CNPS Express - 7 Février 2018

Mercredi 7 Février 2018

Au sommaire

Convention de printemps du CNPS « Stratégie nationale de Santé : quels changements pour les libéraux de santé ? » : les inscriptions sont ouvertes !
Signature d’une charte pour l’accès territorial aux soins
Le SML surveillera de près la mise en œuvre de la charte d’accès aux soins
Les médecins de toutes les générations pour « l’accès aux soins pour tous et partout »
« Une pharmacie sur deux va mourir » : le cri d’alarme de la FSPF
La CSMF reçoit le directeur général de l’UNCAM sur la « Planète médecins »
Réseaux : pour la CNSD, l’issue de la procédure contre Santéclair ne résout rien
La FNP reste le seul syndicat reconnu représentatif des podologues libéraux
La Commission européenne propose un cadre pour l'évaluation des technologies de santé
La protection des données de santé en discussion à l'Assemblée nationale
Convention de printemps du CNPS « Stratégie nationale de Santé : quels changements pour les libéraux de santé ? » : les inscriptions sont ouvertes !

Le CNPS tiendra sa convention de printemps le jeudi 22 mars 2018 autour de la Stratégie nationale de Santé (SNS) et de ses conséquences directes pour les libéraux de santé.

La nouvelle Stratégie nationale de Santé (SNS) introduit des nouveautés appelées à modifier les pratiques des professionnels de santé. C’est notamment le cas de la recertification, de la transversalité des parcours de soins entre la ville et les établissements, le renforcement de la place des usagers, de l’innovation organisationnelle censée permettre le renforcement de l’accès aux soins dans les territoires, du développement du numérique, mais aussi de l’instauration d’une culture de l’efficience. Pour comprendre et anticiper les changements de la SNS sur le quotidien des libéraux de santé, le CNPS consacrera sa convention de printemps à ce sujet le jeudi 22 mars 2018.

À noter que la convention de printemps du CNPS se déroulera dans un nouveau format, plus concentré et resserré sur une demi-journée s’achevant par un temps convivial et d’échange autour des experts lors du déjeuner. La convention est ouverte à tous les professionnels libéraux de santé sur inscription.

Convention de printemps du CNPS « Stratégie nationale de Santé : quels changements pour les libéraux de santé ? » │ jeudi 22 mars 2018  8 h 30 > 14 h 00 │ Hôtel Crowne Plaza  10, place de la République - 75011 PARIS.

Inscrivez-vous gratuitement dès à présent ! Nombre de places limité !

Lien vers l’inscription

Signature d’une charte pour l’accès territorial aux soins
Les syndicats représentatifs des libéraux de santé, des médecins libéraux, des chirurgiens-dentistes, infirmiers, pharmaciens, kinés, orthophonistes, podologues, orthoptistes, biologistes médicaux d’un côté et, d’un autre, les organisations de jeunes, les représentants de différentes fédérations (MSP, centres de santé, etc.), ont signé ce mardi 6 janvier, une charte dans laquelle ils s’engagent à œuvrer pour améliorer l’accès territorial aux soins. La signature de cette charte est intervenue dans le cadre de la première réunion du comité de pilotage du plan du Gouvernement contre les déserts médicaux.

Cette charte constitue un « engagement symbolique », censé permettre la mise en œuvre du plan de renforcement de l'accès aux soins dans les territoires, présenté en octobre dernier par la ministre de la Santé.
  Le SML surveillera de près la mise en œuvre de la charte d’accès aux soins
Signataire de la charte relative à la mise en œuvre du plan de renforcement de l’accès territorial aux soins, le Syndicat des médecins libéraux (SML), souhaite « être proactif aux côtés des Pouvoirs publics sur le dossier de l’accès territorial aux soins » mais, jugeant « que les termes de ce texte ce texte ont été insuffisamment discutés », il entend se montrer « vigilant » et suivre de près son application. Le SML regrette que certaines imperfections, débouchant sur de possibles interprétations ultérieures, n’aient pas été corrigées « de façon à lever toute ambiguïté concernant la place centrale des médecins libéraux dans le dispositif, ou le fait que les mesures de soutien envisagées soient bien ouvertes à toutes les formes d’exercice cordonné et pas uniquement aux MSP bénéficiant de subventions publiques ». Le SML rappelle la légitimité territoriale des URPS pour agir en lien avec les ARS.

Voir le communiqué du SML
  Les médecins de toutes les générations pour « l’accès aux soins pour tous et partout »

Quelques jours avant la signature de la charte avec la ministre de la Santé, la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) et le Syndicat des médecins libéraux (SML) avaient rencontré les organisations de jeunes et futurs médecins pour partager un travail sur l’élaboration de solutions communes, en réponse aux difficultés d’accès aux soins constatées sur l’ensemble du territoire. Ainsi, les syndicats médicaux représentatifs et organisations d’étudiants, d’internes et de jeunes médecins, ont-ils décidé de s’engager dans « une solidarité intergénérationnelle pour répondre au mieux à la demande de soins ». Celle-ci consistera, notamment, à développer des stages de formation en zone médicale sous-dense. Médecins seniors et juniors ont réaffirmé à cette occasion leur ferme opposition « à toute mesure autoritaire réduisant la liberté d’installation ».

Voir le communiqué intergénérationnel

  « Une pharmacie sur deux va mourir » : le cri d’alarme de la FSPF
Un désert peut en cacher un autre. Le désert médical, avec le manque de médecins, risque de ne pas être le seul car se profile à l’horizon le désert pharmaceutique. Le danger est loin d’être virtuel et il est même imminent. La Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) a lancé l’alerte : sur les 22 000 pharmacies qui maillent le territoire, la moitié pourrait disparaître. Tout d’abord en raison des difficultés économiques auxquelles elles sont confrontées : en 2016, 237 officines ont déjà disparu. Mais aussi parce que la Cour des comptes, dans son dernier rapport, voulait en supprimer plus de 10 000, c’est-à-dire près de la moitié du réseau !

La FSPF a donc lancé une campagne choc à l’aide d’affiches portant la mention « Une pharmacie sur deux va mourir » afin d’alerter les usagers et les élus locaux, mais aussi d’interpeller la ministre de la Santé.

Voir la campagne de la FSPF
  La CSMF reçoit le directeur général de l’UNCAM sur la « Planète médecins »

La Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) qui a, depuis plusieurs mois, mis en orbite son émission de Web TV « Planète médecins » a reçu le 31 janvier, lors d'un numéro spécial, le directeur général de l’UNCAM, Nicolas Revel. Celui-ci a notamment fait le point sur les négociations conventionnelles en cours.

Voir l’information sur le site de la CSMF

  Réseaux : pour la CNSD, l’issue de la procédure contre Santéclair ne résout rien
En dépit d’un dossier très étayé et nourri de nombreux témoignages, la plainte de la Confédération nationale des syndicats dentaires (CNSD) contre la société Santéclair – pour pratiques anticoncurrentielles, détournement de patients et violations multiples du droit fondamental au libre choix – a été rejetée par la cour d’appel de Paris (1er février 2018). Pour autant, cet arrêt ne résout rien et, comme le souligne la CNSD, « laisse persister toutes les incertitudes sur les règles de droit applicables et les sanctions qu’encourent les personnes morales lorsqu’elles violent les dispositions législatives du code de la Santé publique ».

Voir l’information sur le site de la CNSD
  La FNP reste le seul syndicat reconnu représentatif des podologues libéraux
Au terme de l’enquête de représentativité menée auprès des syndicats de pédicures podologues libéraux, la direction de la Sécurité sociale (DSS) a fait savoir dans un communiqué que la Fédération nationale des podologues (FNP) restait le seul syndicat représentatif des pédicures podologues libéraux. L’autre syndicat qui avait déposé sa candidature ne justifiait pas, selon la DSS, d’un nombre suffisant d’adhérents lui permettant d’être reconnu comme représentatif.
  La Commission européenne propose un cadre pour l'évaluation des technologies de santé
La Commission européenne veut pousser les états membres à adopter un cadre commun pour l'évaluation commune des technologies de santé et vient de déposer une proposition législative dans ce sens.
  La protection des données de santé en discussion à l'Assemblée nationale
Les députés ont entamé le 6 février l'examen du projet de loi relatif à la protection des données personnelles. Ce texte, à travers trois articles (7, 9 et 13), concerne également les données de santé. Il réaffirme notamment l'interdiction de collecte et de traitement, sauf en cas de dérogation strictement encadrée, de données personnelles.
N’hésitez pas à nous communiquer vos informations, nous ne manquerons pas de les relayer cnps@cnps.fr
Conformément aux dispositions de la loi 78-17 : « Informatique, fichiers et liberté », vous conservez la possibilité d'accéder aux informations vous concernant et de les rectifier si vous le jugez nécessaire.
Abonnez vos amis
Vous désabonner
 
Recherche