CNPS Express - 17 Juin 2015

Mercredi 17 juin 2015

 
  Le CNPS et la CNSD rendent hommage à Jacques Monnot

Le Dr Jacques Monnot, né en 1933 à Belfort, est décédé le dimanche 14 juin 2015. Ardent défenseur de l'interprofessionnalité, Jacques Monnot présida le CNPS de 1981 à 1995 où il fut l’organisateur des grandes manifestations de 1982, 1984 et 1991 pour la défense de l’exercice libéral. Il fut également le Président emblématique de la Confédération nationale des syndicats dentaires (CNSD) dans les années quatre-vingt et l’un des principaux acteurs du renouveau du syndicat dentaire à cette époque. Conscient de l'importance des affaires internationales, il présida également l’Organisation régionale européenne (ORE) - instance représentative du Vieux continent au sein de la Fédération dentaire internationale (FDI) - de 1986 à 1992, puis la FDI elle-même de 1999 à 2001. Le CNPS et la CNSD saluent la mémoire de ce grand syndicaliste.
A cette occasion le CNPS publie à nouveau les propos de Jacques Monnot parus dans le livre des 40 ans de l’organisation interprofessionnelle des Libéraux de santé.

Lire le dossier de la CNSD

Lire le communiqué du CNPS

Lire l'interview

  Parlement : une session extraordinaire de juillet sans  loi de Santé
Si les parlementaires sont convoqués en session extraordinaire à partir du 1er juillet, ce n’est pas pour travailler sur des sujets de santé. Comme prévu, le projet de loi de modernisation de notre système de santé attendra en effet la session de rentrée qui commencera mi-septembre.
Plusieurs textes concernant les  professionnels de santé sont néanmoins au programme de la session extraordinaire : le projet de loi Macron pour ce qui est de la suite et de la fin de son parcours parlementaire ; le projet de loi portant nouvelle organisation territoriale de la République, dit "NOTRe", sera, lui, en nouvelle lecture à l’Assemblée  nationale ; cette dernière examinera également en première lecture le projet de loi ratifiant l'ordonnance relative à la mise en accessibilité des établissements recevant du public.
  Un code refondu en 2016 pour les mutuelles
Lors du congrès de La Mutualité française, le 12 juin 2015 à Nantes, le Président de la République, a précisé que le Gouvernement déposerait un projet de loi refondant le code de la mutualité début 2016. Il accède ainsi à la demande Fédération nationale de la mutualité française (FNMF). Il s’agit de revoir les modes de gouvernance (plus de représentants des salariés et des entreprises) ou encore le statut des dirigeants pour qu’ils soient en adéquation avec la montée en puissance des contrats collectifs. Le Chef de l’État a profité de cet événement pour insister sur le rôle des organismes complémentaires dans le processus de généralisation du tiers payant…
  Réforme du secteur bucco-dentaire : la CNSD salue une nouvelle dynamique

À l’occasion du 41e congrès de La Mutualité française, organisé les 11, 12 et 13 juin derniers, le Directeur de l'Union nationale des caisses d’Assurance maladie (Uncam), a déclaré vouloir ouvrir la voie aux négociations conventionnelles avec les chirurgiens-dentistes et l’Union nationale des organismes d'assurance maladie complémentaire (UNOCAM). La Confédération nationale des syndicats dentaires (CNSD) se félicite d’ores et déjà de cette « avancée majeure ». Elle appelle en effet, depuis plusieurs années, à une réforme indispensable pour préserver la liberté de soigner tous les patients dans des conditions optimales de qualité et de sécurité.

Lire le dossier de la CNSD

  La CSMF interpelle le Président de la République

À l’occasion du congrès de La Mutualité française, le 13 juin dernier à Nantes, la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) a interpellé le Président de la République sur l’importance de protéger l’indépendance des médecins libéraux et des mutuelles. Et de rappeler que « ce sont deux grands acteurs de la santé qui se doivent de rester indépendants l’un de l’autre dans l’intérêt des patients mais qui ne peuvent s’ignorer, d’où la présence de la CSMF aujourd’hui à cette tribune ». Elle a également demandé que les mutuelles ne « s’américanisent pas » en développant de plus en plus de services dans le secteur médico-social, dans la distribution de produits de santé mais aussi autour de l’hospitalisation à domicile ou des soins de réadaptation etc. « L’État doit prendre ses responsabilités pour réguler le système mutualiste », réclame la CSMF.

Lire le communiqué de la CSMF

  Les Assises de l’orthophonie : la FNO évoque l’avenir

La journée nationale des Assises de l’orthophonie a réuni, vendredi 12 juin, 250 personnes autour des problématiques liées à l’évolution de la profession et de l’environnement sanitaire. L’occasion, pour les orthophonistes, d’évoquer l’inquiétude le « repli paradoxal vers un modèle archaïque médico-centré, ignorant le dialogue et la concertation avec les autres professionnels de santé, et des restrictions budgétaires sur les dépenses liées aux soins ». L’occasion, aussi, de réaffirmer leur volonté de réfléchir collectivement sur leur pratique quotidienne « au cœur d’un système de soins en pleine mutation ».
 Les orthophonistes « ont montré qu’ils étaient impliqués et force de proposition pour répondre aux besoins des patients, aux besoins d’une organisation des soins toujours perfectible», se réjouit la Fédération Nationale des Orthophonistes (FNO).

Lire le communiqué de la FNO

  La FSPF dénonce devant les sénateurs une loi médico-centrée

Auditionnée par la commission des Affaires sociales du Sénat le 9 juin dernier, la Fédération des pharmaciens d’officine (FSPS) a exprimé de nombreuses réserves sur un projet de loi qui « rate son objectif de modernisation du système de santé et pêche par une vision médico-centrée oubliant le rôle essentiel des professionnels de santé libéraux, notamment les pharmaciens d'officine ». Elle a demandé aux sénateurs de soutenir les mesures qu’elle propose pour améliorer le texte concernant la coordination ville-hôpital, la permanence pharmaceutique et la coordination entre professionnels de santé. La FSPF a également invité les sénateurs à maintenir le dispositif voté par les députés et permettant l'ouverture directe du capital des officines aux pharmaciens adjoints, ce qui facilitera l'accès des jeunes à la profession.

Lire le communiqué de FSPF

  Charte audioprothèse du réseau Kalivia : les demandes de l'UNSAF entendues

Le Syndicat national des audioprothésistes (UNSAF), s'était inquiété de la rédaction d’un référentiel de bonnes pratiques intitulé « Charte qualité du réseau Kalivia audio 2015 ». Une récente réunion de travail entre les représentants de Kalivia, le SNORL (Syndicat des médecins ORL) et l'UNSAF a permis quelques avancées : certains points, sources d’inquiétude pour les audioprothésistes, ont ainsi été amendés ou explicités dans un document complémentaire à la Charte, portant notamment sur les pratiques professionnelles et l’essai de matériels. L’UNSAF a donc fait savoir qu’elle laissait désormais « à la libre appréciation de chaque audioprothésiste le choix d’adhérer ou non au réseau Kalivia ».

Lire le communiqué

  L’agenda des Libéraux de Santé

Les 19, 20 et 21 juin prochains, se tiendra le 52ème congrès de la FFMKR.

Le SDB organise les JIB, du 21 au 25 juin, au Palais des Congrès de Paris-Porte Maillot

La CSMF prépare sa 21ème Université d’Eté du 11 au 13 septembre à Giens sur le thème « Le système de santé français : A bout de souffle ? Quelles solutions ? ».

Le SML « fera sa conférence de Santé » du 24 au 26 septembre à Marseille.

Le CNPS fera sa journée de rentrée le vendredi 2 octobre à l’Hôtel Crowne Plaza, 10 Place de la République, 75011 Paris.

La FNP programme ses 40èmes Entretiens de Podologie, les 16-17 octobre 2015 au Paris Event Center, Porte de la Villette à Paris sur le thème : « Cicatrisation des plaies ; le rôle du pédicure-podologue au sein de l’équipe pluridisciplinaire »

Le congrès national des pharmaciens organisé par la FSPF aura lieu à Reims les 17 et 18 octobre

N’hésitez pas à nous communiquer vos informations, nous ne manquerons pas de les relayer cnps@cnps.fr
Conformément aux dispositions de la loi 78-17 : « Informatique, fichiers et liberté », vous conservez la possibilité d'accéder aux informations vous concernant et de les rectifier si vous le jugez nécessaire.
Abonnez vos amis
Vous désabonner

 
Recherche