CNPS Express - 10 Février 2016

Mercredi 10 Février 2016

 
  Les applis santé partie intégrante de la pratique

Un sondage, réalisé par le Lab e-santé avec MedPics, Stagium, l'Association nationale des étudiants en pharmacie (ANEP) et le Moniteur des pharmacies, dans le cadre de la 3ème édition des Trophées de la Santé mobile, montre que les objets connectés sont déjà entrés dans la pratique des professionnels de santé.
En effet, 86 % des jeunes médecins ont déclaré utiliser une application mobile de santé pour seulement 66 % des jeunes pharmaciens. Par ailleurs, 25 % des jeunes médecins et 29 % des jeunes pharmaciens déclarent avoir déjà conseillé une application mobile ou un objet connecté de santé.   Si ce sujet vous intéresse, ne manquez pas la Convention du CNPS qui se déroulera le 1er avril 2016 (voir ci-dessous l’agenda des Libéraux de santé).
 
En savoir plus sur la convention du CNPS

S’inscrire à la convention

  « Grande conférence de la Santé » : jour J, ce jeudi 11 février

La « Grande conférence de la Santé » se déroulera ce jeudi 11 février au Conseil économique, social et environnemental (Cese) en présence de nombreuses organisations professionnelles. Le Premier ministre, la ministre de la santé et le secrétaire d'Etat chargé de l'enseignement supérieur et de la recherche, y sont attendus. Cette manifestation initiée par le chef du gouvernement et dont le thème est « Accompagner le progrès en santé : nouveaux enjeux professionnels » doit mettre le point final aux travaux de concertation initiés en juin 2015. Elle doit conduire à l’élaboration d’une feuille de route - à court et moyen terme - sur la formation et l’exercice professionnel. Près de 80 organisations dont les syndicats et les Ordres ont versé leurs contributions dans le cadre des travaux préparatoires. Elles sont consultables sur le site dédié (voir ci-dessous)

En savoir plus

Voir les contributions des organisations

Voir le programme

 

  Des « Assises de la Médecine libérale » pour contrer la « Grande conférence de la Santé »

Plusieurs syndicats, en particulier tous les syndicats représentatifs de médecins libéraux, ont décidé de  boycotter La « Grande conférence de la Santé » en représailles à l’adoption à la Loi de santé.
Pour contrer cette Grande conférence, ces cinq syndicats médicaux, dont la CSMF et le SML ont décidé d’organiser en parallèle, au même moment, des « Assises de la médecine libérales ». Ces Assises, qui comporteront pas moins de 10 ateliers, doivent déboucher sur « une plateforme de propositions communes dans le cadre de la future négociation conventionnelle pour faciliter l’accès aux soins ».

Voici le communiqué

  Etudes : la FSPF veut prolonger de 2 ans les études des pharmaciens
L’harmonisation des cursus d'enseignement supérieur européens, impose d’organiser désormais le cursus universitaire autour de trois niveaux de diplômes : la licence (3 ans), le master (5 ans) et le doctorat (8 ans). Actuellement, le diplôme de pharmacien d’officine, est obtenu aprés six années d’études. Pour la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), il serait « incompréhensible pour les pharmaciens d’officine de voir le nombre d’années d’études se réduire à 5 ans ». La FSPF a demandé que « lors de la Grande conférence de santé du 11 février, soit annoncée la création d’un DES (diplôme d’études spécialisées) de pharmacie générale permettant l’accès à la profession au terme de 8 années d’étude ». Le syndicat estime que cette modification permettra d’adapter la formation aux nouvelles missions de pharmaciens tout en élevant leur niveau de compétence. Rappelons que la dernière réforme des études de pharmacie est vieille de plus de 30 ans et date de 1984.

Lire le communiqué de la FSPF
  La CNSD dénonce les manœuvres dilatoires autour de la fermeture du CLESI (PESSOA)
La CNSD fulmine à nouveau contre l’établissement de formation privé portugais CLESI (anciennement PESSOA) qui poursuit son activité. L'action de la CNSD envers les pouvoirs publics et les parlementaires, appuyée par la mobilisation de toute la profession avait pourtant permis de « remettre les pendules à l'heure » en mettant fin au vide juridique dans lequel cette structure s’était engouffrée. Or, le CLESI utilise toutes les ficelles procédurales pour repousser la date de la fermeture à laquelle la nouvelle réglementation devait le conduire, à moins qu’il ne se mette en conformité, avant la fin décembre 2014. Le problème, c’est que « des étudiants obtiennent des équivalences en toute illégalité dans des écoles privées étrangères », et « rien ne dit que les diplômes seront validés lors d'un retour en France ! » alerte la CNSD. La CNSD gage que les réclamations des étudiants ainsi floués viendront étoffer le dossier de la plainte pour escroquerie est en cours d'instruction à Toulon, dont le syndicat est partie prenante.

En savoir plus
  Réseau Itelis audioprothèse : l’UNSAF et la profession dénoncent une concertation sous pression
Filiale d’Axa et Humanis, Itelis a lancé un appel à candidatures pour le renouvellement de son réseau audioprothèse, sans attendre l’issue des discussions à peine engagées avec la profession. Le Syndicat national des audioprothésistes (UNSAF) avec le Collège national de l’audioprothèse et le Syndicat national des entreprises de l’audition, s’élèvent contre ce qu’ils jugent être « une concertation de façade » à laquelle ils « regrettent d’avoir participé ». La profession déplore que « le principal objectif de cette plateforme [soit] financier, sacrifiant au passage la qualité et l’accompagnement des patients malentendants, au détriment de la santé publique » et fustige les nouvelles obligations que ce réseau voudrait leur imposer. Le CNA, le SYNEA et l’UNSAF appellent Itelis et ses actionnaires à ouvrir « une vraie discussion » pour sortir de cette impasse.

Lire le communiqué
  Embauche : le grand retour du testing
Les Libéraux de santé se souviennent des tentatives répétées des différents ministres de la santé, pour imposer le testing comme moyen de lutte contre les refus de soins. E dispositif figurait d’ailleurs dans la version initiale du projet de loi de santé. Les ministres de l’Economie et du Travail ont pour projet de l’imposer afin de pénaliser les employeurs suspectés de discriminations à l'embauche. Cette mesure, si elle était appliquée, pourrait concerner toutes les entreprises dont les cabinets des professionnels de santé libéraux. L’Union nationale des professions libérales (UNAPL) a vivement réagi vendredi à cette annonce et s’est dite « scandalisée » par cette suspicion a priori. Si la discrimination est en soi condamnable, « stigmatiser, une fois de plus, les employeurs » est inacceptable pour l’UNAPL qui y voit une manœuvre destinée à « détourner l’attention de l’inefficacité de la politique gouvernementale en matière d’emploi ». Et la confédération des professions libérales, de dénoncer les discriminations du Gouvernement à l’encontre des entreprises libérales exclues de nombreux dispositifs d’aide aux entreprises.

Lire le communiqué de l'UNAPL
 

Le calendrier des libéraux de santé

Transformation numérique du système de Santé : le CNPS vous donne rendez-vous le 1er avril

La prochaine convention du CNPS aura lieu le vendredi 1er avril 2016 avec pour thème la Transformation numérique du système de Santé. Les professionnels de santé libéraux vont être amenés à s′emparer de nouveaux outils numériques dans leur exercice et inventer de nouveaux usages qui vont profondément modifier leur métier.

Comment se retrouver dans cette transformation numérique de la Santé, l′anticiper et s′y adapter ? Quels en sont les risques et les opportunités ? Pour connaître les ré ponses à ces diffé rentes questions, participez à cette convention ! Elle aura lieu le 1er avril 2016 à Paris à l′Hôtel Crowne Plaza moins de 10 Place de la République, Paris 11ème, métro République. 

Voir le programme

S′inscrire en ligne

N’hésitez pas à nous communiquer vos informations, nous ne manquerons pas de les relayer cnps@cnps.fr
Conformément aux dispositions de la loi 78-17 : « Informatique, fichiers et liberté », vous conservez la possibilité d'accéder aux informations vous concernant et de les rectifier si vous le jugez nécessaire.
Abonnez vos amis
Vous désabonner

 
Recherche