PLFSS 2018 : le CNPS salue les objectifs et déplore le manque de moyens

Le PLFSS pour 2018 dont les grandes lignes ont été présentées ce jeudi 28 septembre à l’issue de la Commission des comptes de la Sécurité sociale, affiche une progression de l’ONDAM en hausse par rapport aux deux dernières années. Il semble vouloir encourager les soins de ville dotés d’un sous-ONDAM dont le niveau a été relevé et est supérieur à celui des établissements.

Le CNPS partage les objectifs visant à déployer les axes de la future stratégie nationale de santé, notamment la prévention, l’innovation organisationnelle, la télémédecine, l’amélioration de l’accès aux soins. Pour autant, le projet de budget n’apporte pas les moyens permettant de répondre aux objectifs d’une réforme structurelle du système de santé qui placerait les soins libéraux de proximité au cœur de la nouvelle organisation.

Le CNPS constate qu’en raison d’un investissement encore insuffisant, les mesures d’économies portant, à nouveau sur les tarifs de certaines professions dont les biologistes et les radiologues, ou les effets du plan médicament sur l’officine vont accentuer le déséquilibre dans le maillage territorial de l’offre de soins de proximité. C’est contradictoire avec la politique affichée par ailleurs pour développer l’accès accès aux soins.

Enfin, le CNPS estime que le PLFSS 2018 ne donne pas de visibilité au financement des engagements conventionnels des différentes professions et qu’il n’identifie pas clairement les moyens, pourtant, absolument nécessaires, à la mise en œuvre de la coordination dans le cadre du prochain ACIP dont il est urgent d’ouvrir les négociations.

.
 
Recherche