Retour sur la Journée de rentrée du CNPS 2018

    

   

Discours de François BLANCHECOTTE, Président du CNPS

 

Mesdames, Messieurs,
Mesdames, Messieurs les Présidents de syndicats membres du CNPS,
Mesdames, Messieurs les Présidents et représentants des CDPS et CRPS,
Mes chers amis, 

Je suis particulièrement heureux de vous retrouver à l’occasion de cette journée de rentrée, et je vous remercie d’avoir, une fois encore, répondu « présents » à l’invitation du CNPS.

Cette rentrée 2018 résonne avec celle de 2014, où nous étions ici même et à la veille d'une nouvelle réforme de notre système de santé. Il faut reconnaître que chaque nouveau quinquennat porte sa réforme. Ce sera encore le cas.

Mais cette fois-ci, le contexte est différent. Notre système de santé est au bord de l'implosion et la solidarité nationale sur laquelle il repose est fragilisée, tandis que les Libéraux de santé sont en crise.

Plan d'économie après plan d'économie – car en fait ces dernières années ont été marquées sous le sceau de la maîtrise comptable –, le maillage territorial des soins de proximité s'est délité, posant de nombreuses difficultés d'accès territorial aux soins.

Si les comptes de la Sécurité sociale et ceux de la branche maladie sont en amélioration, nous ne pouvons que le saluer, bien sûr. Mais, pour autant, nous devons rappeler que ce redressement s'est traduit par de lourds sacrifices pour notre profession.

Alors oui, nous voudrions croire que le nouveau plan présenté par le président de la République va permettre de redistribuer les cartes et de consolider les soins de proximité.

Une fois encore, nous voulons croire que les nouvelles organisations et les outils qui nous sont proposés, notamment numériques, vont permettre aux libéraux de santé de mieux se structurer. Nous sommes partants, à condition que les moyens soient au rendez-vous et que notre indépendance de libéraux ne soit pas diluée dans un système de rémunération diversifiée où le forfait prendrait trop de place. À condition que la simplification ne soit plus une incantation mais une réalité !

Face aux défis que nous devons relever afin que survive notre système à la française, marchant sur ses deux pieds – ville et hôpital –, nous devons travailler ensemble.

Et cela signifie que le dialogue entre les représentants syndicaux des libéraux de santé et leur ministre est indispensable ! Nous entrons dans la phase critique d’élaboration des textes de la réforme, cette période où les malentendus et les incompréhensions doivent être levés, les yeux dans les yeux, où chacun doit faire un pas vers l'autre, et cela vaut pour toutes les professions et pas uniquement les prescripteurs.

Les Libéraux de santé sont porteurs de solutions et de propositions pragmatiques. Il serait vain de les écarter au profit de dispositifs technicistes qui ne fonctionnent pas ou mal. Pour ne pas rééditer les échecs du passé et ne pas ranimer les mêmes querelles : travaillons ensemble !

Enfin, relever les défis ensemble, c'est aussi retrouver l'unité du CNPS.

Nos amis de la Fédération des praticiens de santé ont, plus que jamais, toute leur place ici, dans leur maison, car nous avons tout à construire ensemble, à commencer par la réorganisation des soins de proximité. Nous avons tous des idées. Et toutes sont bonnes. Mettons-les sur la table pour les porter et les concrétiser ensemble. Car c'est ensemble que l'on avance et que l'on construit, en s'appuyant sur nos forces et nos talents décuplés.

Pour nous projeter sans attendre dans l'avenir, nous avons voulu centrer cette journée de rentrée sur les axes majeurs de cette réforme. Et je voudrais saluer les différents intervenants qui nous ont fait l'amitié de bien vouloir nous rejoindre aujourd'hui :

• Mathilde LIGNOT LELOUP, Directrice de la Sécurité sociale
• Norbert NABET, Directeur Général de l’ARS de Corse
• Roland CASH, Économiste de la Santé
• Jean-Marc AUBERT, Directeur de la DREES
• Lamine GHARBI, Président de la FHP
• Laurent HOUDART, Avocat au Barreau de Paris

Enfin, je voudrais remercier chaleureusement les différents membres du bureau du CNPS que vous retrouverez au cours des différentes séquences animées par Sylvie FONTLUPT.

Enfin, je voudrais redire que c’est grâce au soutien de notre partenaire, la MASCF, la mutuelle des professionnels de santé, et à sa fidélité que nous pouvons organiser cette manifestation. Merci à la MASCF de son soutien et je salue Nicolas GOMBAULT, Directeur Général Délégué de la MACSF et Jean-Jacques FERTITTA, qui sont parmi nous aujourd’hui.

Cette journée, que je souhaite riche en échanges, sera, comme vous en avez pris l’habitude, résumée que le site du CNPS.

Merci à tous et belle journée de rentrée à vous !

 
Recherche