CNPS Express - 25 septembre 2013

Journée de rentrée du CNPS - Vendredi 11 octobre 2013

Cour des comptes : Le CNPS dénonce le caractère toxique des mesures proposées

Le CNPS a réagi au rapport de la Cour des Comptes et juge toxiques les mesures proposées. Il juge très dangereuse la proposition qui vise à dénoncer la convention entre l’assurance maladie et les directeurs de laboratoires privés pour des motifs économiques et met en garde le gouvernement contre la tentation qu’il pourrait avoir de revenir sur le système conventionnel qui constitue le socle de l’accès aux soins dans notre pays.

De même, le CNPS juge totalement irresponsables les recommandations de la Cour des comptes qui visent, au nom d’une prétendue concurrence, à traiter l’optique comme un produit commercial, alors qu’il s’agit d’un dispositif médical. Le CNPS estime que le maintien de la participation de l’assurance maladie, même modeste, est essentiel pour éviter le basculement de l’optique dans le tout commercial.

Voir le communiqué du CNPS

Stratégie nationale de santé : le gouvernement annonce une « refondation du système de santé français »

Le gouvernement a fait connaître lundi les axes prioritaires qu’il compte donner à sa future loi sur la stratégie nationale de santé en 2014. En s’appuyant sur le rapport d’Alain Cordier, la nouvelle stratégie vise à refonder notre système de santé, jugé performant mais inéquitable.

La stratégie de santé s’organisera autour de 3 grands axes prioritaires :

  • la prévention avec un renforcement des politiques de santé publique, notamment via les rémunérations sur objectifs de santé publique, et un suivi de l’état de santé de la population.
  • la révolution du « premier recours » avec la généralisation du tiers payant chez le médecin dès 2017, le renforcement des critères des contrats solidaires et responsables et une réorganisation tu premier recours autour du médecin traitant, pilote des équipes de professionnels de santé, ces dernières étant rémunérées avec de nouveaux modes de rémunération, sur objectifs de santé publique ; et la relance du dossier médical personnalisé pour faciliter l’échange entre professionnels de santé , dans le cadre de parcours de soins
  • le renforcement de l’information et des droits des patients avec la création des actions de groupe en santé dès l’année prochaine, la mise en place d’un répertoire de l’offre de soins par territoire, la création d’un service public d’information en santé dont la première marche sera le site www.medicaments.gouv.fr accessible dès la semaine prochaine, et la création d’un dispositif d’accès et d’utilisation des bases de données médico-administratives, adapté aux besoins de santé publique et de sécurité sanitaire.

Sur le plan pratique, le gouvernement prévoit d’élargir les marges de manœuvre des ARS à la fois pour organiser les soins de ville, notamment les parcours, et sur le plan budgétaire. Enfin, les relations entre l’Etat et l’Assurance maladie devraient être mieux coordonnées.

Voir la feuille de route de la stratégie nationale de santé

Le budget de la Sécurité sociale pour 2014 présenté jeudi

Le budget de la Sécurité sociale pour 2014 sera présenté jeudi. Il intègrera la réforme des retraites et détaillera les économies envisagées pour la branche maladie, alors que le gouvernement a écarté toute nouvelle taxe pour améliorer les comptes.

Pour 2014, la Cour des comptes a recommandé que la progression de l'ONDAM (objectif national des dépenses d'assurance maladie) soit limitée à 2,4% contre 2,7% pour 2013. L'assurance maladie, de son côté préconise des réductions des dépenses de santé à hauteur de 2,5 milliards d'euros, portant notamment sur le médicament.

Enfin, le PLFSS 2014 devrait comporter certaines mesures annoncées dans le cadre de la Stratégie nationale de santé, en particulier les nouveaux modes de rémunération ou les contrats responsables des complémentaires santé.

Les Français pessimistes pour l’avenir de la Sécu, mais partagés sur les solutions

Selon un sondage IFOP pour Le Journal du Dimanche, 86% des Français se disent "très ou plutôt inquiets" quant à la capacité de la France à financer son système de protection sociale. 60% reconnaissent qu'elles dépensent trop en matière de santé. En revanche, les Français sont très partagés sur la question de savoir s'il faut cotiser plus pour assurer le maintien de la prise en charge de leurs frais de santé et celui des Français en général (49%) ou pas(48%), quitte à ce que le niveau de la prise en charge diminue.

Médicaments sur internet : mise en garde sur les contrefaçons

Après avoir autorisé la vente en ligne, le gouvernement a lancé une campagne de mise en garde contre les risques de la vente sur internet de médicaments. Il insiste sur le danger des contrefaçons, et rappelle qu'un médicament n'est pas un produit comme un autre, que l'utilisation de faux médicaments, de médicaments faussement étiquetés, falsifiés ou contrefaits peut présenter des risques graves pour la santé.

Lire le communiqué

La CNSD à l’heure européenne

La CNSD rassemblait ses cadres, plus de 400 au total, le week-end dernier à Ramatuelle à l'occasion de sa 5ème université d'été pour plancher sur les dossiers européens et leur impact sur les chirurgiens-dentistes. De la reconnaissance des diplômes au sein de l'Union européenne qui a eu pour effet l'affaire PESSOA, ses diplômes bidons et le contournement du numerus clausus, en passant par une étude approfondie des autres systèmes de santé et des avantages qu'ils procurent, ou pas, le menu de cette rencontre studieuse était dense. Il est retracé sur le site de la CNSD.

Consulter les débriefs et les discours

Stratégie nationale de santé : La CSMF pointe un premier recours « rétréci » et redoute l’étatisation de la médecine de ville

Si la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) salue l'introduction de la prévention dans les objectifs de la prochaine réforme du système de santé, elle reproche en revanche au gouvernement de promouvoir un premier recours rétréci sous la coupe des ARS. La CSMF rejette cette vision et rappelle que les spécialistes de ville contribuent à la fois au premier et au deuxième recours, et sont des acteurs de proximité incontournables dans les futures équipes de professionnels de santé.

Rappelant que le tiers payant n'est pas une question politique mais technique dont la faisabilité n'est pas élucidée, la CSMF demande des garanties de paiement pour les médecins qui se refusent à devenir des collecteurs de franchises. Enfin, le syndicat qui pointe les risques d'étatisation, s'étonne du silence du gouvernement sur la réforme de l'hôpital.

Voir le communiqué de la CSMF

Stratégie nationale de santé : La FFMKR inquiète reproche au gouvernement d’oublier une très grande partie des professionnels de santé libéraux

La Fédération française des masseurs kinésithérapeutes rééducateurs (FFMKR), s'inquiète du futur service public territorial de santé piloté par les Agences régionales de santé, et de l'extension de la rémunération sur objectif de santé (la fameuse prime à la performance) et de la rémunération de coordination, à l'attention exclusive du professionnel pivot en charge de la prévention ... qui ne sera pas le masseur-kinésithérapeute.

Enfin, autre sujet qui fâche le syndicat : « la création de nouveaux métiers » de niveau intermédiaire entre les auxiliaires médicaux et les médecins. Et la FFMKR de s'interroger si ce projet ne serait pas la cause du retard des travaux de réingénierie du DE des masseurs-kinésithérapeutes.

La FFMKR regrette que cette stratégie nationale de santé oublie allègrement une très grande partie des professionnels de santé libéraux pourtant acteurs incontournables du système de soins.

Voir le communiqué de la FFMKR

Réforme des retraites : la FNO se mobilise

La Fédération nationale des orthophonistes (FNO) a lancé une série d'actions coordonnées pour obtenir le retrait de l'article 32 du projet de Loi de la réforme des retraites. Cet article vise l'étatisation de la retraite des professionnels libéraux et remet en cause les spécificités des régimes complémentaires comme la CARPIMKO.

Au niveau national, la FNO vient d'écrire au Premier Ministre pour lui demander de revenir sur une réforme qui fera des auxiliaires médicaux, déjà fortement solidaires au titre de la compensation nationale, les premiers perdants d'un système injuste et profondément inéquitable. La FNO veut obtenir l'assurance qu'il ne sera pas porté atteinte à l'intégrité des réserves de la Carpimko, au profit d'autres caisses professionnelles.

Les syndicats régionaux et départementaux de la FNO, ainsi que chaque orthophoniste sont invités collectivement et individuellement à adresser des courriers à la Ministre de la Santé et des Affaires sociales, au Premier Ministre et aux parlementaires de leur région d'exercice.

Voir la lettre de la FNO au Premier Ministre

PLFSS : Les syndicats de pharmaciens reçus au ministère de la Santé

Réunies en intersyndicale, la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), l'Union des syndicats de pharmaciens d'officine (USPO) et l'Union nationale des pharmacies de France (UNPF) ont été reçues mardi par le directeur de cabinet de la ministre de la Santé. Les syndicats ont fait part de leurs inquiétudes faces aux nouvelles perspectives d'économies contenues dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale qui pèseront, une fois de plus, très lourdement sur le médicament et le générique.

L'assurance maladie envisage une économie de 750 millions d'euros sur ce poste pour 2014, ce qui fait beaucoup pour les officinaux après une réduction des dépenses de près d'un milliard d'euros pour 2013.

Les syndicats devraient reprendre le chemin de Ségur pour rencontrer à nouveau le cabinet de la ministre avant le 10 octobre, date de la reprise des négociations avec l'assurance maladie sur la mise en place des honoraires de dispensation, et souhaitent obtenir la signature avec l'Etat d'un contrat pluriannuel garantissant le maintien de la marge officinale.

Permanence des soins ambulatoires : Le SML en colère

Le Syndicat des médecins libéraux (SML) ne décolère pas depuis les annonces de la Cour des Comptes à propos de la permanence des soins ambulatoires. Comment peut-on encore accuser les médecins libéraux, les stigmatiser, les rendre responsables de l'incurie des pouvoirs publics, eux-mêmes responsables de la permanence des soins, se demande le syndicat, qui reproche à la Cour de s'étonner du coût des libéraux alors que les dépenses hospitalières filent.

Pour tourner le dos à ce funeste rapport, la SML fera des propositions d'initiatives libérales lors de son prochain Congrès à Marseille pour démontrer que, sans les libéraux, la mission de service public de permanence des soins ne peut être assurée au bénéfice de la population.

Voir le communiqué du SML

Les audioprothésistes de l’UNSAF n’ont pas été entendus

Le Syndicat National des Audioprothésistes (UNSAF) dénonce l'amalgame intellectuellement malhonnête entre l'optique et l'audioprothèse réalisé par la Cour des comptes dans son dernier rapport. Les reproches concernant « l'opacité des prix », les « marges des intervenants » et la « phase de distribution » ne concernent pas l'audioprothésiste qui est un professionnel de santé prescrit, dont les prestations s'appuient sur le matériel qu'il choisit, adapte et délivre. L'audioprothèse est un acte fortement "opérateur-dépendant" à la différence de l'optique, souligne le syndicat qui avait pourtant été auditionné par les magistrats de la rue Cambon.

En revanche l'UNSAF se félicite que la Cour des comptes considère l'audioprothèse comme une priorité de santé publique et ait formulé plusieurs recommandations en ligne avec ses propres propositions, notamment en faveur d'un tarif « social » pour les bénéficiaires de la CMU-C.

Voir le communiqué de l'UNSAF

La FHP salue l’alerte générale tirée par le rapport de la Cour des Comptes

La Fédération de l'hospitalisation privée (FHP) partage la volonté de la Cour des Comptes d'enrayer la spirale de la dette sociale. Profondément attachée au modèle de protection sociale de notre pays et à son assurance maladie obligatoire solidaire, la Fédération s'inquiète d'une situation financière de nature à compromettre son devenir. Elle rappelle l'apport du secteur privé à la maîtrise des dépenses.

Voir le communiqué de le FHP

Calendrier des libéraux de santé

La journée de rentrée du CNPS aura lieu le 11 octobre 2013.

Elle sera consacrée à la question de la formation initiale et continue des libéraux de santé et aura pour titre « Formation des Libéraux de Santé : Enjeux et priorités pour la qualité des soins ».

Vous pouvez consulter dès maintenant le programme en cliquant ici et télécharger votre invitation ici

Vous pouvez vous inscrire dès maintenant en quelques clics ici

La CSMF organisera ses universités d’été à Lille du 27 au 29 septembre 2013 sur le thème de la « e santé »

Le SML réunira son congrès à Marseille du 27 au 29 septembre 2013, voir le programme ici

Les 4-5 octobre 2013, 38èmes Entretiens de Podologie, Cité des Sciences, La Villette Paris sur le thème « la chirurgie du pied » à l'initiative de la FNP

4 & 5 octobre 2013 : Congrès de l'UNSSF à Paris – lire l'information

Du 17 au 19 octobre, Congrès Mondial de la Podologie à Rome. Pour plus d'info, visiter le site

Les 26 et 27 octobre : Congrès National des Pharmaciens à Lyon

L'UNAPL relance son tour de France
L'UNAPL relance son tour de France des professions libérales afin d'offrir une formation sur des sujets spécifiques destinés à favoriser la modernisation des cabinets libéraux, notamment sur l'accessibilité des locaux à l'accueil des personnes handicapées, sur les aspects financiers, fiscaux et des travaux de mise aux normes, et enfin, sur la consommation énergétique. La première étape aura lieu le mardi 1er octobre à Montpellier et sera suivie d'une seconde le jeudi 17 octobre à Lyon, et d'une troisième le 29 octobre à Amiens.

Pour s'inscrire et retrouver toutes les informations sur le tour de France des professions libérales, cliquez ici.

 

N’hésitez pas à nous communiquer vos informations, nous ne manquerons pas de les relayer cnps@cnps.fr
Conformément aux dispositions de la loi 78-17 : « Informatique, fichiers et liberté », vous conservez la possibilité d'accéder aux informations vous concernant et de les rectifier si vous le jugez nécessaire.
Abonnez vos amis
Vous désabonner
 
Recherche