Le CNPS favorable au rétablissement d’un encadrement des centres de santé
En 2009, la loi HPST de Roselyne BACHELOT a supprimé les dispositifs d’encadrement de création des centres de santé leur permettant ainsi de se développer sans aucune autorisation préalable et sans avoir à justifier de leur conformité aux obligations sanitaires et à leurs missions sociales, cela sans la moindre considération à l’égard de l’offre libérale existante.

Ainsi, des acteurs, préoccupés par les seules logiques de profit et de rentabilité, ont pu s’emparer du marché. Une offre disparate a émergé où le low-cost et la sélection de patientèle sont devenus des pratiques banales, jusqu’à ce que le scandale DENTEXIA n’éclate, laissant de nombreuses victimes.

S’il ne s’agit pas d’amalgamer tous les centres de santé à Dentexia, en revanche, le CNPS estime qu’il est nécessaire de les réguler et de les encadrer.

Aussi, le CNPS, qui fédère les syndicats des libéraux de santé, ne peut que se féliciter de la volonté des Pouvoirs Publics de rétablir l’encadrement des centres de santé et souhaite que la future ordonnance en préparation puisse préciser ce nouveau cadre. .
 
Recherche