CNPS Express - 15 octobre 2014
 

Déréglementation : l’UNAPL ne lâche rien

Alors que la mobilisation à l’occasion de la Journée sans professionnels libéraux du 30 septembre a été historique dans tous les secteurs et que le ministre de l’Économie Emmanuel Macron a annoncé qu’il souhaitait engager un dialogue constructif avec les libéraux sur le projet de loi relatif à la croissance et le pouvoir d’achat, « aucune avancée concrète n’a eu lieu », note l’Union nationale des professions libérales (UNAPL).

C’est pourquoi, suite à la réunion de son Conseil national le 10 octobre, elle a décidé de poursuivre la mobilisation des professionnels libéraux et des Français par le biais d’une campagne nationale d’affichage. Par ailleurs, la campagne de pétition nationale, notamment auprès des usagers, sera intensifiée tandis que les parlementaires et les élus locaux continueront à être interpellés sur le sujet pour les informer de tous les tenants et les aboutissants. Enfin, une grande manifestation nationale des professionnels libéraux sera programmée à Paris et ainsi que différentes actions de protestation en fonction du contenu du texte final du projet de loi.

Lire le communiqué de l’UNAPL

Signer la pétition nationale de l’UNAPL

Télécharger la pétition papier pour vos patients

Téléchargez l’affiche de l’UNAPL

 

Déréglementation : le projet Macron présenté en Conseil des ministres le 15 octobre

Il devait laisser le temps à la concertation et au dialogue, mais finalement le ministre de l’Economie n’aura pas attendu la fin des discussions pour présenter les grandes lignes de la future loi « croissance et pouvoir d’achat » dès de mercredi 15 octobre en Conseil des ministres. Ce texte véhiculera, notamment les mesures concernant la déréglementation de 37 professions libérales, y compris dans le secteur de la Santé. Il sera attendu avec un intérêt tout particulier par le CNPS, les Libéraux de santé, l’UNAPL et l’ensemble des professionnels libéraux, qui sont prêts à revenir dans la rue pour faire barrage à un projet de loi destructeur porté par un Gouvernement qui ne les aurait pas entendus.

 

Un Prix Nobel d’Économie pour un chantre de la régulation

Le prix Nobel d’Économie a été décerné le 13 octobre à l’économiste français Jean Tirole, Président de la Toulouse School of Economics. « Jean Tirole est l'un des économistes les influents de notre époque. Il est l'auteur de contributions théoriques importantes dans un grand nombre de domaines, mais a surtout clarifié la manière de comprendre et réguler les secteurs comptant quelques entreprises puissantes », explique l’Institution du Nobel à l’appui de son choix, récompensant le penseur pour son « analyse de la puissance du marché et de la régulation. » Le Gouvernement français serait définitivement à contre-courant en se lançant dans une dérégulation des professions libérales. 

 

Le projet de loi de santé présenté en Conseil des ministres le 15 octobre

Le projet de loi de santé doit être officiellement présenté en Conseil des ministres ce mercredi 15 octobre 2014, avant d’être  dévoilé lors d’une conférence de presse organisée par la ministre de la Santé. Pour mémoire, cette loi, qui se veut ambitieuse mais qui est largement contestée par les professionnels de santé, vise à « transformer le quotidien de 65 millions de Français, en s’attaquant à la racine des inégalités de santé, en renforçant la proximité de l’offre de soins et en faisant le pari de l’innovation pour maintenir notre système de santé à son plus haut niveau d’excellence », selon le Gouvernement. Les Libéraux de santé sont impatients de connaître la version finale de ce texte pour savoir si leurs demandes ont été entendues. A suivre…

 

Déréglementation : la CNSD va appeler les chirurgiens-dentistes à manifester avec l’UNAPL

« La suppression du numerus clausus, la dissociation de l’acte prothétique, l’ouverture du capital de sociétés d’exercices à des investisseurs non professionnels prévues dans le projet de loi Croissance et pouvoir d’achat menaceraient dangereusement la qualité et la sécurité des soins bucco-dentaires », rappelle la Confédération nationale des syndicats dentaires (CNSD). Or, malgré la journée de mobilisation nationale du 30 septembre, le Gouvernement semble maintenir sa position. La CNSD demande donc aux chirurgiens-dentistes libéraux de maintenir la pression (affiches et tracts, pétition et poursuite de l’opération « Ne cassez pas la chirurgie dentaire »).

Lire le communiqué de la CNSD

 

La CSMF mobilisée contre les projets du Gouvernement en matière de Santé

Réuni le 11 octobre dernier à Paris, le Conseil confédéral de la CSMF considère que les différents projets du Gouvernement (loi de santé, projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2015 et projet de loi de déréglementation des professions libérales) sont « inacceptables pour les médecins libéraux et constituent une menace pour la qualité des soins » et appelle les médecins libéraux à rester mobilisés. Le Conseil confédéral a également exprimé « son indignation face au récent décret autorisant l’OGDPC à ne plus prendre en charge de façon systématique le DPC des médecins libéraux » et annonce que le syndicat donnera des suites juridiques à cette publication. Enfin, suite à la publication de l’ordonnance « Accessibilité », la CSMF demande la mise en place au plus vite d’un « dispositif d’aide » des cabinets médicaux « sous forme de dotations spécifiques, de mesures de défiscalisation, de prêts à taux zéro ».

Lire les motions de la CSMF

 

Les kinés, « les mieux placés pour faire la prévention primaire », rappelle la FFMKR

La prévention primaire regroupe l’ensemble des moyens mis en œuvre pour empêcher l’apparition d’un trouble, d’une pathologie ou d’un symptôme. « Il est clair que pour réaliser ce tour de force, il faut se doter d’un outil complet, individualisé et adaptable à chaque usager, souligne la Fédération française des masseurs kinésithérapeutes rééducateurs (FFMKR) dans un communiqué du 10 octobre. Cet outil existe et il est 100 % fait par et pour les kinés : c’est le RVPK (Rendez-vous préventif en kinésithérapie), que la FFMKR entend faire vivre et grandir.

Lire le communiqué de la FFMKR

 

En colère, la FNP appelle les podologues à manifester le 17 octobre

La Fédération nationale des podologues appelle l’ensemble des professionnels à manifester devant le ministère des Affaires sociales et de la Santé le vendredi 17 octobre à 12h00. En cause : ses attentes non satisfaites dont « l’ouverture des négociations conventionnelles avec une redéfinition des avantages sociaux comme pour les autres professions de santé, la reconnaissance de leur place dans la prise en charge des soins coordonnés, l’évolution du décret de compétences, la régulation de la démographie professionnelle ». En somme, une « reconnaissance à la hauteur de sa contribution au système de santé français ».

Lire le communiqué de la FNP

 

La FSPF appelle à manifester une nouvelle fois avec l’UNAPL

La Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) appelle les pharmaciens à maintenir leur mobilisation et à manifester une nouvelle fois avec l’UNAPL (Union nationale des professions libérales). Malgré une concertation avec Emmanuel Macron, ministre de l’Économie, la FSPF « constate qu’aucun arbitrage n’a été rendu (...) et exprime les plus grandes inquiétudes pour le devenir des professionnels de santé qu’elle représente. » Elle rappelle son opposition « à toute déréglementation aveugle du monopole officinal garant de sécurité sanitaire (et) à l'ouverture du capital des officines » et son soutien à la loi de répartition des officines sur le territoire. Le syndicat condamne en outre fermement les dispositions du PLFSS pour 2015 qui « prévoit une baisse de la rémunération du réseau officinal de plus de 300 millions d’euros ».

Lire le communiqué de la FSPF

 

L’ONSIL ne veut pas que les SSIAD deviennent des SPASAD

La secrétaire d’État aux personnes âgées, entend « transformer en cinq ans tous les SSIAD (Services de soins infirmiers à domicile) en SPASAD (Services polyvalents de soins et d’aides à domicile) ». Un projet qui inquiète l’Organisation nationale des syndicats d’infirmiers libéraux (ONSIL) car le Gouvernement n’évoque à aucun moment le rôle des professionnels libéraux dans les soins à domicile. Par ailleurs, pour l’ONSIL, « la concordance, pour ne pas dire la confusion, établie entre les soins et les aides, peut laisser supposer que la Secrétaire d’État entend mettre en place des professionnels autorisés à préparer les repas tout en changeant les perfusions ». « La volonté du Secrétariat d’État est-elle d’éliminer du maintien à domicile des personnes âgées ou handicapées, les professionnels de santé libéraux ? », s’interroge l’ONSIL.

Lire le communiqué de l’ONSIL

 

DPC : le SML veut un Grenelle de la formation

Alors que le Syndicat des médecins libéraux (SML) alerte depuis des mois sur les dysfonctionnements des institutions gérant le Développement professionnel continu (DPC) des médecins, le décret qui vient de paraître sur le sujet constitue aux yeux du SML, « une atteinte supplémentaire à l’avenir de la formation continue des médecins libéraux ».

En effet, le texte limite le DPC à une seule séance de formation par an et par médecin, voire à une fois tous les trois ans.

C’est pourquoi le SML propose à tous les acteurs libéraux de la formation ainsi qu’aux syndicats représentatifs de se réunir pour « faire le Grenelle de la formation ».

Lire le communiqué du SML

 

L’agenda des libéraux de santé

La FNP appelle les podologues à manifester vendredi 17 octobre

Les 39èmes Entretiens de Podologie auront lieu les Samedi 18 et Dimanche 19 octobre 2014 aux Docks de Paris, sur le thème : Les lombalgies : prise en charge pluriprofessionnelle ».

Le Congrès national des pharmaciens se tiendra à Mandelieu les 18 et 19 octobre2014 : Pharmacien un métier d’avenir.

 
N’hésitez pas à nous communiquer vos informations, nous ne manquerons pas de les relayer cnps@cnps.fr
Conformément aux dispositions de la loi 78-17 : « Informatique, fichiers et liberté », vous conservez la possibilité d'accéder aux informations vous concernant et de les rectifier si vous le jugez nécessaire.
Abonnez vos amis
Vous désabonner
 
Recherche