CNPS Express - 09 janvier 2013

Meilleurs vœux !

Le CNPS vous présente ses meilleurs vœux pour 2013 et souhaite que cette nouvelle année soit placée sous le signe des soins de proximité.

Les chantiers du gouvernement pour 2013

Le Premier ministre a annoncé 15 projets de réformes législatives pour 2013, dont le projet de loi sur la fin de vie programmé pour la fin du mois de juin. Il prévoit aussi, mais sans préciser de date, de définir « une stratégie nationale pour lutter contre les déserts médicaux et promouvoir l'accès à des actions de prévention et à des soins de qualité » sur l'ensemble du territoire sans obstacle financier, esquissant les contours, pour le moins évanescents, de la future loi d'accès aux soins et celle de santé publique, déjà évoquées avant la fin de l'année.

D'autre part, le Haut conseil sur le financement de la protection sociale remettra ses travaux au printemps, ouvrant une nouvelle concertation autour des évolutions nécessaires sur la politique familiale et les retraites.

Le cabinet remanié de la ministre de la Santé

Irrité par l'action de la ministre de la Santé, Matignon a décidé une reprise en main musclée de son cabinet. Exit les collaborateurs de la première heure, Matignon a imposé ses hommes. Denis Morin a été nommé directeur de cabinet, Bruno Maquart, directeur adjoint de cabinet, et Grégory Guillaume, chef de cabinet. Certains avaient déjà officié du temps où Martine Aubry et Claude Évin étaient locataires de l'avenue de Ségur, ce qui augure d'un coup de barre à gauche sur les dossiers de la santé.

DPC : la HAS définit les modalités

La Haute autorité de santé a arrêté fin décembre les modalités des programmes de DPC (développement professionnel continu). Ces derniers devront comporter à la fois une analyse des pratiques et une acquisition de connaissances. Ces méthodes sont regroupées selon six grandes approches :

  • une approche à dominante pédagogique ou cognitive (formation en groupe ou en individuel)
  • une approche à dominante analyse des pratiques (gestion des risques, revue de dossier et analyse de cas, indicateurs, analyse de parcours de soins, analyse de parcours professionnel)
  • une approche intégrée à l'exercice professionnel (gestion des risques en équipe, exercice coordonné protocolé pluriprofessionnel)
  • les dispositifs spécifiques (accréditation des médecins exerçant une spécialité ou une activité à risque, accréditation des laboratoires de biologie médicale, programme d'éducation thérapeutique, protocole de coopération, formation professionnelle tout au long de la vie (professionnels paramédicaux).
  • l'enseignement et recherche (publication d'un article scientifique, recherche clinique en matière d'amélioration de la qualité et de la sécurité, maitrise de stage, formateurs pour des activités de DPC.
  • la simulation (session de simulation en santé, tests de concordance de script (TCS)

Voir le communiqué de la HAS

Les lauréats de Capital : le CNPS à l’honneur

Dans son numéro de janvier, le magazine Capital consacre un long dossier aux « 200 personnalités qui bloquent les réformes indispensables à la France ». En réalité, le magazine met à l'honneur celles et ceux qui se sont dressés contre les gouvernements actuels et passés pour défendre leur profession et au-delà les intérêts de la population.

Dans cette « hit-list », on retrouve Michel Chassang, président de la CSMF, pour avoir réussi à exclure les honoraires médicaux du périmètre des réseaux de soins mutualistes, Catherine Mojaïski, présidente de la CNSD et son prédécesseur Roland L'Herron, pour s'être mobilisés contre la loi Bachelot au sujet des prothèses dentaires, et enfin, Philippe Gaertner, président de la FSPF, pour avoir obtenu l'instauration d'une part d'honoraires dans la rémunération du pharmacien d'officine.

Cet article délivre, en somme, un brevet d'efficacité à ces trois responsables syndicaux et animateurs du CNPS.

Une nouvelle réforme de la biologie médicale au Sénat le 31 janvier

Le Sénat examinera le 31 janvier, en première lecture, une proposition de loi portant réforme de la biologie médicale. Ce texte, déposé par le sénateur socialiste, Jacky Le Menn et pour lequel le gouvernement a déclaré l'urgence, devrait permettre, notamment, de préserver le maillage territorial des laboratoires et freiner la financiarisation du secteur.

Vaccin antigrippal : la CNSD demande la prise en charge systématique des chirurgiens-dentistes

Alors que l'assurance-maladie prend en charge à 100 % le vaccin antigrippal de nombreux libéraux de santé, les chirurgiens-dentistes restent les oubliés du dispositif. Face à cette injustice, la Confédération nationale des syndicats dentaires (CNSD) vient d'écrire au directeur général de la santé afin de combler cette lacune. La CNSD rappelle que les chirurgiens-dentistes sont en contact régulier et prolongé avec des sujets à risque de grippe sévère et qu'ils doivent, de ce fait, se protéger pour éviter toute contamination.

Voir l'information sur le site de la CNSD

Sécu : le ras-le-bol de la CSMF

Alors que les chiffres nationaux montrent que les médecins libéraux sont mis à contribution pour financer le trou des hôpitaux, la CSMF a exprimé son ras-le-bol et exigé une remise à plat du dossier. D'un côté, les soins de ville permettent une sous-réalisation d'ONDAM de 350 millions d'€ et de l'autre, les hôpitaux aggravent leurs déficits au point que les crédits mis en réserve pour y pouvoir ne suffiront pas.

La CSMF estime dans un tel contexte que les décotes tarifaires imposées aux libéraux ne sont pas justifiées et demande l'ouverture d'un débat transparent avec le gouvernement pour trouver les voies d'un nouvel équilibre entre les soins de ville et l'hôpital.

Voir le communiqué de la CSMF

Pilule de 3e génération : le SML demande une concertation sur la prévention des risques

Le Syndicat des médecins libéraux (SML) a dénoncé la décision de non-remboursement prise en catastrophe par le ministère après la médiatisation d'un accident imputé aux effets secondaires d'une pilule de 3e génération en quasi-simultanéité avec l'annonce de la prise en charge à 100% des avortements.

Le SML estime qu'il s'agit là d'une bien curieuse conception de la prévention en santé publique. Le syndicat considère que, s'il existe un danger réel, il faut retirer le produit du marché et demande que soit mise en place une concertation avec les organisations professionnelles représentatives des médecins libéraux pour que des propositions communes soient élaborées dans le cadre d'une prévention intelligente des risques de la contraception orale.

Voir le communiqué du SML

Enquête de représentativité : la FFMKR confirmée dans sa place de n°1

À la suite de la mise à jour de l'enquête de représentativité par les services de la direction de la sécurité sociale, la Fédération française des masseurs kinésithérapeutes rééducateurs (FFMKR) conforte sa place de syndicat n°1 au sein de la profession, avec 4599 adhérents en 2011 et 55% des voix lors des élections aux URPS.

La FFMKR s'estime renforcée par les résultats de cette enquête qui confortent l'action commune de ses 100 syndicats locaux.

L'UNSMKL a également été reconnue représentative.

Voir le communiqué de la FFMKR

Le SNAO milite pour le master en orthoptie

Le Syndicat national autonome des orthoptistes (SNAO) s'inquiète du sort réservé à la réingénierie de la formation d'orthoptiste. En effet, la ministre de la Santé se serait prononcée, avant même que les travaux n'aient été menés à leur terme, pour que le nouveau diplôme soit reconnu au niveau de licence.

Le SNAO s'étonne d'une telle prise de position et rappelle que le ministère de la santé s'était engagé à ne pas prendre de position préalablement à la conclusion des travaux.

Le SNAO rappelle son exigence de voir les orthoptistes obtenir un master en orthoptie pour assurer le dépistage et la prise en charge de la physiologie visuelle en collaboration étroite avec les ophtalmologistes.

Voir le communiqué du SNAO

L’UNSSF résume les temps forts de son congrès 2012

L'Union nationale et syndicale des sages-femmes (UNSSF) a rédigé un focus sur son troisième congrès qui s'est déroulé à Bordeaux, intitulé « La santé pour tous, tous pour la santé ». C'est évènement syndical annuel était l'occasion pour l'UNSSF d'aborder les problématiques de la profession mais aussi d'être un moment de réflexion sur les choix et les orientations du syndicat en termes de propositions

Le calendrier des libéraux de santé

10 & 11 janvier 2013 : Assises nationales des femmes médecins libérales du SML

6, 7 & 8 juin 2013 : Congrès fédéral de la FNO à Saint-Malo

4 & 5 octobre 2013 : Congrès de l'UNSSF à Paris – lire l'information

N’hésitez pas à nous communiquer vos informations, nous ne manquerons pas de les relayer cnps@cnps.fr
Conformément aux dispositions de la loi 78-17 : « Informatique, fichiers et liberté », vous conservez la possibilité d'accéder aux informations vous concernant et de les rectifier si vous le jugez nécessaire.
Abonnez vos amis
Vous désabonner
 
Recherche