DPC : le CNPS se félicite de l’élection des libéraux de santé au bureau du conseil de surveillance
Les différents textes entourant la mise en oeuvre du développement professionnel continu (DPC) comportent de nombreuses incohérences.

Sans la vigilance du CNPS, ils auraient pu conduire à la confiscation de l’argent de la formation des libéraux en les dépossédant de sa gestion. Heureusement, la forte cohésion des différents syndicats de libéraux de santé fédérés au sein du CNPS a permis de déjouer ce scenario catastrophe.

Le conseil de surveillance de l’OGDPC devait désigner mercredi un bureau de 15 membres, dont 3 pour les employeurs et 12 pour les professionnels de santé. Or ces 12 membres doivent constituer la section professionnelle du conseil de gestion chargée de répartir les fonds de formation des libéraux.

Le CNPS, après avoir exposé les conséquences de cette situation aux autres membres du conseil de surveillance, a fait élire 12 libéraux de santé, représentant les principales organisations syndicales représentatives et les professions dont l’effectif était le plus important.

Le CNPS se félicite de cette élection qui constitue une étape importante et tient à remercier les confrères et consoeurs salariés de leur compréhension des difficultés posées aux libéraux de santé par des textes mal ficelés, qu’il faudra, naturellement rectifier pour l’avenir.

Les libéraux de santé élus au Bureau de l’OGDPC sont :

- Dr Jean-Louis BENSOUSSAN – MGF
- Dr André-Paul CAMILLERI – CNSD
- Mme Véronique DISSAT – SNAO
- M. Philippe GAERTNER – FSPF
- Dr Gerald GALLIOT – CSMF
- Dr Charles-Henry GUEZ – SML
- Dr Thomas HAMON – FSDL
- Mme Nadine HESNART – FNI
- M. Claude JAPHET – UNPF
- Mme Valérie MICHAUD – ONSSF
- M. Daniel PAGUESSORHAYES – FFMKR
- Mme Dominique ROULAND – FNP

 
Recherche