CNPS Express - 8 février 2012
 

Le Petit Journal des présidentielles

cnps_2012

MOBILISEZ-VOUS ! Donnez votre avis et participez au grand oral des candidats le 15 mars à Paris

Il reste encore quelques jours, jusqu’au vendredi 10 février pour participer à la consultation organisée par le CNPS avec l’institut BVA pour recueillir votre avis sur les soins de proximité et le faire valoir auprès des différents candidats à l’élection présidentielle. Aussi, ne manquez pas cette occasion de vous exprimer ! Incitez vos consœurs et confrères à le faire également. Cliquez ici pour participer

Le Grand oral des candidats, c’est le 15 mars. Il est temps de vous inscrire. Le CNPS vous donne rendez-vous jeudi 15 mars à Paris à partir de 9h30 au Novotel de la Porte d’Asnières pour le grand oral des candidats à l’élection présidentielle. Inscrivez-vous dès maintenant (nombre de places limitées) en cliquant ici

François Hollande dévoile son programme santé
À l’issue de son forum santé, le candidat PS a prononcé un discours programme sur la santé dans lequel il donne une priorité à l’hôpital qui doit être « considéré comme un service public et non une entreprise ». Il souhaite également favoriser une baisse des prix du médicament, supprimer le droit d’entrée dans le dispositif d’aide médicale d’État (AME), et, rétablir les comptes de l’assurance-maladie. Il envisage un plan d’urgence pour l’installation des jeunes médecins et l’encadrement strict des dépassements d’honoraires. Lire le discours

François Bayrou, qui situe son programme d’action dans un agenda 2012-2020, présentera son nouveau contrat social samedi 11 février. À cette occasion, il indiquera ses orientations pour les questions sociales, de santé, du handicap, de logement et de solidarité. Voir le site du candidat

Le hit-parade des excuses pour se retirer de la présidentielle – Le récent retrait de Jean-Pierre Chevènement a donné l’idée à Europe 1 de mettre en ligne le hit-parade des excuses des ex-candidats : pas assez d’argent pour Chevènement, trop de confusion pour Borloo, pas la peine pour Hulot, etc. Consulter le site d'Europe 1

La santé, troisième préoccupation des Français, loin derrière l’emploi - Un sondage ViaVoice paru lundi dans Libération montre que la santé arrive au troisième rang des préoccupations des Français. Cette thématique est citée par 28% des personnes interrogées et arrive loin derrière l’emploi (71%) et le pouvoir d’achat (42%).

 

Projets de coopération : le CNPS obtient une réponse partielle

Le CNPS s’était fortement élevé contre les projets de coopération entre les professionnels de santé autorisés par l’article 51 de la loi Bachelot, qui se mettaient en place dans le dos des professionnels alors même qu’ils pouvaient, une fois validés par la HAS, entraîner des modifications substantielles du périmètre des professions.

La secrétaire générale des ministères chargés des Affaires sociales et coordinatrice des ARS vient d’écrire aux directeurs d’ARS, afin de leur donner l’instruction d’informer les URPS concernées à chaque fois qu’ils transmettent un projet de protocole à la HAS.

Cette réponse est encore insuffisante pour répondre aux exigences du CNPS puisque les ARS peuvent se contenter d'informer les URPS et continuer à contourner le niveau national et les syndicats représentatifs. Par ailleurs, il n'est pas prévu de concertation au niveau national avec les représentants des professions concernées au sortir de la HAS avant que l'expérimentation ne se mette en place sur le terrain. Le CNPS renouvelle son opposition à ce dispositif dangereux pour l’avenir des professions et qui permet à l’État de contourner systématiquement les syndicats professionnels.

Voir la lettre adressée aux directeurs d’ARS

 

Le Haut conseil du financement de la protection sociale en voie de constitution

Le Haut conseil du financement de la protection sociale serait en cours de constitution. Cette instance sera chargée de réfléchir au financement de la protection sociale à dix ou quinze ans et fait partie des mesures souhaitées par le président de la république. Le CNPS rappelle son exigence que les libéraux de santé y soient associés et représentés, comme c’est le cas au haut conseil de l’assurance-maladie.

 

Il manque 700 millions d’euros pour financer les RTT de l’hôpital

La facture des 35 heures à l’hôpital ne cesse de s’alourdir et donne le tournis. Alors que l’on pouvait croire le dossier clos après l’accord survenu entre le ministre de la Santé et les médecins hospitaliers avec une ardoise de 500 millions d’euros, voilà que Le Parisien dévoile que cela ne suffira pas. Entre les praticiens et le personnel non médical des établissements, il reste à financer 700 millions d’euros sur les 1,413 milliards d’euros que coûte le dispositif des comptes épargne temps mis en place à l’hôpital dans le cadre des 35 heures.

 

Création d’une médaille d’honneur de la santé et des affaires sociales

Un décret paru au Journal officiel concrétise la naissance de la médaille d’honneur de la santé et des affaires sociales. Destinée à récompenser les personnes ayant rendu des services dans ce domaine, cette médaille comporte trois échelons : bronze, argent et or. Elle sera attribuée par un comité présidé par les chefs de cabinet des ministres chargés de la Santé, du Travail, de l’Emploi, de l’Action sociale et de la Protection sociale, avec déjà une évidence, les DRH des hôpitaux qui on laissé s’entasser les RTT, ne l’auront pas !

 

Légère progression du marché de l’automédication

Selon le 10e baromètre de l’automédication présenté par l’AFIPA, le marché a progressé de +1,9% en 2011. L’AFIPA (Association Française de l’Industrie Pharmaceutique pour une Automédication responsable) relève que 71% des officines ont mis en place le libre accès aux médicaments d’automédication.

 

La DGOS donne ses instructions pour le zonage

La Direction générale de l’offre de soins (DGOS) vient de diffuser une instruction aux ARS concernant la classification des zones géographiques en fonction de leur densité en professionnels de santé, en application de l’arrêté du 21 décembre 2011. Il s’agit de réviser le zonage établi en 2005, en détaillant les zones spécifiques à certaines professions, parmi lesquelles les infirmiers, les masseurs-kinésithérapeutes ou les sages-femmes, en plus du zonage pluri professionnel. 

 

Réforme de l’internat en pharmacie

Deux décrets ont été publiés au Journal officiel de dimanche pour concrétiser la réforme du troisième cycle spécialisé des études pharmaceutiques, notamment, en réorganisant le concours d’internat avec la fusion des deux zones Nord et Sud pour donner lieu désormais à un concours national unique. 

 

Convention dentaire : l’UNCAM livre ses orientations et la CNSD les complète

Alors que les chirurgiens-dentistes se préparent à négocier la rénovation de  la convention dentaire de 2006, l’UNOCAM a dévoilé les axes qu’elle envisage de privilégier :

- conforter la prise en charge par l’assurance-maladie obligatoire des soins conservateurs ;
- développer la prévention bucco-dentaire, notamment en direction des femmes enceintes ;
- améliorer l’accès aux soins dentaires ;
- instaurer une classification commune des actes médicaux.

La Confédération nationale des syndicats dentaires (CNSD) déplore que parmi ces axes de négociation, la revalorisation des actes conservateurs n’ait pas été retenue. Pour autant, la CNSD ne renonce pas à aborder cette nécessaire revalorisation lors des futures négociations.

Voir l’information sur le site de la CNSD

 

Convention médicale : le secteur optionnel menacé

La CSMF accuse la Mutualité de vouloir la peau du secteur 2

La CSMF accuse la Mutualité française, qui s’oppose à la mise en œuvre du secteur optionnel de vouloir la peau du secteur 2. Or, souligne la CSMF, la fermeture du secteur 2 reste illusoire et dangereuse pour l’accès aux soins car l’assurance-maladie ne dispose pas des moyens nécessaires pour investir sur la valeur des actes qu’elle a abandonnés depuis plusieurs années. En effet, il faudrait trouver plus de 2 milliards d’euros. Mais la colère de la CSMF ne se limite pas à la Mutualité puisqu’elle accuse aussi le gouvernement d’avoir commis une erreur stratégique en n’imposant pas l’application de la convention médicale qui prévoit le déploiement du secteur optionnel.

Voir le communiqué de la CSMF

 

Le SML redoute la fin d’un concept

Le Syndicat des médecins libéraux (SML) dénonce également la responsabilité de la Mutualité française dans l’échec des négociations sur le secteur optionnel et déplore que celle-ci dicte sa loi à l’UNOCAM. Le SML annonce qu’il ne participera plus à aucune négociation avec l’UNOCAM, dans la mesure où celle-ci ne constitue pas un partenaire fiable qui honore sa signature.

Le syndicat demande au ministre de la Santé d’étendre l’ouverture du secteur optionnel aux praticiens de secteur 1 complétant ainsi les mesures prises ces derniers mois pour les praticiens de secteur 2.

Voir le communiqué du SML

 

EHPAD : la FFMKR signe la charte des bonnes pratiques

La Fédération française des masseurs kinésithérapeutes rééducateurs (FFMKR) s’était saisie de la nouvelle obligation faite aux masseurs kinésithérapeutes intervenant en EHPAD pour exiger en préalable la mise en place d’un guide de bonnes pratiques. La FFMKR voulait à travers cette démarche en finir avec certaines pratiques comme l’obligation faite aux kinés de rétrocéder 15% de leurs honoraires pour pouvoir travailler en EHPAD.

Après un long travail de concertation avec la profession, les EHPAD, l’Ordre et le ministère de la Santé, la « charte de bonnes pratiques relative aux modalités d’intervention des masseurs kinésithérapeutes en EHPAD » a été signée par la FFMKR.

Voir le communiqué de la FFMKR

Voir la charte de bonnes pratiques

 

Plan Alzheimer : la FNO dénonce l’oubli de l’Élysée

La Fédération nationale des orthophonistes (FNO) regrette l’oubli des orthophonistes par l’Elysée à l’occasion du 4e anniversaire du Plan Alzheimer. Les orthophonistes interviennent pourtant dans la prise en charge de la maladie d’Alzheimer à toutes les étapes de la maladie et auprès des aidants, rôle réaffirmé récemment par la HAS.

En effet, la FNO, seule organisation représentative des orthophonistes, prend acte de cet oubli et demande la pleine prise en compte des pouvoirs publics du caractère représentatif pour toute la profession et de son implication forte dans les priorités de santé publique.

Lire le communiqué de la FNO

 

Boycott des télétransmissions : la mobilisation réussie du SDB

Pour protester contre les décisions répétées de baisses tarifaires imposées aux biologistes médicaux, le Syndicat des biologistes (SDB) avait appelé au boycott de la télétransmission des feuilles de soins électroniques. Après une forte mobilisation, ce sont plusieurs dizaines de milliers de feuilles de soins papier que les biologistes ont apportées dans les CPAM le 30 janvier dernier.  

Lire le communiqué du SDB

 
N’hésitez pas à nous communiquer vos informations, nous ne manquerons pas de les relayer cnps@cnps.fr
Conformément aux dispositions de la loi 78-17 : « Informatique, fichiers et liberté », vous conservez la possibilité d'accéder aux informations vous concernant et de les rectifier si vous le jugez nécessaire.
Abonnez vos amis
Vous désabonner
 
Recherche