CNPS Express - 25 Novembre 2015

Mercredi 25 novembre 2015

 
  Renouvellement du Bureau du CNPS

Le Centre national des professions de santé (CNPS), qui fédère la quasi-totalité des syndicats de professionnels de santé libéraux (32 organisations représentatives) et représente près de 400 000 professionnels, a renouvelé son Bureau pour les deux ans à venir, le 12 novembre dernier. Son Président, Philippe GAERTNER, a été réélu à l'unanimité pour un second mandat. L’ensemble du bureau a également été reconduit. En l’occurrence, les 6 vice-présidents, François BLANCHECOTTE (SDB - biologiste), Anne DEHETRE (FNO - orthophoniste), Eric HENRY (SML - médecin), Jean-Paul ORTIZ (CSMF - médecin), Daniel PAGUESSORHAYE (FFMKR - masseur-kinésithérapeute) et Philippe TISSERAND (FNI - infirmier), les deux secrétaires généraux, Catherine MOJAÏSKY (CNSD - chirurgien-dentiste) et Luc DUQUESNEL ( CSMF -médecin), le trésorier Eric ALEXANDRE  (CDPS 80 - chirurgien-dentiste) et le Trésorier Adjoint Serge COIMBRA – (FNP - podologue).

Voir le communiqué du CNPS

  L’examen de la Loi de santé à l’Assemblée nationale reporté de deux jours…
Certains syndicats de libéraux de santé réclamaient un moratoire, il n’y a eu qu’un modeste report de de quelques jours. L’examen du projet de loi de santé en nouvelle lecture à l’Assemblée nationale, qui devait initialement débuter le mardi 17 novembre à 17 h 00, a débuté ce mardi 24 novembre. Une décision prise non pas tant à la suite des demandes des professionnels de santé libéraux que pour respecter la période de deuil national consécutive aux attentats survenus à Paris.
  … et le vote repoussé au 1er décembre
Le vote du projet de loi de modernisation de notre système de santé à l’Assemblée nationale, en séance publique, initialement prévu le 25 novembre, a été reporté au 1er décembre. Et ce, pour laisser le temps aux députés d’effectuer la nouvelle lecture du texte. C’est ce qu’a annoncé le secrétaire d’Etat aux Relations avec le Parlement, le 24 novembre. De nombreux syndicats de libéraux de santé poursuivent leur mobilisation contre ce texte auxquels ils s’opposent.
  PLFSS : nouveau calendrier parlementaire après l’échec de la CMP
Le Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2016 a été adopté en nouvelle lecture lundi soir par l'Assemblée nationale. Les députés ont rétabli l’ensemble des dispositions modifiées par le Sénat.
  Deuxième volet du Pacte Territoire santé : un plan ambitieux contre les déserts médicaux
Si l’annonce, par la ministre de la Santé, des mesures du deuxième volet du Pacte Territoire santé, prévue le 16 novembre dernier, a été reportée en raison des attentats qui ont touché la France, certains éléments sont déjà connus. Le Pacte a comme objectif de lutter contre la désertification médicale. Pour cela, il promeut l’élargissement aux spécialités (gynécologie, pédiatrie etc.) des stages en cabinet de ville, l’augmentation du nombre de contrats d’engagement de service public (1 700 CESP à l’horizon 2017) et de praticiens territoriaux de médecine générale (1 000 à l’horizon 2017), la hausse du nombre de maisons de santé pluridisciplinaires (1 000 d’ici à 2017) ou encore la réévaluation du numerus clausus dans dix régions à densité médicale particulièrement faible. Autres mesures envisagées : le déblocage de moyens pour les médecins correspondants du Samu afin de développer l’accès aux soins en moins de trente minutes, l’augmentation du nombre d’enseignants et de maisons de santé universitaires et enfin, le déploiement en ville d’expérimentations de télémédecine pour les patients souffrant d’affections de longue durée et pour les soins urgents
  Nouvelle hausse des dépenses du régime général d’Assurance maladie
Les remboursements de soins du régime général ont progressé de +2,2 % sur les dix premiers mois de 2015 (en comparaison avec la même période de l’année précédente) et en données Corrigées des jours ouvrés et des variations saisonnières (données CVS-CJO). « Sur les dix premiers mois de 2015, les dépenses de soins de ville progressent de +2,5 % en données CVS-CJO, détaille la Caisse nationale d’Assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts) dans son bilan du 18 novembre. En rythme annuel (évolution des douze derniers mois par rapport aux douze mois précédents), l’augmentation est de +2,9 %. » En particulier, à fin octobre 2015, les remboursements de soins médicaux et dentaires avaient augmenté de +2,8 % (CVS-CJO). Plus précisément de +1,5 % pour les remboursements de soins de généralistes ; de +3,3 %  pour les remboursements de soins spécialisés et de +2,3 % pour les remboursements de soins dentaires. En ce qui concerne les soins d’auxiliaires médicaux, le montant des remboursements a globalement augmenté de +4,9 % sur les dix premiers mois de 2015.
  Protection sociale : la disparité interdépartementale des dépenses d’assurance maladie pointée du doigt
Le Haut conseil du financement de la protection sociale (HCFPS) a publié, le 10 novembre, son rapport sur l’impact de la protection sociale et de son financement sur la distribution territoriale des revenus. Il s’est intéressé aux disparités de dépenses d’Assurance maladie selon les départements. Pour les soins de ville, « trois grandes zones se distinguent par un plus haut niveau de dépenses » : les littoraux et le piémont pyrénéen, la frange nord-est et enfin, Paris et la petite couronne. Le département où la dépense ambulatoire par habitant est la plus élevée est les Bouches-du-Rhône (1 488 euros) tandis que le département où la dépense de soins de ville par habitant est la plus faible est la Mayenne (705 euros). Les facteurs de disparité sont, entre autres, la démographie, les différences d’état de santé de la population, l’offre de soins, la diversité des pratiques des professionnels et les modalités de recours aux soins des assurés. Le HCFPS estime que des compromis sont donc à trouver pour éviter ces situations de déséquilibre.
  Stress, burn-out, addictions… : le CNPS ausculte les professionnels de santé

En partenariat avec l’association Soins aux professionnels de santé, le Centre national des professions de santé (CNPS) lance une grande enquête sur la perception par les professionnels de santé de leurs vulnérabilités. Pour y participer, il suffit de remplir le questionnaire en ligne. Les résultats de l’enquête seront présentés le 3 décembre lors du 1er colloque national « Soigner les professionnels de santé vulnérables », organisé à l'Académie de médecine.

Participer à l'enquête

Voir le site du colloque

  MACSF démarre en Île-de-France son projet d'investissement en résidences services
L'assureur mutualiste, partenaire du CNPS, vient d'acquérir une première résidence services pour personnes âgées, à Saint-Mandé (Val-de-Marne). Un achat qui marque la volonté du groupe de « diversifier ses investissements ». La MACSF est en effet déjà présente dans le domaine des résidences étudiantes à destination des futurs professionnels de santé et dans le secteur du loisir. Le groupe souhaite par ailleurs « accompagner l'évolution sociétale » et envisage d’étoffer son parc pour atteindre « une petite dizaine d'établissements » d’ici trois ou quatre ans principalement dans les grands centres urbains.
N’hésitez pas à nous communiquer vos informations, nous ne manquerons pas de les relayer cnps@cnps.fr
Conformément aux dispositions de la loi 78-17 : « Informatique, fichiers et liberté », vous conservez la possibilité d'accéder aux informations vous concernant et de les rectifier si vous le jugez nécessaire.
Abonnez vos amis
Vous désabonner

 
Recherche