CNPS Express - 20 Septembre 2017


Mercredi 20 Septembre 2017

Ouragans sur les îles des Caraïbes : la CNPS appelle à la solidarité entre Libéraux de Santé
Après le passage des ouragans dévastateurs sur les Caraïbes, le CNPS tient à assurer de sa solidarité la plus totale envers les populations concernées mais également les Libéraux de santé. En plus des habitations et infrastructures ravagées, nombre de cabinets, officines et laboratoires d’analyses médicales ont été détruits ou pillés. Or, la remise en état de ces derniers est indispensable et urgente pour assurer aux habitants une continuité des soins et un retour à des conditions sanitaires satisfaisantes. Le CNPS appelle à soutenir les Libéraux de santé des Caraïbes dans la reconstruction de leurs structures de soins libérales, leurs officines et leurs laboratoires, en participant aux collectes organisées par leurs syndicats respectifs. Le CNPS demande à chacun, selon ses possibilités, de répondre favorablement aux appels aux dons lancés par ses organisations membres.

Voir le communiqué du CNPS

IRMA : soutien de la CSND aux chirurgiens -dentistes sinistrés

La Confédération Nationale des Syndicats Dentaires (CNSD) a mobilisé les syndicats de Guadeloupe et de Martinique pour réaliser un état des lieux. Il en ressort que la quasi-totalité des cabinets dentaires de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin sont détruits, laissant les chirurgiens-dentistes concernés complètement démunis et dans l’incapacité d’assumer la continuité des soins.
La CNSD s’organise pour leur apporter toute l’assistance nécessaire dans les démarches auprès des assurances afin de les aider à reconstruire et à s’équiper. Le syndicat réclame par ailleurs « un moratoire sur le paiement des charges sociales et fiscales professionnelles qui représentent 35% du chiffre d’affaires et une suspension du paiement des impôts et taxes personnels (impôt sur le revenu, taxes foncière et d’habitation, ...) jusqu’à ce que les cabinets dentaires soient en état de fonctionnement ».

Voir le communiqué de la CNSD

IRMA : la CSMF soutient la collecte pour les médecins des Antilles

La CSMF a relayé l’appel aux dons, de l’URPS médecins de la Guadeloupe afin d’acheter du matériel de base pour les cabinets.

En savoir plus

IRMA : le SDB solidaire

Le Syndicat des biologistes (SDB) a adressé « tout son soutien à la population, aux professionnels de santé et aux laboratoires de biologie médicale touchés par l'ouragan Irma ».

En savoir plus

La ministre de la Santé lance le chantier de la nouvelle Stratégie nationale de santé

La ministre de la Santé a lancé ce lundi 18 septembre les travaux de la nouvelle Stratégie nationale de Santé (SNS) destinée à fixer les priorités du gouvernement en matière de santé pour une durée de cinq ans. La SNS vise à donner de la cohérence à l’action collective de tous les ministères dans le domaine de la santé et « trouvera une expression concrète dans les territoires via les projets régionaux de santé qui doivent être définis par les Agences régionales de santé au premier semestre 2018 ». La ministre a retenu quatre thèmes prioritaires sur lesquels une concertation sera menée par les directeurs du ministère de la Santé avec les principales organisations syndicales et professionnelles, des établissements de santé, des élus ainsi que des représentants des usagers et des aidants :

 

  • La prévention et la promotion de la santé, tout au long de la vie et dans tous les milieux 
  • La lutte contre les inégalités sociales et territoriales d’accès à la santé 
  • La nécessité d’accroître la pertinence et la qualité des soins
  • L’innovation.
La Stratégie nationale de santé sera adoptée en décembre 2017 dans le cadre d’un décret, pour une mise en œuvre dès 2018 dans les territoires et au plan national.

 

  Stratégie nationale de santé

La CSMF demande du concret

La Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) dit rejoindre la ministre de la santé sur les objectifs de la nouvelle Stratégie nationale de santé, mais « s’interroge sur la place accordée à la médecine libérale dans cette politique » et rappelle qu’il est « nécessaire de recentrer le système de santé sur les soins de ville pour que la stratégie annoncée réussisse ». En outre, la CSMF interroge sur le « calendrier très court » annoncé par la ministre et l’articulation entre la future « SNS, qui « donne un cap à la politique de santé », avec la LFSS qui sera votée avant ».

Voir le communiqué de la CSMF

Le SML sera force de proposition et exigeant sur les moyens

Le Syndicat des médecins libéraux (SML) « se félicite de voir que la prévention et la promotion de la santé tout au long de la vie figurent au premier rang des priorités du Gouvernement » dans le cadre de la nouvelle Stratégie nationale de santé et formule d’emblée « 10 propositions concrètes ». Le SML souligne que le gouvernement a décidé de lier la question de la qualité des soins à celle de la formation continue et souhaite que la concertation conduise à « une discussion franche » sur ce sujet. Le syndicat veut sortir de « la double hypocrisie qui consiste d’une part à assimiler qualité des soins à réduction comptable des dépenses et d’autre part, à s’agiter autour la formation tout en rognant les moyens du DPC ». Le SML appelle la ministre de la Santé à « aller au-delà de la concertation pour s’engager dans une logique de négociation, y compris sur les termes du futur décret, afin de pas rééditer les erreurs de celle qui l’a précédée ».

Voir le communiqué du SML

  La ministre de la Santé tend la main aux cliniques
Invitée à s’exprimer dans le cadre de l'université d'été de la Fédération de l’Hospitalisation privée (FHP), la ministre de la Santé a garanti aux représentants des cliniques un "traitement équitable" pour le secteur. Les établissements de soins privés, particulièrement malmenés par le précédent gouvernement réclament des gestes significatifs et la levée des mesures vexatoires qui leur avaient été infligées.
  L’OCDE formule un ensemble de recommandations pour améliorer le système de santé français et veut réformer les professions réglementées
L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a publié le 14 septembre un ensemble de recommandations destinées à améliorer le système de santé français. Elle encourage à mieux rémunérer l’efficience, la qualité et à renforcer l’autonomie des hôpitaux. L’OCDE enjoint notamment la France à réduire les coûts hospitaliers. Elle plaide pour l’augmentation de la rémunération des professionnels de santé sur "la prévention et le traitement des maladies chroniques complexes, ce qui permettrait de réduire le nombre de soins, des ordonnances et la vente de médicaments" et suggère de "renforcer le rôle des infirmiers et des pharmaciens en tant que praticiens". Enfin l’OCDE estime qu’il faut envisager une réforme "plus vaste des professions de santé réglementées en définissant leurs activités en termes d’objectifs généraux".
N’hésitez pas à nous communiquer vos informations, nous ne manquerons pas de les relayer cnps@cnps.fr
Conformément aux dispositions de la loi 78-17 : « Informatique, fichiers et liberté », vous conservez la possibilité d'accéder aux informations vous concernant et de les rectifier si vous le jugez nécessaire.
Abonnez vos amis
Vous désabonner
 
Recherche