assureur.

Le CNPS s’étonne que les libéraux de santé intervenant dans les EHPAD n’aient pas été consultés sur l’élaboration de ce comparateur. Le CNPS s’interroge sur une notation éventuelle des libéraux de santé par l’assureur.

 

Le malaise des pharmacies

Alors que près de deux cents officines ont été mises en liquidation en 2010, Le Figaro est revenu longuement la semaine dernière sur les difficultés des pharmaciens. Ces derniers sont confrontés à une baisse de leurs marges qui plonge leur comptabilité dans le rouge. Selon Le Figaro, les pharmaciens attendent la mise en œuvre des nouvelles missions qui leur sont dévolues par la loi Bachelot, et notamment la nouvelle mission de conseil.

 

Alerte aux faux patients : le testing revient

Le magazine UFC-Que Choisir inaugure une nouvelle formule de testing sur les professionnels de santé. Ce journal a recruté des faux patients auxquels il a demandé de simuler une angine et d’aller consulter des médecins généralistes. À partir de cette enquête « pipée », le magazine a extrapolé des conclusions nationales sur la prescription d’antibiotiques et accuse les médecins d’avoir la main lourde.

Le CNPS met en garde sur ce type de testing dont le seul objectif consiste à discréditer les libéraux de santé et à créer le doute chez les patients. Le CNPS rappelle que seules les autorités scientifiques impliquant des méthodologies scientifiques reconnues sont à même de réaliser toutes les enquêtes qu’elles jugent utiles sur le comportement des professionnels de santé.

La CSMF de son côté s’est élevée contre ce procédé et souligne le danger de vouloir à tout prix opposer les patients aux médecins.

Lire le communiqué de la CSMF

 

18% des requêtes adressées au Médiateur de la République proviennent des professionnels de santé

En 2010, le pôle santé du Médiateur de la République a reçu 13 723 requêtes dont près de 18%, c’est nouveau, proviennent de professionnels de santé. 40% des requêtes adressées au médiateur concernent un évènement indésirable médical ou chirurgical, 20% un état de maltraitance ou de violence, 14% une insatisfaction du patient, 14% des infections associées aux soins, 9% le non-respect des droits des patients et 2% des évènements liés à un produit de santé.

À partir des requêtes formulées par les professionnels de santé, le pôle santé du médiateur de la République alerte sur le phénomène d’usure et de burn-out des professionnels de santé et rappelle qu’il a mis en place dès septembre 2010, une cellule d’accompagnement et de soutien des professionnels.

 

 

Philipe Bas, nommé président de l’ANSES

La fusion entre l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) et l’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (AFSSET), a donné naissance à une nouvelle agence : l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES). C’est Philippe Bas, Conseiller d’État et ancien ministre de la Santé, qui a en été nommé président.

 

L’association AIDES épinglée sur sa gestion

Une étude confidentielle révélée par le journal Le Parisien épingle la gestion de l’association AIDES, lui reprochant notamment les salaires de ses dirigeants et juge la part de son budget consacré aux missions sociales (60%) plus faible que celle des autres associations caritatives.

Au passage, l’ex-président d’AIDES, actuel président de la Conférence nationale de santé (CNS) et du Collectif Inter-associatif sur la santé (CISS), bien connu pour sa fâcheuse habitude à pourfendre les professionnels de santé et ses nombreux dérapages, se voit reprocher des avantages en nature comme le maintien d’un logement de fonction et le versement de ses indemnités au-delà de la cessation de ses fonctions de président de cette association.

 

La CNSD rappelle que les amalgames dentaires sont efficaces et sans danger

Dans un communiqué, la Confédération nationale des syndicats dentaires (CNSD) fait une mise au point sur l’amalgame dentaire et rappelle qu’il s’agit d’un mélange de mercure et d’alliage à base d’argent utilisé depuis plus d’un siècle sans qu’aucun incident ou accident n’ait été rapporté. Aucune étude contrôlée ne démontre le lien de cause à effet entre la pose d’amalgame et le développement de pathologies telles que la sclérose en plaque ou la maladie d’Alzheimer.

La CNSD regrette encore une fois la remise en question récurrente de l’innocuité des amalgames dentaires, fondée sur une méthodologie controversée, principalement due aux lobbies anti amalgames alors que toutes les études sérieuses, dont celle du comité scientifique de l’Union européenne, démontre que l’amalgame dentaire reste un matériau d’obturation très efficace et sans danger pour la santé

Lire le communiqué de la CNSD

 

 

 

Vœux du chef de l’État : la CSMF profondément déçue

La Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) a fait part de sa profonde déception à la suite des vœux du président de la République adressés au monde de la santé. Non seulement, fait inédit, les syndicats médicaux n’étaient pas conviés à cette cérémonie, mais surtout le chef de l’État s’est contenté de rappeler des orientations déjà actées en y ajoutant toutefois l’impératif de respecter un ONDAM en réduction. Pour la CSMF, qui doute du réalisme d’une refonte de la médecine de ville avec un budget en récession, une telle annonce met fin aux espoirs suscités par la séquence positive de la première semaine de janvier.

En outre, note le syndicat, depuis début janvier, il ne s’est rien passé et les différentes réunions promises pour faire avancer rapidement des dossiers ne sont toujours pas programmées.

Lire le communiqué de la CSMF

 

La FFMKR détaille les grands axes de sa politique pour 2011

La Fédération française des masseurs kinésithérapeutes rééducateurs (FFMKR) veut faire de l’année 2011 une année décisive pour les masseurs kinésithérapeutes.

Le syndicat constate une volonté réelle de concertation de la part du gouvernement, mais celle-ci doit se traduire par des mesures positives pour les kinés. Parmi les mesures attendues, la FFMKR rappelle son exigence d’une revalorisation des actes de masso-kinésithérapie ainsi que des indemnités de déplacement. Le syndicat demande également qu’il soit mis un terme à la complexification administrative et à l’accroissement de la paperasserie. Il propose un moratoire sur la mise en place de nouveaux référentiels et appelle à la suppression de la demande d’accord préalable (DAP).

Lire le communiqué de la FFMKR

 

La FNO dénonce l’absence de revalorisation tarifaire

La Fédération Nationale des Orthophonistes (FNO) qui réunissait son Conseil Fédéral le week-end dernier, a publié une déclaration dans laquelle elle dénonce l’absence de revalorisation tarifaire. Pour la FNO, ce refus persistant de revalorisation est d’autant plus inacceptable que les orthophonistes exercent dans le cadre de la convention et pratiquent les tarifs définis par celle-ci, permettant ainsi aux usagers l’accès aux soins d’orthophonie dans les mêmes conditions d’exercice professionnel. Les orthophonistes respectant depuis toujours l’ensemble de leurs engagements conventionnels, la revalorisation tarifaire sera le préalable à tout nouvel effort de la profession, prévient le syndicat.

La FNO a donc décidé de hausser le ton et  appelle les orthophonistes à se mobiliser sur l’ensemble du territoire pour soutenir leurs légitimes revendications.

Lire le communiqué de la FNO

Lire la déclaration du Conseil Fédéral

 

Les entreprises du médicament veulent contribuer à la refonte du système de sécurité sanitaire

Les entreprises du médicament (LEEM) souhaitent contribuer, à la place qui est la leur, aux côtés des autres parties prenantes aux réflexions qui vont être engagées sur la refonte du système de sécurité sanitaire.

Le LEEM indique qu’il se tient à la disposition des autorités de santé et qu’il formulera des propositions en matière de renforcement du dispositif de pharmacovigilance.

Lire le communiqué du LEEM

 

Le calendrier des libéraux de santé

Le CNPS organise sa prochaine convention le 17 mars, en présence du ministre de la santé.

La prochaine journée de l'Organisation Nationale des Syndicats de Sages-femmes (ONSSF) aura lieu le 1er avril 2011 à Paris.

La Fédération Française des Masseurs Kinésithérapeutes (FFMKR) organise en 2011 cinq nouvelles journées de l’installation : le 24 juin à Paris, le 16 septembre à Aix-en-Provence, le 18 novembre à Lyon et le 25 novembre à Toulouse Labège.

La Fédération Nationale des Orthophonistes (FNO) organisera son 25e Congrès scientifique du 29 septembre au 1er octobre à Metz.

Les 36e Entretiens de podologie auront lieu les 21 et 22 octobre à la Cité des Sciences La Villette à Paris sur le thème « Traitement  de certaines pathologies par orthèse plantaire : quels types d’orthèse plantaire ? De l’empirisme à la preuve scientifique ».

 

N’hésitez pas à nous communiquer vos informations, nous ne manquerons pas de les relayer  cnps@cnps.fr

Conformément aux dispositions de la loi 78-17 : « Informatique, fichiers et liberté », vous conservez la possibilité d'accéder aux informations vous concernant et de les rectifier si vous le jugez nécessaire.

Abonnez vos amis
Vous désabonner

 

 

bandeau_macsf

 

 

 
Recherche