CNPS Express - 24 septembre 2014
 

Journée de rentrée : inscrivez-vous vite !

Le CNPS vous donne rendez-vous le 3 octobre pour sa journée de rentrée. Le thème de cette journée sera «Loi de Santé : réorganisation ou bureaucratisation ? ». Ne manquez pas ce rendez-vous où la future loi de Santé sera au cœur des débats et inscrivez-vous dès maintenant.

La Journée de rentrée du CNPS aura lieu le vendredi 3 octobre 2014 à l'Hôtel Crowne Plaza, 10 Place de la République, Paris (11ème)

Voir le programme 

S’inscrire en ligne

 

« Journée sans professionnels libéraux » : Le CNPS appelle les libéraux de santé à la mobilisation générale pour la journée du 30 septembre

Le Centre national des professions de santé (CNPS) appelle tous les professionnels libéraux de santé à participer massivement à la « Journée sans professionnels libéraux » le 30 septembre 2014. A cette occasion, les libéraux de santé veulent réaffirmer, aux côtés de l’UNAPL, que si la réforme envisagée par le ministre de l’Économie supprimait la règlementation instaurée par l’État, la sécurité sanitaire du pays serait remise en cause. Les professions de santé réglementées et le monopole de la délivrance officinale sont en effet des garanties pour les consommateurs dans la mesure où elles sont ainsi soumises à des règles déontologiques et de sécurité strictes.

Le 30 septembre : tous mobilisés pour dire NON à la loi « Montebourg-Macron » !

Lire le communiqué du CNPS

Télécharger les affiches de l’UNAPL

 

Journée sans professionnels libéraux : la mobilisation s’amplifie

La Journée sans professionnels libéraux, organisée mardi 30 septembre à l’appel de l’Union nationale des professions libérales (UNAPL), pour protester contre la dérégulation de certaines professions réglementées, gagne l’ensemble des libéraux de santé.

  • Du côté des médecins, le Syndicat des médecins Libéraux (SML), la Confédération des Syndicats médicaux Français (CSMF) et ses branches généraliste (UNOF) et spécialiste (UMESPE) ont lancé des mots d’ordre en ce sens. Lire les communiqués du SML, de la CSMF, de l'UNOF et de l'UMESPE
  • L’ensemble des syndicats de biologistes libéraux, SDB, SLBC et SNMB, le Syndicat des jeunes biologistes médicaux (SJBM) et le syndicat des internes en pharmacie option biologie médicale (FNSIP-BM) sont également à l’origine d’un appel unitaire à la fermeture des laboratoires le 30 septembre prochain. Ils considèrent que les dispositions du projet de loi « Croissance et pouvoir d’achat » « mettent en cause l’existence même de la biologie médicale libérale, et la santé publique ». Lire le communiqué commun
  • Même unité chez les pharmaciens d’officine. Les trois syndicats représentatifs, USPO, FSPF et UNPF, soutiennent en effet activement la journée d’action du 30 septembre, décidée par l’UNAPL et lancent un mot d’ordre de fermeture des officines. Lire le communiqué commun
  • Unité, enfin du côté des kinés où la FFMKR et l’UNSMKL ont également appelé à la mobilisation pour la journée du 30 septembre. Lire les communiqués de la FFMKR et de l'UNSMKL
  • La Confédération nationale des syndicats dentaires (CNSD) se mobilise sur tout le territoire pour que la chirurgie-dentaire ne soit pas "cassée". Après avoir appelé les chirurgiens-dentistes à fermer leurs cabinets le 30 septembre, la CNSD lance une série d'actions pour montrer au ministre la colère de la profession : manifestations départementales ou régionales interprofessionnelles, signature de la pétition UNAPL, affiches dans les cabinets et argumentaires patients, interpellation des parlementaires, conférences de presse ... et envoi par chaque chirurgien-dentiste aux ministres de l’Economie et de la Santé d'une brosse à dent cassée en leur demandant de "Ne pas casser la chirurgie-dentaire. Voir l’information sur le site de la CNSD
  • La Fédération Nationale des Infirmiers (FNI) s’associe au mouvement initiée par l’UNAPL, contre la déréglementation des professions libérales et « appelle tous les infirmières libérales à se mobiliser et à participer massivement à la « Journée sans professionnels libéraux » le 30 septembre 2014. Lire le communiqué
  • L’Organisation nationale des syndicats d’infirmiers libéraux (ONSIL) s’associe elle aussi au mouvement organisé par l’UNAPL le 30 septembre prochain. Lire le communiqué
  • Au nom du maintien du système de soins, la Fédération nationale des orthophonistes (FNO) s’oppose au projet de déréglementation des professions libérales et soutient l’action de l’UNAPL. Lire le communiqué
  • Inquiète de certaines mesures annoncées dans ce projet de loi et qui pourraient impacter la profession,  la Fédération nationale des podologues (FNP) s’associe au mouvement de contestation initié par l’UNAPL, contre la déréglementation des professions libérales. Lire le communiqué
  • Le Syndicat National Autonome des Orthoptistes (SNAO) appelle les orthoptistes à se mobiliser également. Ils sont directement menacés par le projet de loi « Croissance et Pouvoir d’Achat » qui prévoit de faire entrer légalement dans la filière visuelle des non professionnels de santé au prétexte qu’ils seraient à même de résoudre, à eux seuls, les problèmes d’accès à un rendez-vous en ophtalmologie. Lire le communiqué
  • La Fédération de l’hospitalisation privée (FHP) exprime son soutien aux médecins libéraux pour la « Journée sans professions libérales » organisée le 30 septembre à l’appel de l’UNAPL. La FHP dénonce « comme eux les excès de dogmatisme qui touchent aussi l’hospitalisation privée, partenaire des médecins libéraux, notamment à travers le projet de Loi de santé qui porte en germe l’exclusion totalement injustifiée du secteur hospitalier privé, des missions de service public ». Lire le communiqué

N’oubliez pas de signer la pétition contre la déréglementation !

http://www.professionsliberalesendanger.org

 

Les universités d’été et congrès du week-end

La ministre de la santé a défendu son projet de Loi de santé devant la CSMF à Lille

Lors de la 20e Université d’été de la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF), le week-end dernier à Lille, la ministre de la Santé a tenté d’apaiser la colère du syndicat, provoquée par le projet de Loi de santé. La CSMF a en effet prévenu qu’elle ne pourrait « pas accompagner une telle réforme qui ne correspond pas aux attentes des médecins libéraux de terrain et semble aller au rebours de l’histoire. » La CSMF veut une autre réforme du système de soins, autre que celle proposée actuellement, jugée dangereuse pour l’exercice libéral des médecins.

Récusant une à une ces critiques, la ministre a notamment évoqué le service territorial de santé au public piloté par les ARS, rappelant la liberté de chacun d’y participer ou non. Se réjouissant des résultats de l’avenant n°8 sur la régulation des dépassements d’honoraires, elle a également défendu la généralisation du tiers payant, soulevant la désapprobation de l’auditoire.

Voir le compte rendu de l’Université d’été de la CSMF

Le SML, réuni en congrès à Marseille, tire à boulets rouges sur la Loi de santé

Le Syndicat des médecins libéraux réunissait son congrès annuel à Marseille. Le syndicat a saisi l’occasion de ce rassemblement, pour lancer la mobilisation contre le projet de Loi de santé. Il a dévoilé le contenu d’un sondage choc, commandé pour la circonstance, selon lequel 97% des médecins sont mécontents de la politique de santé menée par le gouvernement. Le syndicat veut un électrochoc pour faire bouger les lignes : il suggère de dénoncer la convention médicale signée en juillet 2011, pour faire obstacle au projet de Loi de santé.

Voir l’information sur le site du SML

La CNSD à Cap Estérel réfléchit aux stratégies gagnantes pour le bucco-dentaire

Pour son université d’été, la Confédération des syndicats dentaires (CNSD), a axé sa réflexion sur la prévention, qui constitue l’un des axes majeurs de la future Loi de santé. « Les investissements dans la prévention aujourd’hui sont-ils vraiment les économies de demain ? Garder le patient en bonne santé n’est-il pas tout aussi valorisant que de le soigner et lui rendre le sourire », telles sont les questions abordées à Cap Estérel. Mais les cadres de la Confédération ont également abordé les sujets qui fâchent et notamment le projet de loi de déréglementation, contre lesquels ils mobiliseront leurs confrères pour la fermeture de tous les cabinets dentaires, le 30 septembre.

Voir l’information sur le site de la CNSD

 

La FFMKR lance son « bilan de dépistage kinésithérapique »

En février 2014, la Fédération française des masseurs kinésithérapeutes rééducateurs (FFMKR) lançait une enquête intitulée « La Prévention-Accès direct chez les MK »,  dans le but de mieux connaître les habitudes de la profession en matière de prévention. Près de 4 000 masseurs-kinésithérapeutes ont répondu. Aujourd’hui, afin de négocier une prise en charge de la prévention par les mutuelles, la Fédération entend prouver l’implication des professionnels sur le terrain. Elle a donc élaboré un bilan de dépistage, c’est-à-dire un questionnaire-type à proposer aux patients, à l’occasion d’une séance de kinésithérapie. L’objectif de ce bilan sera de faciliter le démarrage de l’activité, hors prescription de kinésithérapeute-préventeur pour certains et de collecter une base de données pour tous.

Lire le communiqué de la FFMKR

 

Journée mondiale de la surdité : la FNO rappelle le rôle de l’orthophoniste, professionnel de santé de premier recours

A l’occasion de la journée mondiale de la surdité, Le 27 septembre, la Fédération Nationale des Orthophonistes (FNO) rappelle son engagement aux côtés des personnes sourdes ou devenues sourdes, et des associations qui les représentent. Dans le cadre du dépistage, comme en matière d’appareillage, l’orthophoniste joue un rôle essentiel auprès des personnes. Il intervient aussi dans la mise en place d’une communication, à tous les âges.

La FNO rappelle qu’une intervention précoce de l’orthophoniste, dès l'annonce du diagnostic médical, permet la mise en place immédiate d’une communication harmonieuse et favorise le maintien d'interactions sociales de qualité entre la personne sourde et son entourage, essentielles à son autonomie, à son bien-être et à son inclusion dans la société.

Lire le communiqué de la FNO

 

Bientôt un nouveau Plan maladies neurodégénératives

À l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la maladie d’Alzheimer, le 21 septembre, les ministres de la Santé, Marisol Touraine, de la Recherche, Geneviève Fioraso, et des Personnes âgées et de la Famille, Laurence Rossignol, ont annoncé la présentation le 28 octobre du nouveau Plan maladies neurodégénératives, qui succèdera aux trois précédents Plans Alzheimer. Il « se déclinera sur cinq années » et « traduit une approche nouvelle, transversale à plusieurs maladies neurodégénératives, dans le respect de la réponse aux besoins spécifiques de chacun » ». 

 

Olivier Véran probable rapporteur du volet Assurance maladie du PLFSS 2015

Le député PS de l'Isère et médecin neurologue hospitalier au CHU de Grenoble, Olivier Véran, devrait être nommé rapporteur du volet Assurance maladie du Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2015. L'ancien rapporteur, le député Christian Paul (PS, Nièvre), a décidé de démissionner de ce poste pour cause de divergence avec le Gouvernement de Manuel Valls. 

 

Pierre-Jean Lancry, nouveau vice-Président du HCAAM

Pierre-Jean Lancry succède à Vincent Lidsky comme vice-Président du Haut Conseil pour l'avenir de l'Assurance maladie (HCAAM). Pierre-Jean Lancry a rejoint en mai 2014 la Caisse centrale de la mutualité sociale agricole (CCMSA) en tant que conseiller du Directeur général. Il était auparavant DG de l'ARS Basse-Normandie, depuis sa création en 2010. De 2003 à 2006, il avait déjà été secrétaire général du HCAAM.

 

Le comportement des Français face à la santé change l’été

Une enquête de l’institut BVA, réalisée mi-septembre, sur le carnet de santé des Français révèle que la fin d’été est peu marquée par des problèmes de santé, chez les adultes comme les enfants. En outre, les pathologies dont ils souffrent sont liées à la période estivale, tout comme les blessures les plus fréquentes sont dues aux « activités d’extérieur ou des expériences inédites ». En revanche, les allergies diminuent par rapport à la période de mars à juin, tout comme les rhumes, les angines ou les otites chez les enfants.

L’été, les Français consultent moins le médecin, demandent plus de conseils au pharmacien et se rendent plus directement aux urgences. Enfin, le mois d’août est marqué d’une période de baisse significative des dépenses de santé (68,7 euros par personne contre 82,6 euros en juin). 

 

L'agenda des libéraux de santé

Mardi 30 septembre : fermeture des cabinets pour la journée sans professionnels libéraux, à l’initiative de l’UNAPL pour protester contre le projet de déréglementation des professions libérales.

Vendredi 3 octobre : journée de rentrée du CNPS sur la future Loi de santé. S’inscrire en ligne

La FNO organise son 26e congrès scientifique international à Nantes, du 9 au 11 octobre. Voir le communiqué

Les 39èmes Entretiens de Podologie auront lieu les Samedi 18 et Dimanche 19 octobre 2014 aux Docks de Paris, sur le thème : Les lombalgies : prise en charge pluriprofessionnelle ».

Le Congrès national des pharmaciens se tiendra à Mandelieu les 18 et 19 octobre2014 : Pharmacien un métier d’avenir.

 
N’hésitez pas à nous communiquer vos informations, nous ne manquerons pas de les relayer cnps@cnps.fr
Conformément aux dispositions de la loi 78-17 : « Informatique, fichiers et liberté », vous conservez la possibilité d'accéder aux informations vous concernant et de les rectifier si vous le jugez nécessaire.
Abonnez vos amis
Vous désabonner
 
Recherche