Réseaux de santé mutualistes : Le CNPS salue la sagesse des députés
Le Centre National des Professionnels de Santé (CNPS), l’intersyndicale des libéraux de santé, salue la sagesse de la mesure votée par les députés, en deuxième lecture, dans le cadre de la proposition de loi Fourcade, concernant les réseaux de soins.

Le CNPS avait dénoncé les dangers des réseaux de soins qui ouvrent la porte à une contractualisation individuelle entre les complémentaires santé et les professionnels et ne visent que les baisses de tarifs sans se soucier des conséquences en termes de qualité des soins. Ces réseaux de santé menacent la qualité des soins par une pression constante des complémentaires sur les conditions d’exercice des professionnels de santé, sur la valeur des actes et sont contraires à la liberté de choix du patient, lequel devra obligatoirement, pour être bien remboursé, faire appel à un praticien affilié à sa mutuelle. En réalité, ces réseaux de soins ne sont, ni plus ni moins, que des réseaux de profit pour les complémentaires.

Les parlementaires, au Sénat, comme à l’Assemblée Nationale ont mesuré le danger de ces réseaux en décidant d’encadrer cette contractualisation par un décret afin de protéger à la fois les intérêts des patients et ceux des libéraux de santé.

Même si cette initiative ne répond que partiellement à sa demande, le CNPS se réjouit de cette issue, appelle les deux assemblées à confirmer ce dispositif lors du vote solennel de la loi prévu la semaine prochaine.

Le CNPS s’opposera à toute mesure visant à mettre en péril les principes d’égalité d’accès aux soins des patients et de liberté de choix des praticiens et sera très attentif au décret à venir au egard des enjeux qui concernent tous les acteurs du système de santé.

Le CNPS exige que les organisations représentatives au plan national des professionnels de santé soient associés à sa rédaction

 
Recherche