Compensation de hausse de la CSG : le CNPS s’étonne de l’oubli des libéraux de santé conventionnés
Le CNPS, l’Intersyndicale des Libéraux de santé, tient à exprimer son étonnement après les annonces du Premier ministre faites en présente de la ministre de la Santé, ce mardi 5 septembre à Dijon concernant la compensation de la hausse de la CSG pour les indépendants.

Selon les documents diffusés, le Gouvernement a annoncé la « Hausse de la prise en charge des cotisations au régime vieillesse de base pour les médecins conventionnés de secteur 1 et les infirmiers conventionnés en zone sous-dense, afin de neutraliser la hausse de CSG pour ces professionnels ». Ainsi, seules certaines professions libérales de santé conventionnées et encore dans certains périmètres géographiques, pourraient bénéficier de mesures de compensation dans le cadre conventionnel. Toutes les autres se verraient infliger une hausse de leurs charges impactant leurs revenus.

Le CNPS estime qu’une telle iniquité entre les différentes professions de santé est injustifiable et inacceptable. Elle ne peut que raviver le sentiment d’incompréhension des professionnels de santé libéraux par les Pouvoirs publics. C’est un premier faux pas auquel il est urgent et encore temps de remédier.

Le CNPS demande à la ministre de la Santé d’intervenir et de rétablir l’indispensable équité entre les professions, mais aussi de supprimer le critère géographique qui n’a pas de sens dans ce type de dossier. La compensation de la hausse de la CSG doit s’appliquer, sans discrimination, à tous les Libéraux de santé. .
 
Recherche