CNPS Express - 24 Février 2016

Mercredi 24 Février 2016

 
  Tiers payant : les organismes d'assurance maladie dévoilent leurs propositions
Les caisses nationales d’assurance maladie et l’association des complémentaires santé, ont présenté mercredi 17 février, les solutions techniques qu’elles ont élaboré conjointement pour mettre en œuvre la généralisation du tiers payant. Un temps évoquée, la piste du flux unique de paiement a finalement été écartée en raison de la multiplicité des obstacles rencontrés. Plusieurs solutions ont été avancées comme l’intégration, dans le logiciel métier des professionnels, d'un système de suivi automatique des paiements, ou le recours à un opérateur intermédiaire chargé de la gestion des flux de facturation et des retours avec les organismes payeurs. Les organismes indiquent vouloir prendre quatre engagements pour répondre aux attentes des professionnels de santé : « une garantie de paiement », « des engagements en termes de délais de paiement », « la simplicité du suivi et la liberté d’organisation des professionnels de santé », « un accompagnement renforcé par les conseillers informatiques services et un service d’assistance dédié ». Un rapport sera remis à la ministre de la santé avant la fin du mois. A suivre…

 
Lire le communiqué

  Territoires de soins numériques : début des expérimentations

La Direction générale de l’offre de soins (DGOS) a mis en ligne une présentation pour annoncer le lancement, dès cette année, des expérimentations des projets Territoire de soins numérique (TSN). Ce dispositif, contenu dans les orientations de la loi de modernisation de notre système de santé, prévoit la mise en œuvre de différentes mesures telles que les plateformes territoriales d’appui ou le service public d’information en santé avec pour enjeux de « garantir l’accès aux soins de tous » et « renforcer les outils proposés aux professionnels pour leur permettre d’assurer la coordination du parcours de leur patient ». Doté d’une enveloppe de 80 millions d’Euros, le programme TSN a pour ambition de faire émerger des solutions organisationnelles et techniques innovantes au service de ces objectifs.

Voir la présentation

  La démographie sanitaire n’est pas un long fleuve tranquille…

Rien ne va plus avec celui qui fut secrétaire général de la Conférence de la Santé (CNS), instance permanente consultative créée en 1996 regroupant professionnels de santé et usagers, à ne pas confondre avec la « Grande » conférence éponyme. Le haut fonctionnaire a démissionné vendredi dans un froissement de papier. Dans une note divulguée par la presse, pour justifier sa démission, et qu’il destine à l’IGAS, il dénonce la « vaste mascarade » de la démocratie sanitaire. Il reproche d’une part au cabinet de la ministre d’avoir exigé de « relire les avis ou contributions de la CNS préalablement à leur publication » et, d’autre part, le désintérêt du ministère pour les travaux de la CNS. Les libéraux de santé pour leur part, très largement sous-représentés au sein de la CNS ne se font plus d’illusion depuis très longtemps sur cette instance…

  La CNSD au secours des victimes des centres dentaires low cost
Depuis 6 ans, la Confédération nationale des syndicats dentaires (CNSD) alerte les Pouvoirs Publics et les médias sur la « dangerosité » de « centres dentaires low cost qui fonctionnent comme des commerces, dénués de toute éthique médicale », profitant du vide juridique et réglementaire. Face à la multiplication des plaintes de patients victimes de mutilations, de surtraitement et autres escroqueries, le syndicat a décidé d’agir. Il entend ainsi de ne pas rester passif face à ces « commerces » qui ternissent l’image de la profession. Pour ce faire, la CNSD se range du côté de victimes et va les aider à obtenir justice. La CNSD a désigné un interlocuteur, joignable à l’adresse mail contact-victimes-low-cost@cnsd.fr, qui sera à leur disposition pour les soutenir. À travers cette action la CNSD entend « imposer aux centres de santé le même cadre déontologique que celui qui régit l’exercice libéral ».

Voir le communiqué de la CNSD
  Assises de la médecine libérale : les syndicats médicaux formalisent leurs propositions
Les cinq syndicats médicaux représentatifs, dont la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) et le Syndicat des médecins libéraux (SML) avaient boycotté la Grande conférence de la santé qui se tenait le 11 février dernier, pour organiser des Assises en vue d’élaborer une plateforme de propositions destinées à alimenter la négociation de leur future convention. Le 22 février, ils ont dévoilé une feuille de route d’une cinquantaine de propositions. Les syndicats « s'accordent sur la nécessité d'une équité entre tous les médecins ». Ils demandent des moyens supplémentaires pour le virage ambulatoire et le maintien de l’ASV (avantage solidarité vieillesse). Ils réclament, notamment, la liberté et la réversibilité de choix du secteur d’exercice, l’extension du congé maternité à « toutes les femmes quel que soit le secteur d'exercice ». Figure également dans cette plateforme une série de revendications portant sur les tarifs, les ROSP, la permanence des soins, les territoires et structures.

Voir la plateforme
  La FSPF fait de l’évolution des diplômes de préparateur et de pharmacien une urgence
Dans le prolongement de la Grande conférence de la santé qui met en marche l’universitarisation des formations paramédicales, la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) demande à ce que dans « le cadre du processus L.M.D., une licence professionnelle de préparateur en pharmacie soit créée ». La Fédération rappelle également que les « professionnels de la pharmacie doivent renforcer leur rôle dans le parcours de soins », ce qui justifie « l’allongement des études et le maintien du titre de docteur en pharmacie ». Le syndicat veut engager ces chantiers avec l’ensemble de la profession et souligne que « l’évolution des diplômes de préparateur et de pharmacien constitue une réelle urgence afin de ne pas subir un décrochage du positionnement des métiers de la pharmacie de celui des autres professionnels de santé ».
 
Lire le communiqué de la FSPF
  Le Bureau de l’UNAPL renouvelé

L’UNAPL a tenu son assemblée générale élective le jeudi 18 février. Michel CHASSANG (CSMF) a été réélu président pour un second mandat de 3 ans. Philippe GAERTNER (FSPF), Président du CNPS, a été reconduit au poste de vice-président délégué à la famille Santé.
Plusieurs organisations membres du CNPS, ont également été élus à des fonctions stratégiques : Jean-François DEMIAUTTE (UNAPL Picardie- FFMKR), Vice-président délégué aux régions, Marie-Françoise GONDARD-ARGENTI (CNSD), Présidente de la Commission des Affaires Sociales, François BLANCHECOTTE (SDB), Président de la Commission des Affaires Européennes, Yves DECALF (CSMF), Président de la Commission Retraites et Prévoyance, Alain BERGEAU (FFMKR), Trésorier, enfin Serge COIMBRA (FNP), Maryse GUILLAUME (FNI) et  Éric HENRY (SML) comme membres du Bureau.

Lire le communiqué de l'UNAPL

 

Le calendrier des libéraux de santé

Transformation numérique du système de Santé : le CNPS vous donne rendez-vous le 1er avril

La prochaine convention du CNPS aura lieu le vendredi 1er avril 2016 avec pour thème la Transformation numérique du système de Santé. Les professionnels de santé libéraux vont être amenés à s′emparer de nouveaux outils numériques dans leur exercice et inventer de nouveaux usages qui vont profondément modifier leur métier.

Comment se retrouver dans cette transformation numérique de la Santé, l′anticiper et s′y adapter ? Quels en sont les risques et les opportunités ? Pour connaître les ré ponses à ces diffé rentes questions, participez à cette convention ! Elle aura lieu le 1er avril 2016 à Paris à l′Hôtel Crowne Plaza moins de 10 Place de la République, Paris 11ème, métro République. 

Voir le programme

S′inscrire en ligne

N’hésitez pas à nous communiquer vos informations, nous ne manquerons pas de les relayer cnps@cnps.fr
Conformément aux dispositions de la loi 78-17 : « Informatique, fichiers et liberté », vous conservez la possibilité d'accéder aux informations vous concernant et de les rectifier si vous le jugez nécessaire.
Abonnez vos amis
Vous désabonner
 
Recherche