CNPS Express - 14 Mars 2018

Mercredi 14 Mars 2018

Convention de printemps du CNPS le 22 mars : dernière ligne droite pour vous inscrire !

La prochaine convention du Centre national des professions de santé se tiendra le 22 mars prochain à l’hôtel Crowne Plaza, 10, place de la République à Paris. Elle examinera les conséquences, pour les professionnels, de la Stratégie nationale de santé (SNS) arrêtée par le Gouvernement. Après un exposé sur la finalité et le contenu de la SNS, les participants suivront différents focus sur la pertinence des soins, l’adaptation des métiers, la recertification. Les membres du CNPS réaliseront « un grand débrief » des propos tenus par les intervenants. Si vous n’êtes pas inscrit, il est grand temps de le faire !

Voir le programme
S’inscrire

Lancement des travaux de la stratégie de transformation du système de santé
Dans la droite ligne des annonces effectuées le 13 février dernier par le Premier ministre, la ministre de la Santé a lancé, le vendredi 9 mars, les cinq chantiers de la transformation du système de santé, ouvrant ainsi une période de consultation. Les premières orientations sont attendues d’ici la fin du mois de mai.

Pour chacun des différents chantiers, les pilotes ont été désignés :  Qualité et pertinence des soins : Dominique Le Guludec, présidente de la Haute Autorité de Santé ; Olivier Lyon-Caen, médecin-conseil national de l’Assurance maladie, et Alain-Michel Ceretti, président de France Assos Santé ;  Financement et rémunération : Jean-Marc Aubert, directeur de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et des Statistiques, en lien avec la rapporteure du Conseil de l’innovation en santé et l’Assurance maladie ;  Numérique : Dominique Pon, président de Santé Cité et directeur général de la Clinique Pasteur à Toulouse, et Annelore Coury, directrice déléguée à la gestion et à l’organisation des soins de l’Assurance maladie ;  Ressources humaines et formation : Aurélien Rousseau, président directeur général de la Monnaie de Paris. Le volet formation sera annoncé prochainement par Agnès Buzyn et la ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Frédérique Vidal ;  Organisation territoriale : Pierre Pribile, directeur général de l’Agence Régionale de Santé Bourgogne-Franche-Comté et Norbert Nabet, directeur général adjoint de l’Agence Régionale de Santé Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Le CNPS regrette qu’aucun des chantiers n’ait été confié à un professionnel libéral de santé, mais uniquement à des acteurs techniques et administratifs.
  E-santé : la CNIL publie un guide pour rappeler les règles élémentaires de sécurité des données personnelles
La Commission nationale informatique et libertés (CNIL) vient de publier un guide destiné à rappeler les règles élémentaires à appliquer pour protéger les données personnelles. À noter que le Règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD) s'appliquera dès le 25 mai prochain. Celui-ci comporte un ensemble de mesures techniques et organisationnelles qui s'imposent, sous peine de sanctions, à toutes les entreprises dont les professionnels de santé libéraux, lesquels doivent garantir la sécurité des données qu'ils hébergent.

Voir le guide de la CNIL
  La FHP veut à nouveau gouverner les libéraux

Dans sa dernière contribution, pourtant consacrée au lien ville hôpital, la Fédération hospitalière de France (FHF) a une fois encore exprimé son irréductible volonté d'encadrer les professionnels de santé libéraux. À travers 17 propositions, la FHF tisse de nouvelles obligations et contraintes en direction des libéraux de santé qu’elle voudrait voir exercer 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 au sein d’espaces dédiés aux soins de ville à l’intérieur des hôpitaux, histoire, au passage, de mettre un pied dans les CPTS… pour en prendre le contrôle.

  Les EHPAD à nouveau en grève le 15 mars
Après le mouvement du 30 janvier, et alors qu’ils n’avaient pas obtenu de réponse satisfaisante à leurs revendications, les établissements d'hébergement pour personnes âgées (EHPAD) se mobilisent à nouveau le 15 mars. Ils réclament des moyens supplémentaires et dénoncent leurs conditions de travail, même si les mesures annoncées par le Gouvernement sur le gel des mesures négatives entraînées par la réforme de la tarification de ces établissements constituent une ouverture vers une issue du conflit.
  Négociations conventionnelles : la CNSD réaffirme que l'accord est préférable au règlement arbitral

Alors que la négociation conventionnelle entre l'Assurance-maladie et les syndicats dentaires est entrée dans le vif du sujet et que des chiffres ont été versés aux débats, la Confédération nationale des syndicats dentaires (CNSD) a rappelé ses objectifs. Le syndicat indique qu’il souhaite négocier et laisser une chance à un accord, dans le but de permettre à la profession de sortir du règlement arbitral. La CNSD se veut « lucide » et souligne qu'un texte conventionnel reste « un compromis ». Mais, la discussion est loin d'être close et la confédération espère bien encore faire « lâcher du lest » à l'Assurance-maladie.

Voir l'information sur le site de la CNSD

  Jean-Paul Ortiz réélu pour un deuxième mandat à la présidence de la CSMF
À l'issue de son assemblée générale statutaire, ce samedi 10 mars, le conseil confédéral a reconduit Jean-Paul Ortiz à la présidence de la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF). Alors qu'il était seul en lice, il a été élu pour un second mandat de quatre ans et sera entouré d'un bureau reconfiguré comportant notamment trois vices présidents.

Le CNPS adresse ses plus chaleureuses félicitations à Jean-Paul Ortiz.


Voir le communiqué de la CSMF
  La FSPF fait ses comptes
La Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) a fait ses comptes et chiffre à 11 millions d'euros la perte de rémunération officinale sur janvier 2018 par rapport à janvier 2017. Or, l'avenant n° 11 dont la fédération n’est pas signataire, devait rapporter au minimum un gain de 6 millions d'euros par mois. Face à ce constat, la FSPF réclame la renégociation des paramètres de l'arrêté de marge pour 2019 et 2020 afin de corriger les effets négatifs de l'avenant n° 11. Elle demande également l'ouverture urgente d'un chantier pour sécuriser la rémunération du médicament générique. La FSPF, qui avait lancé il y a quelques semaines une campagne sur le thème « une officine sur deux va mourir », attend à présent des mesures urgentes et concrètes.

Voir le communiqué de la FSPF
  Infirmières en pratique avancée : le SML redoute une manœuvre de diversion

Alors qu'une concertation sur le périmètre d'intervention des infirmières en pratique avancée a eu lieu la semaine dernière, le Syndicat des médecins libéraux (SML) redoute qu'il s'agisse d'une manœuvre de diversion. Le syndicat déplore la création d'une profession intermédiaire susceptible de venir concurrencer le médecin généraliste et de poser des problèmes de financement. Le SML rappelle que les médecins libéraux ont surtout besoin d'être épaulés sur le plan administratif afin de gagner du temps médical, et qu'ils attendent les moyens de construire une coordination efficace avec les paramédicaux, notamment les infirmiers, dans le cadre de la négociation interprofessionnelle qui vient de débuter. Enfin, le syndicat rappelle son attachement au pilotage du soin par le médecin.

Voir le communiqué du SML

N’hésitez pas à nous communiquer vos informations, nous ne manquerons pas de les relayer cnps@cnps.fr
Conformément aux dispositions de la loi 78-17 : « Informatique, fichiers et liberté », vous conservez la possibilité d'accéder aux informations vous concernant et de les rectifier si vous le jugez nécessaire.
Abonnez vos amis
Vous désabonner
 
Recherche