CNPS Express - 27 Juillet 2016

Mercredi 27 Juillet 2016

 
  Recertification : le CNPS réaffirme l’opposition des Libéraux de santé

Il y a quelques mois, certaines organisations, ordinales notamment, sans concertation avec les syndicats, ont convaincu le Gouvernement d’inscrire la recertification dans les conclusions de la Grande conférence de santé. Aujourd’hui, les mêmes, qui espéraient devenir les « maîtres d’œuvre » de la recertification s’inquiètent de voir le dispositif leur échapper pour être confié à une autorité aux mains de l’Etat, en l’occurrence la future Agence nationale du DPC. Dans un communiqué, le CNPS a rappelé l’opposition des Libéraux de santé à la recertification. Il serait inutile, coûteux et vexatoire de doubler le dispositif actuel du DPC instauré en 2012 par la loi HPST. Celui-ci constitue en soi une recertification objective comprenant l’analyse des pratiques et il est, de plus, assorti d’une procédure de contrôle de l'insuffisance professionnelle.

Lire le communiqué du CNPS

  Refus de soins chez les professionnels médicaux : le testing fait son entrée
La loi de santé de janvier 2016 (article 85) charge désormais les ordres des professions médicales (médecins, chirurgiens-dentistes et sages-femmes) de « mesurer l'importance et la nature des pratiques de refus de soins par les moyens qu'il juge appropriés ». Le décret d’application immédiate paru au journal officiel du 23 juillet instaure « une commission [...] chargée d'évaluer les pratiques de refus de soins opposés par les professionnels de santé inscrits au tableau » pour des chacun des trois ordres concernés. « Ces commissions évaluent le nombre et la nature des pratiques de refus de soins par les moyens qu'elles jugent appropriés. Elles peuvent notamment recourir à des études, des tests de situation et des enquêtes auprès des patients ». En clair, la pratique du testing est officialisée.

Voir le texte
  Daniel Paguessorhaye (FFMKR) réélu président de l'UNPS
Daniel Paguessorhaye, a été réélu, lors de l’Assemblée plénière extraordinaire du 21 juillet 2016, président de l’Union nationale des professionnels de santé (UNPS) pour un second mandat de deux ans. Il est par ailleurs président de la Fédération française des masseurs-kinésithérapeutes rééducateurs (FFMKR) et vice-président du CNPS. Anne Dehêtre (FNO), Philippe Gaertner (FSPF, président du CNPS), Tristan Marechal (UNSMKL), Catherine Mojaïsky (CNSD), Jean-Paul Ortiz (CSMF), Philippe Tisserand (FNI), François Wilthien (MGF), ont été élus vice-présidents. William Joubert (SML) est secrétaire général, Jacques Le Voyer (UD) trésorier général, Serge Coimbra, secrétaire général adjoint, et Laurent Milstayn (SNAO), Trésorier général adjoint.

Voir le communiqué de l’UNPS

  Marie-Anne François (FNO) reconduite à la présidence de la CARPIMKO
Le nouveau conseil d'administration de la Caisse autonome de retraite et de prévoyance des infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, pédicures-podologues, orthophonistes et orthoptistes (CARPIMKO) a élu son bureau le 21 juillet. Marie-Anne François, (FNO), a été réélue au poste de présidente. Gilles Dorso (FFMKR) et Bruno Salomon (FNP) ont été élus respectivement vice-président et vice-président délégué. Véronique Dissat (SNAO) a été élue comme trésorière et Corinne Bourseaud (FNI) comme secrétaire générale.
  À travers ses représentantes à la CARPIMPKO, la FNO se mobilise sur les dossiers retraite et prévoyance
Dans un communiqué, la Fédération nationale des orthophonistes (FNO) a salué cette élection et souhaite à travers ses représentantes, « avec l'aide précieuse de toutes les fédérations présentes à la CARPIMKO », œuvrer pour la défense des régimes de retraite. La FNO entend notamment veiller « à l’équité de la future réforme du régime de base » et défendre l'indépendance du régime complémentaire, l'amélioration du régime invalidité décès et l'avancée du dossier pénibilité. Un programme ambitieux qui, estime le syndicat, « ne pourra être réalisé qu'en partenariat avec les autres professions et l'appui des professionnels ».

Lire le communiqué de la FNO
  La CSMF rejette le projet de convention en l’état
La Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) a réuni samedi 23 juillet son assemblée générale afin d’examiner le projet de convention médicale proposé par la CNAM. Et c’est à l’unanimité que le syndicat a rejeté le texte, tout en donnant mandat à son président de poursuivre les négociations. Une nouvelle assemblée générale « de la dernière chance » est prévue le 25 août, soit la veille de la date butoir définie pour signer avant la mise en œuvre d’un règlement arbitral. Le syndicat prévient que « des avancées significatives devront être faites pour espérer une signature de la CSMF ».

Lire le communiqué de la CSMF
  Les syndicats de pharmaciens alertent le ministère de la Santé sur la dégradation économique des officines
L’USPO et la FSPF ont été longuement reçues le 19 juillet par le directeur de Cabinet de la ministre de la Santé. Au cours de cette rencontre les syndicats ont rappelé combien « la situation de l’économie officinale est alarmante » après plusieurs années de plans d’économies sur les dépenses de santé qui ont très lourdement impacté la profession. « Les pharmaciens d’officine sont les seuls professionnels de santé dont la rémunération est en baisse ». Les baisses de prix des médicaments initiées par le Gouvernement se répercutent de façon négative et directe sur leur rémunération. La FSPF et l’USPO ont donc réclamé « la concrétisation, avant la prochaine convention nationale pharmaceutique, d’un engagement pluriannuel de l’Etat et de l’Assurance maladie en faveur de l’économie de l’officine et de l’évolution du mode de rémunération comme du métier. » Les syndicats souhaitent que cette négociation aboutisse rapidement afin de pouvoir être intégrée dans le PLFSS 2017.

Lire le communiqué commun de la FSPF et de l’USPO
  Le calendrier des libéraux de santé

SAVE THE DATE ! Vendredi 7 octobre 2016 : Journée de rentrée du CNPS
Le CNPS vous donne rendez-vous le 7 octobre 2016 à l’occasion de sa journée de rentrée qu’il tiendra à Paris à l’Hôtel Crowne Plaza. La Journée de rentré abordera les priorités les libéraux de santé dans la perspective des élections présidentielles de 2017- Les représentants des candidats aux élections présidentielle seront présents.

Hôtel Crowne Plaza -10 Place de la République, Paris 11ème (métro République).

9, 10 et 11 septembre : 22ème Université d’été de la CSMF. www.csmf.org

23,23 et 24 septembre : congrès du SML à Marseille : En savoir plus : http://www.congressml2016.org/

14-15 octobre 2016 : 41èmes ENTRETIENS DE PODOLOGIE, Paris Event Center, la Villette Paris sur le thème : « les petits appareillages/dispositifs médicaux : orthoplasties, orthonyxies, contentions, taping … »

22-23 octobre : Congrès national des pharmaciens à Nantes organisé par LA FSPF, l’UTIP et l’APR  www.fspf.fr

2 décembre :congrès de l’UNAPL au Palais Brongniart - Paris : http://congresunapl.fr

6 7 et 8 décembre : Congrès national de la FNI à Paris, sur le thème : « Présidentielles 2017 :Faut-il en attendre un grand chamboule-tout pour la santé ? »

Le CNPS EXPRESS prend ses quartiers d’été et vous souhaite de très bonnes vacances.
Toute l’équipe vous donne rendez-vous à la rentrée !

 

N’hésitez pas à nous communiquer vos informations, nous ne manquerons pas de les relayer cnps@cnps.fr
Conformément aux dispositions de la loi 78-17 : « Informatique, fichiers et liberté », vous conservez la possibilité d'accéder aux informations vous concernant et de les rectifier si vous le jugez nécessaire.
Abonnez vos amis
Vous désabonner

 
Recherche