CNPS Express - 21 Juin 2017

Mercredi 21 Juin 2017

Le CNPS reçu à Matignon le 22 juin
Le CNPS sera reçu le 22 juin à Matignon par les conseillers Santé du Premier ministre. Le CNPS, qui avait été particulièrement actif durant la campagne des élections présidentielles en portant les propositions des Libéraux de Santé auprès des différents candidats, indiquera à cette occasion, l’impérieuse nécessité de recréer de la confiance afin de permettre une évolution apaisée et productive de l’organisation des soins. Il reviendra notamment sur les mesures attendues par les Libéraux de santé dans les prochains mois.
Législatives : fin de partie pour l’ancienne ministre de la Santé
L’ancienne ministre de la Santé fait partie des candidats malheureux aux législatives qui ne retrouveront pas leur poste. Malgré une tentative de se raccrocher à la majorité présidentielle et en l’absence de candidat LREM en face d’elle, Marisol Touraine, a été largement devancée dans l'Indre-et-Loire par la candidate UDI.
  La feuille de route de la ministre la de Santé
Comme ses collègues, la ministre de la Santé a déposé sur le bureau du Premier ministre sa proposition de feuille de route pour la santé. Elle se donne comme principale priorité la prévention et propose l’adoption, d’ici la fin de l’automne, d’une stratégie nationale de santé centrée sur ce sujet. Pour lutter contre les inégalités territoriales, elle envisage de présenter dès septembre 2017 « un plan d’action de grande ampleur ». Elle prévoit d’engager dès la rentrée, la consultation des parties concernées par la mise en œuvre du reste à charge zéro pour l’optique, les prothèses dentaires et auditives. Enfin, le cadre budgétaire évoqué serait celui d’un ONDAM à +2,3% « en moyenne » sur la durée du quinquennat.
  Couronne à 1 500 € : la CNSD voit rouge
Alors que les chirurgiens-dentistes sont toujours mobilisés et en colère contre le Règlement arbitral qui leur a été imposé, Chistophe Castaner, porte-parole du Gouvernement, « attise le feu » selon les propres mots de la Confédération nationale des syndicats dentaires (CNSD). Lors d’une interview sur RMC/BFM, pour appuyer une démonstration hasardeuse sur la politique fiscale du gouvernement, il a évoqué une « supposée baisse des coûts de l’audioprothèse, des soins dentaires et en particulier de la couronne dentaire aujourd’hui à 1500€ ». « D’où sort-il ce chiffre de 1500€, alors que le prix moyen d’une couronne céramique est de 539€ et d’une couronne métallique de 321€ ? » s’interroge le syndicat. La CNSD rappelle que « la santé bucco-dentaire est un enjeu majeur » et qu’elle « mérite autre chose que des affirmations erronées à l’emporte-pièce ».

Voir le communiqué de la CNSD
  Vaccination : la CSMF salue les annonces de la ministre de la Santé
La Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) « approuve la volonté d’Agnès Buzyn de s’orienter vers un élargissement de l’obligation vaccinale, comme le préconise le rapport rendu fin 2016 par le comité d’orientation de la concertation sur la vaccination ». Le syndicat estime que « les controverses sur la vaccination ont été alimentées par des contre-vérités sans fondement scientifique rigoureux, mais aussi par les incohérences des pouvoirs publics au fil des années ». La CSMF « encourage » la ministre à mettre en œuvre une politique vaccinale ambitieuse et ferme « pour rétablir la confiance des Français dans les vaccins ».

Voir le communiqué de la CSMF
  Mal être des étudiants en médecine : le SML appelle à reconsidérer des études hors normes
Une enquête nationale menée par l'association nationale des étudiants en médecine de France (ANEMF), des syndicats d'internes (ISNAR-IMG, ISNI) et de chefs de clinique et assistants (ISNCCA) a démontré le mal-être des jeunes médecins durant leur formation. Le Syndicat des médecins libéraux (SML) souligne « la pression d’études parmi les plus sélectives, difficiles et longues, la mise en responsabilité face aux patients, les temps de repos insuffisants, la vie personnelle et familiale parfois inexistante, pour une rémunération dérisoire » qui sont le « lot inadmissible d’études hors normes ». Le syndicat estime qu’il est « urgent de prendre des mesures réellement efficaces pour traiter ce problème trop longtemps passé sous silence et qui va bien au-delà de la question des conditions de travail des internes ».

Voir le communiqué du SML
N’hésitez pas à nous communiquer vos informations, nous ne manquerons pas de les relayer cnps@cnps.fr
Conformément aux dispositions de la loi 78-17 : « Informatique, fichiers et liberté », vous conservez la possibilité d'accéder aux informations vous concernant et de les rectifier si vous le jugez nécessaire.
Abonnez vos amis
Vous désabonner
 
Recherche