CNPS Express - 07 mars 2012
 

Le Petit Journal des présidentielles

cnps_2012

Participez au grand oral des candidats le 15 mars à Paris. Il est encore temps de vous inscrire !

Le CNPS vous donne rendez-vous jeudi 15 mars à Paris à partir de 9h30 au Novotel de la Porte d’Asnières pour le grand oral des candidats à l’élection présidentielle. Inscrivez-vous sans tarder (nombre de places limitées) en cliquant ici

Les temps forts de cette journée seront diffusés en direct sur EGORA

bandeau_egora

 

Le CNPS fait campagne sur RTL

Le CNPS premier parti de la santé, fait campagne pour mobiliser les Français et les candidats sur la question cruciale de l’avenir de notre système de santé.

Le CNPS diffusera, jusqu’au 16 mars, 60 spots sur RTL, première radio de France. Les messages seront diffusés au moment des plus fortes audiences de RTL.

Ecouter le message

 

François Hollande souhaite promouvoir les droits collectifs des patients en instaurant le droit aux actions collectives en justice. Le candidat PS s'est prononcé en faveur d'un financement public des associations de patients.

Corinne Lepage, présidente de Cap 21, veut orienter la santé vers la prévention des maladies environnementales, qu’elle souhaite voir mieux enseignées. Elle propose également de pallier la désertification médicale par une amélioration des conditions d'exercice et préconise la création de couverture complémentaire santé obligatoire.

Eva Joly, Europe Ecologie-Les Verts (EELV) prévoit d'investir, dès 2012, 4,1 milliards d'euros pour offrir un accès universel et gratuit à la santé.

François Bayrou, MODEM, veut instituer un bouclier santé pour les personnes dont les revenus sont juste au-dessus des minima sociaux et qui ne bénéficient pas du remboursement à 100 % de la CMU, en s'inspirant du modèle de mutuelle universelle du régime particulier d'Alsace Moselle.

Nicolas Sarkozy, propose d'approfondir la politique qu’il a menée au cours de son quinquennat et envisage d'expérimenter, sur un petit nombre de pathologies chroniques, un financement à la pathologie.

Nathalie Arthaud (Lutte Ouvrière), Philippe Poutou (Nouveau parti anticapitaliste) et Jean-Luc Mélenchon veulent porter l'allocation aux adultes handicapés, dont le montant est actuellement de 742 €, au niveau du SMIC soit 1 398 € bruts par mois

Les candidats pris à partie par l’ADMD. Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen et François Bayrou qui sont les plus hostiles à la légalisation d'une aide active à mourir sont mis en scène dans un photomontage réalisé pour une campagne de communication de l'Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD). L'association explique qu'elle a souhaité représenter les candidats en situation de fin de vie, « au fond d'un lit de douleur, afin de les pousser à réfléchir à cette importante question de liberté individuelle et de les inciter à autoriser les Français à décider de leur propre parcours de fin de vie ».

L'ancienne ministre de la santé Roselyne Bachelot qui avait fait figure d’épouvantail avec sa loi, et sa gestion de la grippe H1N1, revient au devant de la scène pour réclamer la création d'un ministère unique de la santé et des affaires sociales, l’application des ORDAM, et la création d’une agence nationale de santé, mesures qui ne figurent pas au programme de l’UMP. Curieuse façon de faire campagne… à moins que ce ne soit pour elle-même !

 

Réserve sanitaire : engagez-vous !

L'établissement de préparation de réponse aux urgences sanitaires (EPRUS) vient de lancer une campagne pour recruter des professionnels de santé (médecins, pharmaciens, infirmières, etc.) en activité, retraités depuis moins de cinq ans ou étudiants en fin de cursus afin d'augmenter les effectifs de la réserve sanitaire.

 

Le fonds CMU-C souhaite une révision du panier de soins

Dans son dernier rapport, le fonds CMU-C propose de réviser le panier de soins pour l'optique afin de tenir compte des besoins non pris en charge au moment de la création de la CMU UC. Il souhaite, notamment, une prise en charge intégrale pour l'amincissement des verres des fortes corrections.

Concernant les prothèses dentaires, le fonds préconise, là aussi, une évolution de la prise en charge qui doit être discutée avec les professionnels. Enfin, le rapport note que les refus de soins restent faibles.

 

Régime Alsace Moselle : l'analyse de la Cour des Comptes

A la demande de la Commission des affaires sociales du Sénat, la Cour des Comptes a procédé à une analyse des spécificités du régime local Alsace Moselle. La Cour estime le dispositif intéressant mais difficilement transposable. En effet celui-ci impliquerait une forte hausse des cotisations sociales, insupportable dans le contexte économique actuel. La Cour des Comptes souligne que l'équilibre financier de ce régime, cité en exemple par François Bayrou, est lié à la capacité de ses administrateurs à ajuster le montant des cotisations et le niveau des prestations.

 

Europe : la CNSD défend la formation des chirurgiens-dentistes

La Confédération nationale des syndicats dentaires (CNSD) est intervenue au niveau du parlement européen pour exiger que la qualité de formation des praticiens en Europe soit garantie.

La CNSD veut imposer une durée minimale de la formation des chirurgiens-dentistes en Europe, non seulement en nombre d'années comme c'est le cas actuellement avec cinq années d'études, mais également en volume d'heures incompressible de 5 000 heures obligatoires. La CNSD souhaite ainsi lutter contre la prolifération des formations à temps partiel et des diplômes « week-end » déjà délivrés dans certains états membres. Il en va de la sécurité et de la qualité des soins, souligne le syndicat.

Voir l'information sur le site de la CNSD

 

La FNO partenaire de la Journée européenne de prévention en orthophonie

La Fédération nationale des orthophonistes (FNO) a participé très activement à la journée européenne de prévention de l'orthophonie du 6 mars, sur le thème du bégaiement et des troubles de la fluence verbale.

La FNO insiste sur la nécessité d'un dépistage précoce et rappelle le rôle du bilan orthophonique, véritable examen à la fois clinique et technique pour établir un état de la situation du patient. Le bilan orthophonique constitue un préalable indispensable à toute rééducation.

La FNO, qui ancre son action dans la prévention, sera également partenaire de la Journée nationale de l’audition le 8 mars 2012.

Voir l'information sur le site sur le site de la FNO : journée européenne de prévention de l'orthophonie et journée nationale de l'audition

 

Les biologistes médicaux se mobilisent

Dans un communiqué commun signé par 9 syndicats hospitaliers et libéraux, dont le Syndicat des biologistes (SDB) et le Syndicat des laboratoires de biologie clinique (SLBC), les biologistes médicaux réaffirment leur union autour de deux principes fondamentaux que sont la médicalisation et l'ambition constante d'une qualité de prise en charge d'excellence apportée au patient, incluant la permanence des soins.

Les biologistes s’opposent au projet de décret non concerté qui pourrait autoriser la validation de certains examens de laboratoire par des techniciens.

Ils soulignent l'excellence de la biologie médicale française de proximité et l'expertise du biologiste médical dont le rôle est fondamental dans la chaîne des soins. Le biologiste médical sécurise et garantit une prise en charge des sites d'excellence et de qualité pour tous les malades et sa pratique n’est pas divisible.

Voir le communiqué

 

Le SDB dénonce les promesses non tenues

Alors que la proposition de loi sur la biologie médicale, qui reprend pour l’essentiel les articles retoqués de la loi Fourcade sur la biologie médicale, avait été adoptée par l’Assemblée nationale, le gouvernement, ni le Sénat n’ont cru bon d’inscrire son examen en deuxième lecture pour permettre son adoption finale avant la fin de la session parlementaire. Le Syndicat des biologistes (SDB) dénonce les promesses non tenues et stigmatise une volonté orchestrée d’ouvrir un boulevard au financement spéculatif de la santé française.

Lire le communiqué du SDB

 

Progrès thérapeutiques : le LEEM s'inquiète du décalage de la France

48 nouveaux médicaments ou associations de médicaments ont été autorisés en 2011 aux États-Unis et 41 en Europe, dont certains constituent des avancées thérapeutiques importantes. Au vu des données internationales, Les entreprises du médicament (LEEM) déplorent que les évaluations des autorités françaises continuent à se détériorer si bien que la commission de transparence de la Haute autorité de santé apparaît en total décalage avec les évaluations américaines et européennes. La HAS n’a accordé que 23 autorisations en 2011.

Voir le communiqué du LEEM

 
N’hésitez pas à nous communiquer vos informations, nous ne manquerons pas de les relayer cnps@cnps.fr
Conformément aux dispositions de la loi 78-17 : « Informatique, fichiers et liberté », vous conservez la possibilité d'accéder aux informations vous concernant et de les rectifier si vous le jugez nécessaire.
Abonnez vos amis
Vous désabonner
 
Recherche